Avis sur

Wind Blast

Avatar cherycok
Critique publiée par le

Après le succès de The Message (2009), Gao Qunshu nous revient avec Wind Blast. Au programme, des flingues, du désert, des flics, des tueurs, le tout dans une ambiance complètement western dans un coin perdu de la Chine. Tout est réuni pour un film dépaysant, où vont se mêler courses poursuites et gunfights. Le scénario ne fait que conforter cette idée avec ces quatre policiers ayant chacun un talent particulier qui sont envoyés en plein désert pour chercher un couple de fuyards qui va s'avérer être protégé par des tueurs redoutables et efficaces. Alors pari réussi ? On peut dire que oui.

Ce qui marque vraiment dans Wind Blast, c'est cette ambiance western spaghetti qui règne alors que c'est un film contemporain. Certains personnages ne se déplacent qu'à dos de cheval, certains pourraient être tout droit sortis d'un film de Sergio Leone de par leur accoutrement, chapeau de cowboy ou veste en poil,... Mais c'est surtout les décors qui donnent cette impression. On est en plein désert de Gobi durant 90% du film où tout n'est que roche, canyon, poussière et cela fait franchement son petit effet d'autant plus que la photographie est très réussie. Gao Qunshu nous plonge dans un univers vraiment particulier et voir les différents personnages y évoluer est un pur plaisir.

Le casting est d'ailleurs des plus réussis. Outre Francis Ng (Infernal Affairs 2) et Charlie Young (New Police Story) qu'on ne présente plus, on retrouve Jacky Wu Jing révélé au grand public par ses prouesses martiales dans le SPL de Wilson Yip. Les fans risquent d'être un peu déçu de ne voir de lui qu'à peine 1 minute en tout et pour tout de combat, mais son personnage reste tout de même réussi grâce à la touche de fun qu'il apporte, c'est un bourrin qui adore conduire vite, que ce soit en marche avant ou arrière, avec toujours le sourire en coin.
Le reste du casting est entièrement mainland, on est dans un film chinois, pas hongkongais après tout. Mais certaines têtes ne vous seront peut-être pas inconnues comme Xia Yu aperçu dans le Dragon Squad de Daniel Lee ou Duan Yihong vu dans The Message, cité plus haut. Certains personnages sont vraiment réussis à l'instar de Tibetan Mastiff incarné par Ni Dahong, sans doute le plus charismatique de tous.

Niveau action, c'est plutôt bien parsemé tout le long du film et on a droit à toute sorte de scènes : courses poursuites à cheval, en véhicule, embuscades, lancer d'explosifs,... c'est vraiment varié et dans l'ensemble très réussi. Le must étant sans doute la course poursuite avec le camion de chantier poursuivi à la fois par un groupe en jeep et un autre à cheval. Entre les sauts d'un véhicule à l'autre, les lancers de cocktails Molotov, les différentes « acrobaties véhiculaires », cette longue scène est particulièrement réussie et rappelle les films de la belle époque du ciné HK. Mais ce n'est pas la seule, l'attaque de l'espèce de yourte par Francis Ng et Yu Nan ou l'affrontement final dans l'énorme commissariat, à grands coups d'explosifs, sont absolument géniaux. Nicki Li a fourni un excellent travail, mais c'est la moindre des choses qu'on pouvait attendre de cet excellent chorégraphe, très proche de Jackie Chan, à qui l'on doit par exemple les scènes d'actions de bon nombre de Benny Chan (New Police Story, Heroic Duo, Invisible Target).

Beaucoup de bonnes choses au final, on suit le film de bout en bout sans ennui et malgré quelques petits défauts mineurs, Wind Blast est une réussite. Les scènes d'actions sont biens, le casting impeccable, l'ambiance énorme, Francis Ng a une coupe « Parce qu'il le vaut bien ! », que demander de plus ? Rien, si ce n'est qu'on a hâte de découvrir le prochain film de Gao Qunshu.

outbuster
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 380 fois
2 apprécient

Autres actions de cherycok Wind Blast