Affiche We Need to Talk About Kevin

Critiques de We Need to Talk About Kevin

Film de (2011)

Les trois couleurs primaires

Le rouge : "Couleur fascinante et ambiguë. Elle joue sur les paradoxes, anime des sentiments passionnels en complète contradiction : amour, colère, sexualité, courage, danger, ardeur, interdiction… Cette couleur remue les sentiments. Elle s'impose comme une couleur chaleureuse, énergique, pénétrante et d'une certaine manière rassurante et enveloppante. D'un autre côté, on l'associe au sang, à... Lire l'avis à propos de We Need to Talk About Kevin

5
Avatar Acid VaultGirl
10
Acid VaultGirl ·

Critique de We Need to Talk About Kevin par DanielOceanAndCo

Une chose est sûre, "We Need to Talk About Kevin" est une œuvre dérangeante qui provoque le malaise deux heures durant, mais reste un film fascinant qui explore à merveilles les personnages incarnés par Tilda Swinton et Ezra Miller, tous deux exceptionnels dans des rôles pour le moins complexe. La réalisatrice Lynne Ramsay (qui a fait parlé d'elle récemment pour avoir abandonné le "Jane Got a... Lire la critique de We Need to Talk About Kevin

1
Avatar DanielOceanAndCo
8
DanielOceanAndCo ·

We need to critique...

Le scénario tiré d'un livre (que je n'ai pas lu) est plutôt bien, une femme met un enfant au monde qui est légèrement dérangé (et ça s'accentue) donc elle à du mal à trouver sa place de mère, de ce fait elle ne va pas l'aimer et lui va tout faire pour lui en faire baver jusqu'à commettre une tuerie... On commence le film au présent entrecoupé de flashbacks pour voir l'évolution des deux... Lire l'avis à propos de We Need to Talk About Kevin

3
Avatar Rajy
6
Rajy ·

Le fils du diable s'appel Kevin

"On peut être habitué à quelque chose sans forcément aimer, tu es habituée à moi" dis Kevin dès son jeune âge et voilà qui résume parfaitement le lien qui l'unit à sa mère. Eva n'aime pas cette enfant non désiré, elle ne supporte pas ses cris et ne lui envoi aucune preuve d'amour, Kevin l'a bien compris. Il grandit et renferme en lui une grande froideur vis à vis de sa mère. Tandis qu'Eva tente... Lire l'avis à propos de We Need to Talk About Kevin

3
Avatar little_buddha
9
little_buddha ·

All he needs is love ?

Un film glaçant pour un personnage impénétrable. L'histoire n'est pas inintéressante et pose la question de l'attitude à mener face à un adolescent déterminer à détruire et s'autodétruire par a même occasion. Beaucoup moins fort que "Mommy" sur une problématique proche, Kévin étant aussi renfermé et inaccessible que Steve était exubérant et démonstratif. Prévoir une petite comédie derrière... Lire l'avis à propos de We Need to Talk About Kevin

3
Avatar Théloma
7
Théloma ·

Critique de We Need to Talk About Kevin par Pom_Pom_Galli

"We need to talk about Kevin" est un film froid et glaçant qui raconte l'histoire d'un enfant qui déteste sa mère sans raison particulière (faut dire qu'avec un prénom pareille, il y a de quoi lui en vouloir). Une histoire qui m'a mis étrangement mal à l'aise. Le gosse qui joue le Kevin en question est beaucoup plus flippant que n'importe quel gamin livide issu des film d'horreur japonais, et... Lire l'avis à propos de We Need to Talk About Kevin

3
Avatar Pom_Pom_Galli
8
Pom_Pom_Galli ·

Critique de We Need to Talk About Kevin par Marie-Malice

Ce film est trés difficilement supportable, trés dérangeant et frustrant dans le sens ou aucune explication nous permet de comprendre vraiment le délabrement de la relation mère fils. Dès les premières scenes du film à savoir, la vision de la tomatina, fête espagnole ou on se vautre dans la tomate écrasée, j'ai cru que je n'allais pas résister tant cette scene de liesse apparait barbare.On... Lire l'avis à propos de We Need to Talk About Kevin

3
Avatar Marie-Malice
7
Marie-Malice ·

un moment de franche rigolade... ou pas!!!!

On sait tous que ce film ne va pas être drôle, mais il faut reconnaître ce qui est: Tilda Swinton (on la savait déjà très forte à ce jeu-là) et Ezra Miller rendent l'ambiance de ce film pratiquement irrespirable tant ils suent le malaise, le mal-être, la suspicion et... la perversion! John C Reilly est le parfait pendant, cet être qui a l'air simple et heureux par définition tranche... Lire l'avis à propos de We Need to Talk About Kevin

3
Avatar AnK
7
AnK ·

Un sacré spécimen de Kévin

Ce Kévin-là n'est pas tendre avec sa mère. Ses crises de gosses ne traduisent rien d'autre que son envie de la voir souffrir ; il se montre machiavélique dès son plus jeune âge, cachant subtilement sa violence derrière une passion pour les jeux vidéos ou pour le tir à l'arc, jusqu'à ce qu'un jour il commette l'irréparable. La mère - qui n'est certes pas complètement blanche dans l'affaire - se... Lire la critique de We Need to Talk About Kevin

3
Avatar Feedbacker
6
Feedbacker ·

Le goût des autres

"Il est parfois plus traumatisant d'élever un enfant que d'avorter" avait dit Delphine Seyrig à un politicien dans les années 70 (dans ta face le macho) et effectivement oubliez tout ce que vous avez pu voir dans les documentaires animaliers et boniments masculins : l'instinct maternel n'est pas inné et ne s'apprend pas... encore moins quand son fils est un psychopathe. Eva est une femme... Lire la critique de We Need to Talk About Kevin

3 3
Avatar Ivar
8
Ivar ·