Bande-annonce
Affiche White Bird

White Bird

(2014)

White Bird in a Blizzard

12345678910
Quand ?
6.5
  1. 17
  2. 27
  3. 111
  4. 281
  5. 612
  6. 1623
  7. 1961
  8. 955
  9. 197
  10. 48
  • 5.8K
  • 307
  • 2.5K

La vie de Kat Connor, 17 ans, est bouleversée par la mystérieuse disparition de sa mère. Elle va rêver pendant des nuits et va finir par s’interroger.

Casting : acteurs principauxWhite Bird

Casting complet du film White Bird
Match des critiques
les meilleurs avis
White Bird
VS
L'Oiseau Blanc d'Araki est majestueux

Quatre ans après son dernier chef d’œuvre, un trip hystérique parano mémorable du nom de Kaboom, Gregg Araki présente cette année son onzième film : White Bird in a Blizzard, sobrement renommé White Bird chez nous, adaptation d’un roman de l’écrivaine américaine Laura Kasischke. Après un passage remarqué durant le dernier festival de Sundance, suivi d’une absence totale d’informations quant à une possible date de sortie, c’est finalement le 15 Octobre prochain que l’on pourra apprécier dans...

25 3
Avatar Nathan Oupresque
5
Nathan Oupresque
[spoil] To strangle a mocking white bird

Je vais vous demander de faire une expérience de pensée, et d’imaginer que le film se termine cinq minutes plus tôt, au moment exact ou l’avion s’envole avec Kat. On obtiendrait un film aigre-doux et délicat. Un film qui parle d’une famille déchirée, d’une famille dont chacun des membres est étranger à tous les autres. En cherchant bien, on aurait presque pu trouver, au fond de ces quatre vingt dix minutes bercées par une New-Wave nonchalante, les alluvions d’un cinéma Nouvelle-Vague.... Lire l'avis à propos de White Bird

33 1

PostsWhite Bird

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (133)
White Bird
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de White Bird par Slowvlaki

Les années 80 comme ça, ça peut faire peur au début, on pense inévitablement à des clips musicaux kitch ou l’image prend le pas sur la musique (lire ce papier très sympathique de Musiclodge.fr : http://www.musiclodge.fr/article-la-musique-des-annees-80-116993588.html ), à Ronald Reagan, ou encore à des horribles yuppies (même si les deux derniers vont ensemble)… heureusement, quand c’est Gregg... Lire l'avis à propos de White Bird

26 2
Avatar Slowvlaki
8
Slowvlaki ·
La jalousie du congélo

S’il est globalement de belle tenue, il manque toutefois un petit quelque chose à White Bird pour se faire plus marquant. Un éclair d’inspiration dans sa mise en scène, une narration moins fonctionnelle ou encore une révélation finale moins cavalière par exemple. Mais en l’état, Araki signe néanmoins un portrait d’adolescent très touchant qui porte, en filigrane, sa marque. Celle d’un amoureux... Lire la critique de White Bird

17
Avatar oso
7
oso ·
Chialene Woodley

Madre Eva Green disparaît du jour au lendemain. Sa caisse, ses vêtements, ses valoches trônent fièrement dans le dressing, le garage et le placard. Respectivement. Ou presque. Bref. Mais que fait la police? Sérieusement ils se foutent de nous, ils sont pas flics, c'est pas possible. Ils sont peintres en bâtiment ces gars-là ou quoi? Cas d'école numéro 2. Ouvrez vos manuels page 5 : quand une... Lire la critique de White Bird

18 5
Avatar blig
5
blig ·
Fan des années 80 !

Greg Araki est un réalisateur malicieux. Sous l’apparente disparité, voire l’inégalité de son œuvre, il n’a de cesse de traiter ce moment clé et si particulier de la vie, le passage traumatique du monde adolescent à celui des adultes. Loin de tout dogmatisme, ou d’analyse, il pose sa caméra au niveau de l’adolescent en mutation replacé dans un contexte social et sociétal d’une époque. C’est le... Lire l'avis à propos de White Bird

5 1
Avatar Fritz Langueur
7
Fritz Langueur ·
Découverte
Mystère et boules de gomme

Gregg Araki du haut de ses 55 ans, est un éternel sale gosse. Ses films sont d'une folie inimaginable, à tel point que Kaboom demeurera toujours une référence du film "what's the fuck". Mais notre effronté s'est calmé, et nous offre cette année un White Bird, bien plus calme et terre à terre, mais tout de même saupoudré de sa petite touche qu'on apprécie tant. Les personnages sont déjà bien... Lire la critique de White Bird

22 16
Avatar Alex La Biche
6
Alex La Biche ·
Toutes les critiques du film White Bird (133)
Bande-annonce
White Bird
Vous pourriez également aimer...