Mites au logis.

Avis sur Wonder Woman

Avatar Bloarg
Critique publiée par le

SPOIL COMPLET DU FILM
Vous êtes prévenus.

Dans un monde où Arès, dieu grec de la guerre offensive, pervertit les cœurs des hommes, veillent les Amazones. Oeuvrant pour "une meilleure compréhension entre les hommes", leur rôle est de contrebalancer l’influence néfaste d’Arès et de ramener l’équilibre dans la Force. Hippolyte, leur reine, pour guider son peuple dans cette tâche délicate, s’est vu confier par Zeus le Godkiller, aka « la tueuse de dieux », trésor bien gardé par les Amazones.

Tandis que chez les hommes, la Première guerre mondiale fait rage, nos intrépides Amazones garantes de l’équilibre de la Force, s’entraînent sans relâche au combat à cheval, à l’épée et à l’arc, pour faire honneur à la réputation de super-guerrières sans pitié et sans bonshommes.

GENERAL ANTIOPE (à Hippolyte) : Dis donc, ma reine, faudrait peut-être songer à inscrire ta fille à l’entraînement, elle attend que ça !
HIPPOLYTE : nan, pas besoin, on est en paix. C’est pas parce que toutes les nanas de toute l’île ont appris à se battre qu’il faudrait que la gosse devienne le nouveau karaté kid. En plus on est en paix alors je vois vraiment pas l’intérêt.
ANTIOPE : non mais, chef, tu sais, la paix ça ne dure pas ! et puis, sans wifi sur notre île, comment est-ce qu’on peut être certaines qu’il n’y a pas une guerre provoquée par Arès quelque part dans le monde en ce moment même ?
HIPPOLYTE : Non, je suis sûre de mon coup : il n’y a pas de guerre dans le monde en ce moment, ma fille sera la seule à ne pas être une guerrière.
ANTIOPE : c’est quand même un peu con de lui refuser ça si elle en a envie… et puis imagine ! qu’est-ce qu’elle fera si Arès se pointe ?
HIPPOLYTE : Arès est mort.
ANTIOPE : mais non nounouille, c’est un DIEU, ça meurt pas, un dieu !
HIPPOLYTE : Alors s’il n’est pas mort, Arès est trop dangereux, je refuse que ma fille l’affronte !
AMAZONE RANDOM #1 : Pardon de vous interrompre, m’enfin Arès n’est pas non plus invincible, hein, il s’est quand même déjà fait maraver deux fois par Héraclès !
AMAZONE RANDOM #2 : Et par Diomède !
AMAZONE RANDOM #3 : Et par Athéna !
AMAZONE RANDOM #4 : Et si Hermès était pas venu le sortir de tôle, il serait encore en train de croupir chez les Aloades à l’heure qu’il est, donc…
HIPPOLYTE : OUI MAIS ARES EST TRES DANGEREUX DONC IL NE FAUT SURTOUT PAS QUE LA GOSSE NEE POUR LE VAINCRE APPRENNE A SE BATTRE POUR LE VAINCRE !

SPECTATEUR : « la gosse née pour le vaincre » ?
FILM : non mais ça on te le dira plus tard, écoute ce qui se passe, spectateur, ou tu vas encore rien comprendre, et je te connais tu vas encore sortir en râlant alors que tu n’as pas suivi la moitié du film.
SPECTATEUR : d’accord !

ANTIOPE : Attends, Hippolyte, ça tient pas debout ton truc…
HIPPOLYTE : MAIS JE SUIS LA REINE !
ANTIOPE : Très bien, je l’entraînerai pas, ta môme (dit-elle, les doigts croisés dans le dos) hihihi…
HIPPOLYTE : Qu’est-ce que tu dis ?
ANTIOPE : Non rien.

[Cinq minutes plus tard, Hippolyte, surprenant Antiope entraînant malgré tout la petite Diana (AH BEN TIENS ALORS C’EST PAS CROYABLE)]:

HIPPOLYTE : Oui alors en fait c’est vrai ça tient pas debout mon truc, donc, toi, là, Antiope, dépêche-toi de faire de ma fille une super-guerrière, et que ça saute, on n’a pas toute la journée !
ANTIOPE (grommelant dans son coin) : groumf
HIPPOLYTE : Ah et au fait, ma sœur, tu lui files pas l’entraînement de fillette qu’on donne aux Amazones, hein, c’est pas sérieux ce truc-là. Je veux qu’elle s’entraîne DIX FOIS PLUS !
ANTIOPE : D’autres doléances, ma sœur ?
HIPPOLYTE : Maintenant que tu le dis, une tartine pour le goûter, s’il te plaît, oui.

[ELLIPSE TEMPORELLE, insérer ici les chansons « comme un homme » de Mulan, et « de zéro en héros », du dessin animé Hercule]

DIANA : C’est bon, je suis une super-guerrière !
ANTIOPE : Arrête de regarder ta mère quand tu te bats, sinon regarde, PAF ! tu tombes !
DIANA : oui mais non, je joue la carte SUPER BOUCLIER MAGIQUE invoqué par mes avant-bras !
ANTIOPE : AÏEUH ! (elle s'écrase au sol)
DIANA : OH? tiens ? un avion !
ANTIOPE (en grommelant) : faites des gosses qu’ils disaient. Rha bordel je ne suis plus toute jeune, moi, ça va bien cinq minutes ces conneries, mais là c’est la dernière fois, j’ai autre chose à foutre de mes années d’immortalité. Bon reprenons ! (elle regarde autour d’elle) …où est-ce qu’elle est encore passée, la petiote ?!
AMAZONE LAMBDA #1 désigne les bateaux allemands qui s’avancent vers l’île.
ANTIOPE : (facepalm)

[PENDANT CE TEMPS SUR LA PLAGE]
DIANA : salut, toi, c’est à vous ces beaux yeux-là ?
SOLDAT BG : (pour lui-même) WOW. Elle est tellement canon que j’en oublie de tousser pour faire croire que j’ai coulé avec mon avion il y a trente secondes. (à Diana) : Salut, moi c’est Steve Trevor, mais on m’a toujours dit que je ressemblais beaucoup à Chris Pine, héhé, et comme t’as jamais vu un bonhomme, laisse-moi te dire que des comme moi, t’en croises pas à tous les coins de rue…WOH PUTAIN DES ALLEMANDS !
DIANA : c’est tes copains ?
STEVE : euh, non.
DIANA : mais pourquoi t’es habillé comme eux ?
STEVE : c’est une longue histoire.
DIANA : OKAY ON VA LES POUTRER ! YOUHOOOU !
HIPPOLYTE (arrivant en trombe sur la plage flanquée de ses fidèles guerrières pas même essoufflées) : NON PAS TOI DIANA, TU RETOURNES DANS TA CHAMBRE !
DIANA : mais mamaaaaaaan ! je suis une super-guerrière ! je veux aller m’amuser avec mes copines à saigner du soldat !
HIPPOLYTE : NE DISCUTE PAS, TU NE TE BATTRAS PAS !
DIANA : m’enfous j’irai quand mêm-euh, na.

[baston sur la plage, fusils mitrailleurs VS arcs, flèches, lances, couteaux et chevaux]

DIANA, tandis qu’un allemand la tient en joue : Vous voyez ? je sais me battre ! je suis une super-guerrière comme vous, je mérite de la considération !
(Le soldat tire, ANTIOPE s’interpose) : NAAAAAAOOOOOOOOOOON (splosh. Antiope meurt).
DIANA : NAAAAAAAAOOOOOOOOOON !!! pourquoi t’as fait ça tantine ?
HIPPOLYTE : eh ben voilà où on en est avec tes conneries. Bon capturez-moi tout ce bazar, on va les passer au lasso. (Posant les yeux sur Steve) Quoi ? il ne reste que lui ? Bon ben mon coco, tu vas passer au lasso !
STEVE : hein ? quoi ? qu’est-ce que ? où suis-je ?
DIANA : mais c’est mon ami !!!
HIPPOLYTE : alors, blanc-bec, tu serais pas un ennemi, des fois, avec l’uniforme dans lequel t’es emballé ?
STEVE : mais non pas du tout !
HIPPOLYTE : serrez-moi ce lasso, qu’il crache le morceau !
STEVE : alors en fait je suis un espion chargé de rassembler des informations sur le grand méchant HERR GENERAL ERICH LUDENDORFF et sa fidèle acolyte, la terrible et sadique FRAU DOCTOR POISON ! Je leur ai piqué leur carnet avec toutes les recettes de gaz et tous leurs plans d’attaque ! je suis le plus malin de tous les espions !

SPECTATEUR : Ah ! merci de me filer un flashback, Film, ça commençait à faire con-con.
FILM : mais de rien, mon ptit. Donc en fait Ludendorff c’est visiblement un membre de l’Etat-Major naz..euh prussien, pardon, jme suis trompé de Guerre Mondiale. Bref, c’est un gros méchant pas beau, dont l’assistante défigurée à prothèse maxillaire est une spécialiste du poison. D’ailleurs, à la pause déjeuner, elle a eu l’idée de mélanger son gaz moutarde à de l’hydrogène plutôt qu’à du sulfure, du coup, c’est hyper inflammable et les masques à gaz ne servent à rien! ils vont détruire le monde et gagner la guerre ! et ça va être terrible pour tous parce que les Allemands sont vraiment très méchants ! Si on laisse les naz..la Triple Alliance gagner, c’en est fini de nous !
SPECTATEUR, (cherchant désespérément un fait avéré sur wikipédia) : dis, film, tu sais que c’est pas SI GRAVE si la Triple-Alliance remporte la guerre ? je veux dire, ce ne sont pas de gros monstres mangeurs d’enfants juifs à cette époque-là, donc pourquoi..
FILM : MAIS C’EST LE GAZ MOUTARDE EN PIRE, QUOI, MERDE, TU LA SENS PAS TE MONTER AU NEZ ?!
SPECTATEUR : Donc le but du film, c’est d’empêcher Docteur psychopathe et Mister Teuton (donc le camp de la Triple-Alliance) de se servir du gaz moutarde sur le front et donc d’éviter qu’ils gagnent la guerre ?
FILM : tu vois que tu peux suivre quand tu veux ! c’est bien, spectateur, je suis fier de toi.

SPECTATEUR : …mais c’est débile, le gaz moutarde a bien été utilisé, donc je comprends pas très bien l’enjeu, là. On récrit l’Histoire ? Ou c’est juste cette variété-là de gaz moutarde qui est aussi vilaine qu’imaginaire ?
FILM : ferme wikipédia, spectateur, tu n’en as pas besoin pour regarder ce film. Et surtout ne vas pas me faire une recherche sur le background mythologique, parce que sinon je suis marron.
SPECTATEUR : …bon d’accord, j’arrête de chipoter. …mais quand même ! Tu veux me faire gober que le gaz qu’on me montre en train de faire fondre un masque à gaz comme un cachet d’aspirine, c’est du gaz moutarde ?
FILM : chut, spectateur, il faut vraiment que tu comprennes que c’est un gaz mortel. C’est un gaz moutarde à l’ancienne, ça pique encore plus fort, voilà !
SPECTATEUR : pfff…bon, ok, pourquoi pas.
FILM : chut, spectateur. Regarde ! Chris Pine nu dans son bain !
SPECTATEUR : où ça ??!

[Pendant ce temps, dans la salle de bain des Amazones]
DIANA : donc c’est à ça que ça ressemble un bonhomme ?
STEVE: nu comme un ver et debout dans son bain): et pas n’importe lequel, héhé…
DIANA : et c’est quoi ce truc qui dépasse ? j’en ai jamais vu !
STEVE : euh…
DIANA : mais si ! le truc là, devant !
STEVE : ah ! tu veux parler de ma montre que j’ai posée devant la baignoire pour orchestrer ce quiproquo juteux ?

SPECTATEUR : …est-ce que c’était bien nécessaire ?
FILM : …ne me juge pas.

STEVE : […] et donc là, en ce moment, il y a une guerre qui fait s’affronter 27 pays depuis 4 ans, on n’en voit pas le bout, on est tous sur les rotules, et personne ne veut capituler parce que les deux camps sont têtus. Du coup, moi, je suis un espio…
DIANA : Saperlipopette, ça me semble être un coup d’Arès, c’est lui tout craché !
STEVE : Arès… comme dans « Arès le dieu de la guerre » ?
DIANA : évidemment, t’en connais d’autres ? Je suis certaine que c’est Arès qui a provoqué la Grande Guerre !
STEVE : non mais tu sais, ma jolie, cette guerre est le fruit d’un long processus d’alliances, de tensions idéologiques et géo-polit…
DIANA : JE SUIS SÛRE QUE C’EST UN COUP D’ARES ! JE DOIS LE RETROUVER ET LE VAINCRE, ET LIBERER TOUTES LES PAUVRES ÂMES PRISONNIERES DE SON INFLUENCE!
STEVE : euuuuh…
DIANA : tu me serviras de guide ! emmène-moi à la guerre, je vaincrai Arès, et rendrai aux hommes leur cœur pur ! Et pour ça, je vais aller piquer le trésor ancestral de mon peuple ! rejoins-moi au port dans une demi-heure !

SPECTATEUR : …et donc, là, on ne voit plus jamais une Amazone ?
FILM : ben non pourquoi ? elles ont fini leur boulot, là !
SPECTATEUR : …mais Diana vient de les présenter comme des intercesseurs entre les hommes pour qu’ils se comprennent mieux, pourquoi elles n’interviennent pas, maintenant qu’elles savent que c’est l’enfer sur terre au-delà du bouclier magique qui entoure leur île ?
FILM : parce qu’elles n’ont pas envie, voilà. Elles s’en foutent de leur princesse, en fait, tu sais, c’est pas Lady Diana ! Ben tiens, ça tombe bien, regarde, ils viennent d’arriver à Londres !
SPECTATEUR : …spirituel.
FILM : oh ça va, je m’amuse comme je peux ! Maintenant, tais-toi et regarde plutôt Gal Gadot se la jouer Crocodile Dundee pas à sa place dans la société anglaise.
SPECTATEUR : Comment ? Film ? une ébauche de représentation d’une société patriarcale pour contraster avec la société matriarcale des Amazones ? Tu me surprends !
FILM : ah non non, je voulais juste te montrer Gal Gadot entrain d’enfiler des vêtements d’époque, et rabattre le caquet de ces messieurs, moi. Tu n’es pas obligé de me remercier, mais j’avoue qu’entre elle et le ptit Chris, j’ai prévu de faire baver tout le monde ! pas de jaloux !
SPECTATEUR : oh ! David Thewlis ! je l’aime bien lui !
FILM (à part) pour le moment ! niark niark
SPECTATEUR : hein, quoi ?
FILM : hein ? j’ai rien dit ! (niark niark niark, il va rien voir venir, ce con).

STEVE : j’ai attrapé ce carnet plein de plans secrets à moi tout seul ! haha ! je suis le meilleur espion de la terre !
SIR PATRICK : Bravo mon ptit, je savais qu’on pouvait compter sur vous ! J'ai pas eu d'aussi bons élèves depuis Poudlard, c'est dire! Voyons donc à présent les plans ultra-secrets de l’ennemi ! (il feuillette le carnet)… mais… mais on n’y comprend rien !! c’est tout codé !
DIANA : c’est du sumérien. C’est la formule d’un nouveau gaz !
MEMBRE LAMBDA DE L’ETAT MAJOR : eh dis donc, la pisseuse, tu nous ferait pas croire que tu as un cerveau, non ? Va nous faire du thé au lieu de te la raconter.
DIANA : vous êtes un gros tas et un planqué de l’arrière, allez vous battre espèce de lâche ! et puis oui, je parle sumérien ! couramment, même ! nous les Amazones, nous parlons des centaines de langues pour aider les hommes à mieux se comprendre !

SPECTATEUR : …mais je croyais qu’elle n’était jamais sortie de leur île ? comment est-ce qu’elle peut parler des centaines de langues sans jamais avoir quitté leur île ?
FILM : …on va dire que c’est magique. Chut. Ecoute plutôt Chris Pine entrain de proposer une opération visant à aller piquer le gaz Ludendorff au colonel moutarde !
SPECTATEUR : le gaz moutarde au colonel Ludendorff ?
FILM : c’est bien ce que je dis !

SIR PATRICK : Nope. Vous n'irez pas à deux pelés et trois tondus dans le camp ennemi ! c'est un ordre!
DIANA : OH MES DIEUX ! j’en suis sûre à présent ! le général Ludendorff, c’est lui, c’est Arès ! mais enfin Sir Patrick, il faut que j’aille tuer Arès pour que cette guerre cesse ! Vous ne pouvez MHFMFFHMH
STEVE (une main plaquée sur la bouche de Diana) : ok, sir Patrick, c’est vous le patron, si c’est non, c’est non. (une fois dans le vestibule) HAHAHA, tu m’as crue ? C’était une ruse !
DIANA : donc là, en fait, on va aller tuer Arès ?
STEVE : oui. Mais laisse-moi d’abord former mon équipe de choc. Elle vaut presque la justice league, tu verras, mes gars, c’est les meilleurs, c’est les plus beaux, c’est les plus fort. Il y en a un avec qui tu devrais bien t’entendre, il parle des dizaines de langues, vous pourrez faire un scrabble en sumérien !
DIANA : …c’est quoi la Justice League ?
STEVE : disons que c’est mieux que « Un américain, un amérindien, un français, un écossais et une Amazone entrent dans un bar », mais je te promets qu’ils ont plein de qualités, mes gusses. (entre Sir Patrick) Quoi ? Sir Patrick ? vous financerez officieusement l’opération, parce que vous aimez voir le courage en action ?
SIR PATRICK: Allez, salut ! on se revoit devant la Cour Martiale ou devant Zeus.. devant Dieu ! excuse-moi, je zézaye. Hihihi.
STEVE : eh ben dis donc, c’est super chouette de sa part de nous filer de la thune comme ça, de façon totalement désintéressée ! Allez les ptits gars ! finissez vos bières, demain, à cette heure-ci, on est dans les tranchées !
CHARLIE LE COPAIN SNIPER DE STEVE : eh dis donc, tu sous-estimerais pas un peu les distances ?
STEVE : mais non, on la fait LARGE.
CHARLIE : ok, c’est toi le patron ! Bon, sur ce, faut que j’aille repasser mon kilt pour demain !
SAMEER LE COPAIN POLYGLOTE DE STEVE : eh dis, ma jolie, tu vas me manquer sur le front, tu me filerais pas une photo de toi ?
DIANA : je viens avec vous !
SAMEER : sur le front ?
DIANA : ben oui sur le front, où veux-tu que je trouve Arès, nounouille ?

SPECTATEUR : bon ok, là, ça arrête enfin de piétiner ! DE LA VRAIE BASTON ! WONDERWOMAN EN ACTION ! haha, non mais elle, à Verdun, elle te gagnait la bataille en cinq minutes ! Pourquoi Steve s’est pas crashé plus tôt près de son île, c’est malin ça ! Haaaa, et puis la tête des messieurs devant Diana qui arrête toutes les balles et tous les obus qu’on lui lance ! voilà ce que je suis venu voir ! Merci, film, de montrer la badassdom de l’héroïne, qui commençait sérieusement à passer pour une gourdasse !
FILM : ah tu veux du con-con ? regarde un peu ça.

DIANA : Ah ben zut ! Ludendorff n’était pas là !
STEVE : t’inquiète pas, il organise un gala chez lui avec tout le gratin teuton, on va te le trouver ton Arès !
SAMEER : … et comment on va taper l’incruste à ce gala ?
STEVE : rien de plus facile mon cher ! pour commencer…
DIANA : JE VIENS AVEC VOUS !
STEVE : non, tu es trop jolie pour te montrer en public, ça va être suspect
DIANA : quoi, parce que je suis jolie ? mais je veux tuer Arès/Ludendorff au milieu d’une soirée mondaine, moi !

COPAIN AMERINDIEN DE STEVE : je suis pas certain que ce soit très discret comme infiltration, ça. Bon, Charlie et moi on surveillera l’Amazone pendant que vous deux ferez les guignols pour entrer dans le château de Ludendorff, vous incruster au gala, flirter avec le Docteur Poison pour savoir où est planqué le gaz moutarde et… les gars ?
TOUS : ouais ?
COPAIN AMERINDIEN DE STEVE : elle est passée où Diana ?
TOUS : -facepalm-.

DIANA : je vais aller m’infiltrer toute seule dans ce gala et leur prouver que je suis une super-guerrière super-discrète et super-intelligente ! zut, qu’est-ce que je vais faire de mon épée ? cette robe que je viens de piquer à une bourgeoise teutonne n’a pas de fourreau ! malédiction ! …ah tiens ! je vais la glisser dans mon dos, personne ne la verra !

SPECTATEUR : donc là, personne ne réagit au fait qu’elle se trimballe avec une épée dans le décolleté de son dos ?
FILM : ils la prennent pour un morceau de sa robe, voyons ! ou un bijou si tu préfères… mais c’est pas fini avec les détails à la con ?
SPECTATEUR : donc là, dans sa tête, elle est vraiment prête à égorger Ludendorff devant toute l’assistance ?
FILM : faut croire.
SPECTATEUR : bon, j’ai pas tout suivi, mais du coup, là, ils ont trouvé l’entrepôt du gaz moutarde, et s’apprêtent à faire capoter l’opération « gaz de France » ?
FILM : ah ben voilà, je t’avais bien dit qu’il fallait suivre ! Regarde, au sol, tu as les 4 lascars qui cherchent un moyen de faire péter le gaz, parce que l’hydrogène est inflammable. Donc s’ils foutent le feu au gaz, c’est bon ils ont gagné la guerre !
SPECTATEUR : …
FILM : ah, et puis là, Diana va affronter Ludendorff et le tuer, même s’il a sniffé un gaz qui le rend super-fort. Parce que tout le monde sait qu’elle est plus super-forte que lui !

DIANA : HAHAHAHAAAAA, prends ça, Arès, monstre !
LUDENDORFF : argleubleurhhhhhhhrrrrreeeeuuuuh
DIANA : …mais je comprends pas ! j’ai tué Arès et la guerre ne s’est pas arrêtée d’un coup comme par magie ?
VOIX INDISTNCTE : héhéhéhéhé
DIANA : quoi ? que se passe-t-il ? qui ricane comme un méchant ?
SIR PATRICK : coucou.
DIANA : AAAAAAAAAAH ! QUEL RETOURNEMENT DE SITUATION ! VOUS ! SIR PATRICK ! C’est donc vous, Arès ?!
SIR PATRICK : eh oui, j’étais Arès depuis le début, MOUAHAHAHAHAHAHA.
STEVE : Comment, Arès ? Toi, dieu grec, tu étais déguisé en David Thewlis depuis le début ?!
SIR PATRICK/ARES : si je veux une moustache et un accent british, EH BEN JE ME LES LAISSE POUSSER, minus ! pourquoi un dieu grec n’aurait pas de moustache, hein, d’abord ? t’as déjà vu un autre dieu grec, peut-être ? regarde, quand j’enfile mon armure on me reconnaît tout de suite. Il est pas cool mon casque à la Sauron ? si on ajoute les flammes, on sent ma puissance ? HEIN ?
STEVE : bon, ma ptite Diana, tu t’occupes du grand méchant pas beau, et moi, pendant ce temps, je vais aller faire péter tout ce gaz ! allez, bonne chance !
DIANA, à Arès : je vais te faire cramer avec mon épée tueuse de dieux !
ARES :… non mais tu es sérieusement ignorante, ma pauvre fille : la tueuse de dieux, c’est toi, coconne ! ton épée, là, c’est du plastoc ! regarde, si j’appuie là, elle fond !
DIANA : mais comment je vais faire pour vous tuer, moi, sans épée ? je sens le désespoir m’envahir !
ARES : EH BEN TU PEUX PAAAAAAS !

STEVE : bon ma chérie, je suis désolé, mais je vais devoir aller tout faire péter dans le gros avion. Tiens, garde ma montre en souvenir, et surtout dis-leur bien que je suis mort en héros !
DIANA : mais pourquoi tu sauterais pas en parachute avant de faire péter l’avion ?
STEVE : parce qu’on ne s’en sert pas encore dans les avions, ma chérie, il va falloir attendre un peu. Allez, la bise ! et prends bien soin de ma montre !
DIANA : NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !
BAAAAAAOUM.

SPECTATEUR : Chris Pine :’(
FILM : un vrai héros.

DIANA : JE SUIS COLEEEEEEERE ! PRENEZ VOUS DES TANKS DANS LA FACE !!!
ARES : héhéhéhé hahaha MOUAHAHAHA, ouiiiii, laisse-toi dominer par la colère ! tue ces misérables humains ! REJOINS LE CÔTE OBSCUR ET NE CONNAIS AUCUNE LIMITE !!!
STEVE, dans un flash back : non, Diana. Tu es l’élue, tu dois ramener l’équilibre dans la Force, pas devenir comme lui !
DIANA : PAR LE POUVOIR DE L’AMOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUR !
ARES : NOOOOOOOOOOOOON, mon plan était pourtant parfaaaaaaait pouf

SPECTATEUR : …le pouvoir de l’amour. Sérieusement ?
FILM : eh ben quoi, c’est joli, l’amour ! ça met tout le monde d’accord ! regarde ! le jour se lève, la guerre est finie, toutes les guerres sont finies pour toujours si Arès est mort ! c’est pas merveilleux ?
SPECTATEUR : Va te faire foutre, Film.
FILM : quoi ?
SPECTATEUR : c’est pas une résolution, ça ! tu peux pas prendre des raccourcis dans l’Histoire telle qu’on la connaît pour insérer Wonder Woman sur le terrain, ça se remarque ! je veux dire, le gaz moutarde-fine-et-forte, n’en parlons pas ! mais alors là, quand tu enchaînes la mort d’Arès et un titre sur un journal « GREAT WAR ENDS », logiquement, ça voudrait dire que l’âge d’or dont parle Diana a été restauré et que tout le monde se fait des câlins devant le soleil levant jusqu’à la fin des temps !
FILM : et alors, c’est pas une jolie fin ? tout le monde aime les câlins !
SPECTATEUR : mais c’est pas logique !!!
FILM : Bon, ne reste pas sur ta faim. Promis, on en reparlera quand le prochain Wonder Woman sortira.
SPECTATEUR : …quoi, il y en aura un autre ?!
FILM : évidemment ! 2019, mon gars !
SPECTATEUR : tu sais, film, heureusement qu’il est six heures du matin et que j’ai pas dormi de la nuit, sinon, j’aurais vraiment l’impression que tu cherches encore à m’entuber.
FILM : mais non, voyons, tout ça est le fruit de ton imagination ! et puis, Arès est mort, donc on va enfin pouvoir aborder l’aspect non-gourdasse du personnage de Diana Prince ! tu verras, ça va être chouette !
SPECTATEUR: …tu veux dire qu’elle sera moins con-con et plus bourrin ? qu’il n’y aura pas de twist miteux, et que les dieux grecs ne porteront plus de moustache ?
FILM : bon, pour la moustache, je veux bien faire un effort.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 316 fois
10 apprécient · 2 n'apprécient pas

Bloarg a ajouté ce film à 1 liste Wonder Woman

  • Films
    Affiche Nocturnal Animals

    2017, année des rouflaquettes.

    Jeu : trouvez une rime moins naze pour mes films vus en 2017! "Eh! 2017, année de la kéket... -nan. -de la branl... -NAN!...

Autres actions de Bloarg Wonder Woman