Un survival qui tue... le cinéma

Avis sur Wilderness

Avatar Under-Breizh
Critique publiée par le

Bon alors qu'avons-nous là ?
Un survival tourné en Irlande du Nord avec un tueur, des chiens et une bande de psychopathes incarnant des héros. Ça s'annonce pas mal didonc cet affrontement entre des jeunes délinquants et un méchant plus méchant qu'eux. Mais au bout de cinq minutes on comprend qu'on a sous les yeux un nanar niveau réalisation.

Les acteurs sont extrêmement mauvais (les doublages en français aussi) ou alors on leur a demandé de surjouer des débiles en leur collant des dialogues affligeants.
("Jo ma petite je te protégerai", "Non Lewis, je ne te fais pas confiance et puis tu préfères ton copain Steve", "Laisse tomber ces pouffiasses, mon pote", "Quoi tu m'as traitée de pouffiasse ? tu n'est qu'une lopette", "Une lopette moi ? répète un peu ! je vais te prouver que non")
Sans compter que le type timide surjoue ses phobies, que le camouflage du tueur est ridicule, que le winner n'a jamais mal après avoir été attaqué par un chien enragé et reçu un coup de lame etc.

Le scénario est improbable : le tueur connait bien les recoins d'une île qui est sensée appartenir à un programme pénitentiaire, les chiens bouffent de la chaire humaine (lol), les jeunes filles sont là pour justifier de pseudo histoires d'amour à l'eau de rose, on sait au bout de cinq minutes qui sera le survivor final (pas de twist du coup), sans compter d'innombrables clichés ridicules sur les jeunes et leurs relations entre eux.

Niveau mise en scène, c'est la cata : longueurs inutiles des scènes de dispute, photographie de téléfilm, plans foireux, effets spéciaux amateurs et, ce qui est rédhibitoire au cinéma : on voit une tête (de technicien ?) passer dans le champ. mdrr

Un film aussi mauvais que le Brand New World de Robert Hanley (un autre survival british qui se passe sur une île didonc).
A éviter

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 365 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Under-Breizh Wilderness