Deux belligérants, une perception

Avis sur Winter on Fire

Avatar In_Cine_Veritas
Critique publiée par le

Pendant 93 jours (de novembre 2013 à février 2014), la population ukrainienne s’est soulevée à Maïdan (place de l’Indépendance à Kiev) pour demander et enfin obtenir la démission de Viktor F. Yanukovich, président ukrainien de l’époque. Trois mois d’une révolte populaire pro-européenne réprimée avec une extrême violence.
Ce documentaire d’Evgeny Afineevsky impressionne par la force des images choc qu’il donne à voir. Elles sont celles prises sur le vif depuis les abords de la place Maïdan en marge d’une population en lutte. L’apport d’interviews et de commentaires permet de mesurer la diversité d’appartenance sociale, professionnelle et religieuse des manifestants. Si certaines de ces interviews ont été réalisées au moment des faits, la plupart est postérieure aux évènements. Ces interviews prennent alors l’allure de commentaires descriptifs plaqués sur des images. Ils confèrent à ce documentaire nommé aux Oscars 2016 un aspect quelque peu fabriqué.
De même, la contextualisation minimale, notamment sur le plan politique, proposée par Afineevsky est le prélude à un développement unilatéral, voire manichéen par instants. Ainsi, alors que les moyens utilisés par les deux parties sont lourds, rien ne sera indiqué sur la logistique et la provenance des équipements mis à disposition des manifestants. La lutte des opposants initialement pacifiste a rapidement été instrumentalisée. Le réalisateur élude la question de savoir par qui.
Les exactions commises et les effusions de sang observées ont un bilan. Les cartons finaux donneront un funeste décompte des morts et autres disparitions sans préciser si les victimes des deux parties font partie de ce décompte.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 139 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de In_Cine_Veritas Winter on Fire