👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

J’ai tout aimé dans ce film, sauf peut-être les dernières images. Même si la partie finale est excellente !

J’aime beaucoup l’humour islandais, (je pense notamment aux films de Solveig Anspach) qui ressemble un peu à l’humour du finlandais Kaurismaki, intemporel et nourri de bon sens détourné.

Les acteurs principaux sont très bons. La langue islandaise rocailleuse et aride comme les magnifiques paysages donne une saveur dépaysante à l’histoire.

La description du monde, très caustique est assez désespérée malgré le burlesque : les progrès galopants de la technologie, les méthodes de surveillance et d’investigation, les dégâts du réchauffement climatique. Ceci dit, nos héros parviennent à déjouer la modernité avec des méthodes issues d’un autre âge (comme le déguisement en mouton) et c’est réjouissant, mais insuffisant bien sûr.

Des moments de tendresse et d’émotion ponctuent cette aventure improbable -ce qui n’est pas trop grave pour une fable-, mais très captivante.

J’ai bien aimé les musiciens et la musique accompagnant le scénario, conférant au film un côté « Europe centrale », ou balkanique comme dans certains films de Kusturiça.

Impossible à catégoriser, réservant des surprises à chaque moment, un moment de cinéma à savourer!
Mon blog : https://larroseurarrose.com/

AnneM
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 4 ans

1 commentaire

Woman at War
SBoisse
8
Woman at War

L’éco-warrior est bonne mère

Que peut-il venir de bon d’Islande ? Des sagas et des poésies scaldiques hermétiques, des sources d’eau chaude, des paysages plats et froids, du poisson surgelé et un film fascinant. Quinquagénaire...

Lire la critique

il y a 3 ans

31 j'aime

8

Woman at War
takeshi29
6
Woman at War

Attention, l'abus de "Woman at War" peut provoquer l'envie de faire des Free Hugs à Morano et Boutin

Drôle de film que celui-là qui a réussi à m'attraper au moment où je m'y attendais le moins. La première partie fut rude et mon irritation grande : ok je vois, film inattaquable à cause des sujets...

Lire la critique

il y a 4 ans

26 j'aime

5

Woman at War
Fritz_Langueur
8
Woman at War

Nouvelle guerre picrocholine ?

Halla est une quinqua accomplie et appréciée, célibataire, sportive, elle dirige une chorale. De prime abord, rien de bien exceptionnel. Mais Halla est aussi une femme en colère qui s'insurge de la...

Lire la critique

il y a 4 ans

20 j'aime

9

Lands of Murders
AnneM
7

Critique de Lands of Murders par AnneM

De « La Isla Minima » projeté en salles en juillet 2015, j’ai retenu l’atmosphère sombre, les paysages aériens, la musique envoûtante, les tensions liées au contexte post-franquiste et la noirceur de...

Lire la critique

il y a 2 ans

7 j'aime

À mon âge je me cache encore pour fumer
AnneM
10

L'humour comme politesse du désespoir

Alger en 1996, en pleine explosion de violences et extension de l'islamisme. Samia et Fatima travaillent dans un hamman. Ce jour-là, alors qu'elles reçoivent les habituées, Mereim, tombée enceinte...

Lire la critique

il y a 5 ans

7 j'aime

L'Ami : François d'Assise et ses frères
AnneM
6

Ambiance médiévale réussie, superficialité du débat théologico-polique

Début du XIIIème siècle. François et sa fraternité veulent fonder un ordre, mais la règle qu'ils proposent ne convient pas au Pape. Leur fraternité, tolérée, n'est pas officialisée. Les projecteurs...

Lire la critique

il y a 5 ans

7 j'aime

3