Are you a rusher ? Or a dragger ?!

Avis sur Whiplash

Avatar Ailaire
Critique publiée par le

Il n'est clairement pas dans mes habitudes d'écrire des critiques sur les films que je vois. Mais ici je pense qu'il est dans mon devoir de participer à une certaine mise en valeur du film, oui je vais lui faire de la pub à ce film, oui je pense que tout le monde devrait aller voir ce film, et oui je vous emmerde... Des claques pareilles je ne m'en prends pas tout le temps, mais qu'est ce que ça fait du bien... En général des claques pareilles viennent de film dont je n'attends rien de spécial, dont je ne connais rien non plus (Laurence Anyways ou encore Mysterious Skin). Je suis allé voir ce film, je ne savais pas du tout de quoi ça pouvait bien parler, je ne connaissais ni casting ni réalisateur...
L’expérience fut sensationnelle, du début à la fin. Le film commence, on nous présente deux personnages qui deviendront rapidement les deux personnages principaux du film : deux beaux connards complètement absorbés par l'obectif d'atteindre un certain idéal mélodieux, une perfection musicale. Alors on en saigne pour y arriver, on en chiale, on en rigole... Et ces beaux connards sont drôles, émouvants, attachants, on commence à angoisser pour eux, à les détester, les adorer et les insulter encore derrière... Je pense que la performance de Miles Teller (Neiman) et de J.K. Simmons (Fletcher) sont à souligner, j'ai rarement vu des acteurs être autant les personnages qu'ils jouent... A ce stade là ils ne les incarnent plus, ils sont Neiman et Fletcher, et leur "interpretation" est grandiose, comme on ne voit pas assez.
Il faut, je pense, aussi parler de la réalisation, la mise en scène ect... Chaque plan (et je dis bien CHAQUE PUTAIN DE PLAN) est soigné, perfectionné, chouchouté, pour un résultat impressionnant, une claque visuelle ce film. Le film vous balance dès le début, sans compassion aucune, des plans de la ville de nuit en jouant sur des contrastes fascinants et en même temps simples. Il n'y a pas un plan qui ne m'a pas prit par les tripes et ne m'a pas explosé à la gueule. Neiman se fait servir du pop-corn, ok pas de soucis on va leur en mettre plein les mirettes... Pour seulement 2-3 plans complètement furtifs sur un service de pop-corn!
Parlons de la musique (oui c'est quand même ce qui sert de "base" au film). A la base le jazz c'est quand même moyen mon truc, je dis pas que je déteste, je dis pas que j'adore non plus, selon moi ça se laisse écouter sans plus. Et bordel j'ai pris mon pied, jusqu'au bout. Les solos de batterie complètement intenses, va t-il y arriver ? ou pas ? La pression des concerts, l'angoisse de la note juste, du tempo juste... Tout cela animé par un J.K. Simmons au mieux de sa forme, jouant un personnage drôle, angoissant, cynique, abominable, mais qui sous sa carapace possède un piti cœur qui fait boum boum. Sans déconner son personnage est dantesque, il agit comme un serpent, furtif et attaque lorsqu'on s'y attend le moins.
En bref ce film est à aller voir le plus rapidement possible, un bijoux, une petite perle carnassière qui va vous couper le souffle c'est certain !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 345 fois
2 apprécient

Autres actions de Ailaire Whiplash