La femme qui se demande...

Avis sur Wonder Woman

Avatar Masta21
Critique publiée par le

C'est amusant comme notre perception des films peut évoluer, que ce soit dans notre attente ou notre ressenti immédiat. Batman v Superman et Suicide Squad étaient tellement attendus et à priori, ne pouvaient pas nous décevoir. Au final, le premier a profondément divisé, plus encore que Man of Steel, et le second a fait office de pétard mouillé (non je ne parle pas de l'attribut du Joker quand il monte sa Harley).

Avec ça, on a fini par guetter de plus près Wonder Woman alors que ce film, tels les Thor et Captain America de Marvel voici quelques années (je ne cite pas ces héros précis par hasard), devaient seulement servir à introduire un personnage clé pour la future réunion de famille. Une "origin story" de plus ne devait pas tant passionner les foules que cela à moins de proposer quelque chose de différent ou de surprenant (une bande de branleurs colorés de l'espace fait coucou en lisant ça) et le film devait forcément subir le contre-coup des échecs critiques de ses prédécesseurs avec des remodelages superflus.

Ainsi, en quoi Wonder Woman allait donc relancer l'univers étendu DC ? Ou le lancer tout court, selon le (res)sentiment du spectateur... Les premiers retours étaient presque dithyrambiques (je suis toujours infoutu d'écrire ce mot correctement du premier coup) mais je soupçonnais surtout des attentes revues à la baisse après qu'aucun film de la firme n'ait entièrement convaincu le grand public. En gros "enfin un vrai bon film DC !", en lui donnant une importance plus grande qu'il ne le mérite vraiment. Et si cela reste le cas, cela ne veut en aucun cas dire que Wonder Woman n'est pas bon. Au contraire.

Le film a beaucoup de qualités mais je souligne surtout deux choses. Premièrement, on enfin droit à un film DC constant et régulier. Man of Steel et Batman v Superman avaient leurs qualités mais les deux étaient sur montagnes russes et enchaînaient moments de bravoure et passages à vide. Si Wonder Woman se distingue moins (mais c'était prévisible), il ne fait aucun gros écart, rien qui puisse nous dégoûter et nous sortir du film.

Ensuite, c'est peut-être inapproprié d'utiliser ce terme pour qualifier un blockbuster calibré avec une prise de risque minimale mais le film m'a charmé pour son côté "naturel". Les deux premiers efforts essayaient trop, avaient un côté m'as-tu-vu dérangeant (déplaisant pour beaucoup) et se perdaient d'autant plus, ne faisant que mettre davantage en avant les trous du scénario. Ici, une bonne partie du film s'enchaîne naturellement, simplement. Ça ne révolutionne absolument rien mais en avait-on besoin ? Il fait le travail et il le fait bien, sans fioritures. Et ça fait du bien d'avoir une certaine modestie. Je pense que ça a dû jouer et faire pardonner son manque d'ambition.

Cela dit, toujours en reconnaissant ses limites, j'ai retrouvé un poil plus qu'escompté dans ce long-métrage. Je m'attendais à une esthétique soignée, une chorégraphie propre, des acteurs impliqués et des scènes d'action appréciables, le tout avec une musique adaptée. J'ai eu cela et parfois davantage. Les couleurs sont judicieusement utilisées entre l'île des Amazones et le front de la guerre et l'ensemble est joli à voir, même les paysages les plus sombres. On a aussi quelques scènes possédant le facteur "fuck yeah !", notamment la première apparition de Wonder Woman avec son costume. Les ralentis pourraient paraître superflus mais ils ne sont pas si nombreux et restent maîtrisés.

Mais le plus surprenant, c'est le ton : ce film est très drôle ! Au départ je craignais une volonté d'adoucir le tout pour "corriger" les erreurs des films passés mais dans ce cadre précis, cela se justifie avec Diana découvrant le monde des humains. Cela est mieux traité que dans Thor par exemple, entre une écriture qui sait être subtile et intelligente dans ces scènes et une alchimie évidente entre Gal Gadot et Chris Pine. Leur plaisir de jeu est communicatif et nous permet d'avaler la couleuvre de l'histoire d'amour qu'on se doit d'imposer partout (Ah, Vaiana me dit merde). Et cet humour ne crée pas un trop gros décalage, le film sait espacer ses gags, les placer au bon moment et garder un ton adapté et juste. DC a là bien appliqué une leçon de Marvel : savoir rire de son matériau de base tout en le prenant avec sérieux.

Je parlais des acteurs, cela tombe bien . De manière générale, notre héroïne est impeccable, en répondant présente aussi bien dans le registre naïf et innocent que dans le registre héroïque, bad-ass et idéaliste qui n'est pas sans rappeler notre cher Captain America (je l'avais dit que j'y reviendrais). En plus d'être belle à tomber, cela va sans dire. Son partenaire n'est pas en reste, aussi charmeur qu'émouvant sur la fin de son arc narratif. Le reste du casting est hélas sous-exploité mais chacun essaie d'apporter la patte. La bande à Steve possède de sacrés "gueules" dont il est difficile de ne pas s'attacher en dépit d'un développement limité.

Enfin, le film aborde certains thèmes en les survolant quelque peu oui mais le fait quand même. On a la fameuse question "les humains sont-ils bons ou mauvais de nature ?" (lequel n'échappe pas à certains clichés à la fin, j'y reviens) et ce côté tragique selon quoi les guerres seront toujours présentes, quoique l'on fasse. Ce qui est après tout la raison d'être des Amazones, qui ont pour mission de rétablir la paix. En gros, elles sont presque condamnées. Et je remercie le film d'être féministe (la réflexion de Diana sur la reproduction est hilarante) sans être trop engagé. A l'image de l'humour, ce n'est pas une excuse marketing : cela va de soi dans le contexte. Inutile d'insister donc.

Mais bien entendu le film n'est pas sans défauts. Je l'ai dit, il reste très classique dans son déroulement et n'offre pas de grosse surprise. Des situations et répliques convenues et faciles se placent toujours ici et là (dès qu'on parle d'amour, forcément...), surtout vers la fin. Ce dernier acte est d'ailleurs légèrement décevant, voire bâclé entre un bad guy sortant de nulle part et assez unidimensionnel (on ne sait plus écrire de méchants dans les films de super héros ?!) et une résolution rapide. Pour le coup, le tout avait un côté comics dans le mauvais sens du terme. Les CGI inégaux (inégales ?) n'aidant pas, car si certains plans sont très soignés, des incrustations paraissent bien peu travaillées et font tâche dans un film à gros budget. Un peu étonnant. Au moins il restait plus lisible que ses prédécesseurs.

Pour résumer, Wonder Woman est un bon film très plaisant. Il rassure dans le sens que DC sait enfin aller à l'essentiel. Après, c'était la moindre des choses de la part de la firme de réussir ses longs-métrages, d'autant que Marvel, en dépit de ses limites évidentes, a rarement déçu et a très souvent rempli sa mission de base. Pis de là à le placer parmi les meilleurs films DC toute période confondue, il y a une marge que je ne comblerai pas. Donc bien joué, continuez comme ça mais cela ne suffira pas pour convaincre sur la durée. Mais le peuvent-ils vraiment ? I wonder...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1369 fois
24 apprécient · 5 n'apprécient pas

Masta21 a ajouté ce film à 1 liste Wonder Woman

Autres actions de Masta21 Wonder Woman