L'os sans le pathos

Avis sur Winter's Bone

Avatar guyness
Critique publiée par le

OK, y a un parti pris clair: on sait d'entrée que l'histoire ne se finira pas à Broadway, qu'il n'y aura pas de Happy end coloré.
De là, tout tient dans le traitement. L'équilibre (toujours au combien si fragile) entre réalisme nécessaire et ennui possible, entre la profondeur des personnages et ce que nous voyons d'eux.

De ce point de vue, il me semble qu'on est pas loin du parfait. Aucune surenchère. Pas d'intrigue aux rebondissement grossiers. Personnages sobres (dans la description, pas dans le comportement...) et anguleux à souhaits (non, tout n'est pas pourri tout le temps, les voisins sont très altruistes), décors sublimes par leur côté rêches et plus vrais que nature, tout sent le vrais, le dépouillé, le plausible.
C'est sûr, on est pas forcément tenté de vouloir passer ses vacances dans ce Missouri là.
Côté acteurs, là aussi un sans faute, à commencer par John Hawkes ou Garret Dillahunt.

Alors oui, ça ne rigole pas tous les jours (d'ailleurs, ça ne rigole pas du tout il me semble), d'accord certains moments frisent le faux-plat (et l'ennui poli qui pourrait en résulter), mais la grande, l'immense qualité de ce Winter's Bone est de refuser tout sentimentalisme, tout le symbolisme dont ce genre de production se polluent souvent. Le film est adapté d'un roman, et cela se sent, dans le bon sens du terme.

Finalement, la faiblesse du film tient dans ses qualités: simple, glauque, sobre, plausible, lugubre, beau, dur. Ça peut rebuter. Et ça manque d'un poil de souffle. Mais ce n'était finalement pas le but.

Glacé jusqu'à l'os !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 437 fois
18 apprécient

guyness a ajouté ce film à 2 listes Winter's Bone

Autres actions de guyness Winter's Bone