👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

La première chose qui m'a étonné en sortant pour la deuxième fois du cinéma après avoir vu Whiplash, c'est le nombre de fois que j'ai rigolé pendant le film. Je veux dire, il est quand même sensé être sérieux, un peu dramatique, poignant. C'est un duel, un combat acharné entre deux hommes. Les critiques que j'avais lues avant d'y aller m'avaient fait penser que ça serait une expérience presque douloureuse.

[Petite parenthèse : je dois ma découverte de Whiplash à Sens Critique. La semaine pendant laquelle j'ai décidé de le voir, j'ai ouvert SC, et dans mon cinéma Whiplash était le seul film dont la moyenne dépassait 8/10. Le scénario ne m'emballait pas énormément, mais cette note élevée a attisé ma curiosité. Alors juste un mot : merci. Merci Sens Critique de m'avoir permis de ne pas passer à côté d'un des meilleurs films qu'il m'ait été donné l'occasion de voir jusqu'à maintenant <3]

Et bien non. On rigole beaucoup. On se poile même. Évidemment ce n'est pas le but premier du film, je ne pense pas que les scènes aient été pensées pour faire rire. Le "comique" vient dans la plupart du temps de Simmons lorsqu'il s'emporte contre ses musiciens, quand il balance ses insultes et ses images plus fleuries les unes que les autres. Le fait est qu'on se marre franchement à plusieurs moments du film. Mention spéciale à la scène pendant laquelle il ordonne au Big Band Studio de se manier le cul, "sinon je jure que j'arrêterais d'être aussi poli !" C'est une drôle d'expérience que de se délecter du malheur des autres - on se sent un peu moins coupable quand c'est tout un amphi qui rigole -, mais voilà : on ne parle pas assez du potentiel humoristique de Whiplash.

En dehors d'un excellent jeu d'acteur, d'une BO qui vous reste dans la tête, d'un final à couper le souffle et d'une envie de refaire du jazz que d'autres sauront encenser bien mieux que moi, Whiplash c'est aussi des moments de franche poilade.
Ah oui au fait : regardez-le absolument en VO !
Jérôme_Henssien
9

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les meilleurs films sur la musique, Top 10 Films, Les films aux meilleures bandes originales, Les meilleurs films de 2014 et Films (enfin) (re)vus en 2015

il y a 7 ans

7 j'aime

Whiplash
Sergent_Pepper
8
Whiplash

Travail, infamie, batterie

Pour se laisser pleinement aller à la jubilation de Whiplash, il faut d’emblée lever une ambiguïté de taille : ce n’est pas un film sur la musique. Le mélomane qui ira chercher une exploration des...

Lire la critique

il y a 7 ans

218 j'aime

20

Whiplash
Vincent_Ruozzi
10
Whiplash

«Je vous promets du sang, de la sueur et des larmes»

Whiplash est un grand film. Il est, selon moi, le meilleur de l’année 2014. Une excellente histoire alliant le cinéma et la musique. Celle-ci ne se résume pas à une bande son, mais prend ici la place...

Lire la critique

il y a 7 ans

186 j'aime

11

Whiplash
Je_en_vert
9
Whiplash

Le Bon, La Brute et le Tempo

LE BON. Whiplash c’est l’histoire d’un jeune batteur, interprété par un très bon Miles Teller (The Spectacular Now), qui pratique le jazz dans l’un des meilleurs conservatoires des Etats-Unis. Il...

Lire la critique

il y a 7 ans

186 j'aime

18

Drones
Jérôme_Henssien
7
Drones

Muse redécolle

Décidément, je n'arrive pas à ne pas aimer Muse. Aujourd'hui encore, j'ai lancé la lecture aléatoire, passant d'Explorers à Assassin, d'Hysteria à Hyper Music, de Sunburn à Exogenesis. Si j'aime ce...

Lire la critique

il y a 7 ans

6 j'aime

4

Vice-versa
Jérôme_Henssien
10
Vice-versa

Un film qui marche du Freud de Dieu

En prélude, je tiens à remercier une nouvelle fois Sens Critique et sa communauté qui m'ont aiguillé dans cet excellent choix cinématographique. Je m'excuse par ailleurs pour ce mauvais jeu de mot...

Lire la critique

il y a 7 ans

5 j'aime

Independence Day
Jérôme_Henssien
3

Critique de Independence Day par Jérôme Henssien

Il y a des films mauvais qui nous en touchent une sans faire bouger l'autre. Il y a des films qu'on a trouvés plutôt moisis mais desquels on peut malgré tout extraire quelques petites choses. Et puis...

Lire la critique

il y a 8 ans

5 j'aime