Advertisement
Affiche Week-end à Zuydcoote

Week-end à Zuydcoote

(1964)
12345678910
Quand ?
7.1
  1. 3
  2. 2
  3. 5
  4. 16
  5. 49
  6. 181
  7. 391
  8. 247
  9. 48
  10. 21
  • 963
  • 69
  • 589

A Dunkerque, en juin 1940, ses camarades et lui ayant raté l'embarquement pour l'Angleterre au plus fort de la Débâcle, le sergent Julien Maillat, dégoûté et las, rencontre Jeanne, une jeune femme qui refuse de quitter sa maison en ruines. Julien persuade Jeanne de fuir avec lui et dit adieu à ses...

Casting : acteurs principauxWeek-end à Zuydcoote

Casting complet du film Week-end à Zuydcoote
Diffusion TV
Week-end à Zuydcoote
  • lundi 17 juin sur Ciné+ Classic à 23:10
  • mercredi 19 juin sur Ciné+ Classic à 10:15
Tous les films diffusés à la TV
Match des critiques
les meilleurs avis
Week-end à Zuydcoote
VS
Avatar Behind_the_Mask
9
Zuydcoote : ses dunes, sa plage, sa guerre

A peine dix kilomètres séparent Zuydcoote de Dunkerque. Et cinquante trois années de cinéma. Tout comme le bord où est placée la caméra : français pour le plus ancien, décrivant les anglais de manière assez peu amène, en conférence à l'heure du thé, bornés et inutiles. Britannique pour la cuvée 2017, dont la peinture des hexagonaux a donné lieu à une vaine et stérile polémique. Dunkerque misait sur une immersion totale, une intrigue sur tous...

20
Déception à Zuydcoote

Si Week-end à Zuydcoote a un aspect dramatique que je ne lui soupçonnais pas, par contre je suis surpris par le manque de dynamisme de la mise en scène d'Henri Verneuil. L'histoire est certes intéressante mais je trouve tout de même le scénario mal écrit (les situations s'enchaînent de manière maladroite), c'est pour cette raison entre autres que Week-end à Zuydcoote ne m'a guère passionné bien que Belmondo fasse partie du casting. Pas mauvais en soi... Lire l'avis à propos de Week-end à Zuydcoote

3 6
PostsWeek-end à Zuydcoote
Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (31)
Week-end à Zuydcoote
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Pari sous les bombes.

Le récent Dunkerque aura eu le mérite de réactiver la mémoire de ce film français qui aborde exactement le même sujet, à savoir le reflux britannique sur le sol français suite à l’offensive ratée de 1940. Fond similaire, forme radicalement différente. Ici, c’est la destinée d’un soldat, à... Lire l'avis à propos de Week-end à Zuydcoote

20
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·
♪ C'est la mort à la plage ♫

Autant dire que j’attaquais ce Verneuil-Belmondo sans appétit particulier. Cible floue passé sous les radars de la cinéphilie hexagonale, camouflé par un manque de réputation assez étrange, le film du cinéaste franco-arménien est parfaitement dissimulé dans sa filmographie entre un singe en hiver, mélodie en sous-sol, cent mille dollars au soleil (avant lui), la... Lire la critique de Week-end à Zuydcoote

41 38
Avatar guyness
8
guyness ·
En attendant Godot

Adapté de l'ouvrage éponyme de Robert Merle, ancien combattant de la poche de Dunkerque, Week-end à Zuydcoote offre à voir un spectacle peu commun, surtout en ce début des années 60 où le souvenir encore vivace des bruits de bottes allemandes légitime bien souvent le politiquement correct. Il faut chercher, en effet, pour trouver trace d'œuvres, tournées au lendemain de la guerre, ne... Lire la critique de Week-end à Zuydcoote

12 3
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·
Trois cent mille soldats au soleil

Durant la bataille de Dunkerque, Julien Maillat (Jean-Paul Belmondo) et ses compagnons assistent impuissants à l’embarquement des Britanniques pour l’Angleterre, étant systématiquement refusés des bateaux qui partent. En attendant, ils organisent leur vie, tant bien que mal, sur la côte, entre deux bombardements allemands... Réalisé par Henri Verneuil, c’est à ce dernier que... Lire la critique de Week-end à Zuydcoote

3
Avatar Tonto
6
Tonto ·
Découverte
Rendez-vous galant sous une pluie d’obus

Des situations souvent atypiques dans lesquelles Henry Verneuil place Jean Paul Belmondo, de chaque rencontre que fait l’acteur, naît une ambiance particulière qui enrobe Week-end à Zuydcoote d’une ironie macabre particulièrement subtile. Contrairement à ceux qui illustrent la guerre de façon clinique pour en démontrer l’absurdité, Verneuil veille, lui, à ne pas tomber dans une quelconque... Lire l'avis à propos de Week-end à Zuydcoote

9 2
Avatar oso
8
oso ·
Toutes les critiques du film Week-end à Zuydcoote (31)
Vous pourriez également aimer...