Affiche Winter Brothers

Critiques de Winter Brothers

Film de (2017)

  • 1
  • 2

Une forme : le cercle. Une couleur : le blanc.

Après la Palme d’Or 2017, « The Square », du Suédois Ruben Östlund, les pays du nord, ici le Danemark, nous invitent à rester dans la géométrie, tant le premier film de Hlynur Pálmason promeut la forme ronde, circulaire : ouverture dans l’obscurité compacte et ronde du tunnel creusé dans une carrière, roulement constant du tapis d’évacuation des blocs de pierre arrachés aux parois par les... Lire la critique de Winter Brothers

10 4
Avatar Anne Schneider
8
Anne Schneider ·

Expérience sensorielle inconfortable

Emil et Johan travaillent dans une carrière de calcaire. Pour arrondir ses fins de mois, Emil vend aux mineurs l'alcool frelaté qu’il fabrique. Les relations entre les protagonistes changent lorsque l'alcool préparé par Emil serait à l'origine de l'empoisonnement de l’un d’entre eux. Winter Brothers est une co-production dano-finlandaise. Il s'agit... Lire la critique de Winter Brothers

3 4
Avatar dagrey
4
dagrey ·

Mine de riens...

"Winter brothers" est avant tout un film hautement sensoriel qui fait appel au ressenti autant qu'à notre mémoire. Tout commence dans le noir, d'où se détache un forme claire ressemblant étrangement à une oreille qui se déforme. Et avant même que l'on comprenne que c'est en fait un faisceau de lumière d'une lampe torche, un bruit sourd d'abord qui n'aura de cesse de s'intensifier submerge... Lire l'avis à propos de Winter Brothers

3
Avatar Fritz Langueur
8
Fritz Langueur ·

Surréaliste...

Ce film est une expérience... Je ne la conseille pas... Et si vous vous y risquez quand même, je vous conseille d'être frais comme un gardon (j'étais réveillé depuis 4h du mat et j'avoue, j'ai sombré, l'espace de deux minutes :-D ) et il faut absolument le voir au cinéma. Je doute que quelqu'un qui entreprendrait de le voir lors d'un passage à la télé (je ne vois qu'Arte pour ça, à 2h du mat... Lire la critique de Winter Brothers

5 2
Avatar xlr8
5
xlr8 ·

Esthétisme des labyrinthes souterrains

Dans une nuit souterraine, Hlynur Palmason imagine le chaos primordial. Soudain, la lumière est - fragile corolle blanche. D'autres sources lumineuses oscillent çà et là. La vie danse - malhabile - dans la nuit profonde. Des casques, des visages apparaissent à la lumière de lampes frontales. Adam et ses compagnons piochent le sous-sol, condamnés à travailler à la sueur de leurs fronts. Coups... Lire l'avis à propos de Winter Brothers

2
Avatar Lionel Bonhouvrier
6
Lionel Bonhouvrier ·

Les gris pour motifs visuels

La sortie en salle ce jour de Un jour si blanc (Deuil en blanc), deuxième film réalisé par Hlynur Palmason, nous invite à nous attarder sur son aîné. Dès la réalisation en 2017 de Winter brothers, son premier long-métrage donc, le cinéaste islandais a démontré sa maîtrise... Lire la critique de Winter Brothers

Avatar In_Cine_Veritas
7
In_Cine_Veritas ·

Descente sidérante au fin fond de la solitude

Dans l’obscurité totale, là où seul le fracas des pioches contre la roche permet de s’orienter en plein chaos, la lumière jaillit des lampes torches des mineurs entassés au fond du gouffre. Les bruits sont stridents, la confusion est totale, la détresse nous envahit et la peur guide nos sens. Mais rapidement, la mise en place très claustrophobe de Winter Brothers laisse place à la luminosité... Lire la critique de Winter Brothers

Avatar CineSeries.com
8
CineSeries.com ·

Critique de Winter Brothers par Jonathan Pichot

Dans une combinaison de salle plus que réduite, débarque des fins fonds du monde d’une mine de calcaire un réalisateur Danois du nom de Hlynur Palmason avec « Winter Brothers « . De cette mine, le travail sur le son est franchement incroyable. Assez drôle, l’impression de voir par moments des similitudes avec un certain Chaplin qui se serait mis au Danois. Un film qui dispose de plusieurs... Lire l'avis à propos de Winter Brothers

Avatar Jonathan Pichot
8
Jonathan Pichot ·

Une fratrie qui a mauvaise mine...

WINTER BROTHERS (14,5) (Hlynur Palmason, DAN/ISL, 2018, 94min) : Surprenante tragi-comedie suivant le parcours étrange d'Emil, un être asocial, vivant dans l'ombre de son frère, deux travailleurs au fond des mines de calcaire danoises. Pour son premier long métrage l'artiste islandais Hlynur Palmason livre une superbe mise en scène plastique très élaborée, aux cadres minutieux et... Lire la critique de Winter Brothers

Avatar seb2046
7
seb2046 ·

Critique de Winter Brothers par Heavenly

Etonnant et froid. Winter brothers est nappé sous une couche de gris, d'ocre pale et de bleu. Très cadré, très beau, le film navigue entre le narratif et l'abstraction... Beau et étrange, ce film risque de laisser sur le carreau le spectateur non averti. Lire la critique de Winter Brothers

Avatar Heavenly
6
Heavenly ·
  • 1
  • 2