Une Amazone à New York

Avis sur Wonder Woman

Avatar Neo Cosmic
Critique publiée par le

C'est un rituel que j'ai commencé à prendre l'an dernier et que j'aime : Critiquer 2 versions d'une même licence super-héroïque. Bref, si vous êtes attentifs voici les doublons que j'ai fait depuis 2016

  • Superman/Batman : Public Ennemis et Batman V Superman : Dawn of Justice
  • Batman : Assaut Sur Arkham et Suicide Squad
  • Docteur Strange 2007 et Docteur Strange 2016
  • Batman Vs Dracula et Lego Batman

Bref, les seuls exceptions sont Captain America : Civil War où je ne fais que critiquer toute la licence d'Iron Man et le premier Captain America (je n'avais pas vu le Soldat de l'Hiver à l'époque) , Jeeg Robot car il était plus inspiré de Léon et les Gardiens de la Galaxie Vol 2 ou je n'ai fait que mettre à jour une ancienne critique. Wonder Woman aurait du être aussi une exception mais après mûres réflexions , j'ai décidé de voir la version animé de l'héroïne DC à savoir Wonder Woman 2009. Du coup, qui est le meilleur entre la version live et la version animée ? Version Live. Largement. Ce n'est pas une différence de gout ou de direction comme pour Doctor Strange, c'est juste que la version live est plus réussie que la version animée, même si cette dernière reste honorable (donc pas l'écart de qualité entre les 2 versions de la Suicide Squad)

Style plus proche de l'ancienne animée de la Justice League

A la réalisation, on a Lauren Montgomery qui était la réalisatrice de quasiment toutes les films du DC Animated Movie jusqu'à The Dark Knight Returns et qui travaille actuellement sur la légende de Korra. Le style de l'animé est plutôt pas mal et l'animation reste de bonne facture. Cela reste moins bon de ce qu'elle fera par la suite à partir de Justice League : Doom et les Green Lantern (allez voir ses derniers pour voir à quel point celui de Martin Campbell est vraiment mauvais), mais ça reste plutôt correcte. Bon après mais ça c'est vraiment subjectif, je ne suis pas fan du style de Wonder Woman. Je trouve que cela passe moins bien que dans Justice League : Doom ou Green Lantern ou même Superman/Batman Apocalypse qui bien qu'on sentait qu'elle singeait un peu le style du regretté Michael Turner était visuellement bluffant. Là, le style anguleux passe moins bien. Cependant, au niveau de l'animation cela reste correcte (bien plus que Doctor Strange ou l'animation passe moins bien malgré un style vraiment classe). L'alliance mystique et réaliste passe bien (en même temps dans l'animation ce n'était pas difficile). Bref, je suis très entre 2 dans le visuel du film. Mais je le suis encore plus pour les personnages

Qui est le plus sexiste ?

Wonder Woman/Diana qui a la voix de Keri Russel (vous savez Félicity ou la femme de Jason Clarke dans la Planète des Singes : l'Affrontement) est une amazone plus téméraire et avide de connaître le monde extérieure. Elle est compétente, puissante et a une version très féministe. Donc, pour répondre aux critiques du film le qualifiant de Pretty Woman, qu'est-ce que vous préférez : Une guerrière compétente mais un peu innocente ou une fière amazone à la limite du sexisme ? Car oui, la Wonder Woman assume ici son coté féministe, alors que la plupart des autres versions nous la montre plus en tant que femme forte et indépendante. Cela dit son coté sexiste contre les hommes et féministe va avec le propos du film. Les amazones présentes ici n'ont rien à voir avec ceux du film live d'un point de vue philosophique et sont plus proches des amazones mythologiques. Il est donc clair que la Wonder Woman du film live a adopté un état d'esprit différent. Et c'est ça qui est intéressant envers le personnage, même si son évolution est quand même assez forcée.

Steve Trevor (Nathan Fillon) est ... Nathan Fillon en macho. Il est un séducteur et un sidekick rigolo et macho et vantard. Il découvre l'île des Amazones et grâce au lasso de vérité, on voit qu'il n'est pas vraiment digne de confiance (bref, l'inverse de Chris Pine). Et c'est un peu le problème avec le personnage. Il est vraiment trop caricatural. Ok cela marche dans le contexte mais on sait qu'il fait tout ça pour mettre le grappin sur Diana et son évolution est beaucoup trop artificielle !

Ares (Alfred Molina) par contre est plutôt pas mal en tant qu'antagoniste cliché. C'est le dieu de la guerre qui est plus la nemesis d'Hippolyte que celle de Diana. Il est assez machiavélique dans son comportement et séducteur. Assez malin de faire de lui un père qui veut se venger de ce que les Amazones ont fait subir à son fils; car cela fait de lui une personnalité plus dangereuse, seulement toléré par Zeus et Héra (au début...)

Hippolyta (Virginia Madsen de Candyman) est la Reine qui dirige les Amazones. Elle est très stricte et protectrice envers ses sujettes et son affrontement contre Arès ainsi que son intransigeance fait qu'elle spoile malgré elle les Amazones. Chose qu'elle apprendra à ses dépends.

Parmi les autres Amazones, 3 se distinguent : Artemis, Alexa et Persephone (jouées respectivement par Rosario Dawson, Tara Strong et Vicky Lewis) représentent 3 facettes des Amazones. Artemis est la fidèle guerrière qui embrase la philosophie des Amazone, Alexa est celle qui ne semble pas à l'aise avec le combat et embrase plus la culture et les livres (spoiler, cela leur servira à la fin) et Persephone (nom normalement dévolue à la reine des enfers mais on ne va pas chipotter) est celle qui est manipulée par Arès afin de trahir les Amazones mais pointes du doigt ce qui ne va pas dans la société autarcique quelles subissent.

Autre personnage d'importance Hadès (Oliver Platt). Sérieusement. Qui a confondu son design avec Dionysos ? Comment vous pouvez faire pire que Percy Jackson ? Non faute grave sur ce coup là ! Son rôle est peut-être anecdotique mais non quoi ! Juste non !

L'âme d'une guerrière

L'histoire est une origin story de Wonder Woman. Etant donné que le film date de 2009, il est clair que la version est celle des origines, avec la Wonder Woman vraiment créée par la glaise que les dieux ont donné vie. L'histoire exploite bien l'aspect mythologique à l'inverse du film live moins fantaisiste et plus ancrée dans le réel. Du coup, on a le bestiaire classique de la mythologie grecque, ce qui n'est pas plus mal. Le film est bien rythmé, même si je trouve que l'évolution de Wonder Woman reste très forcée. Ce n'est pas le cas de l'évolution des autres Amazones qui sont plus appréciable. Cela dit, il y a bien l'aspect choc des cultures qui fonctionne bien en dépit du faite que le tandem Diana / Steve soit classique et dysfonctionnelle. Ils apprennent l'un de l'autre presque au forcé et je trouve ça dommage. Même le film Justice League : War avait mieux intégré la complicité entre les 2 personnages. En revanche, j'aime bien l'évolution d'Artémis et d'Hyppolita qui fonctionne bien et le traitement du personnage d'Arès moins manichéen et justifiable. Bref, l'histoire à du pour et du contre. En revanche, il y a un élément que je trouve que le film rate, c'est l'implication du gouvernement. Même si je trouve leur réactions logiques, il n'y a pas de conséquences vraiment visibles ni de retombées pertinent

A savoir ils attaquent les Amazones, ils sont désolés et c'est fini

Bref, le film manque de développement sur ce point là.

Mais bon pour Wonder Woman, il n'y a pas que du négatif, car il faut reconnaître que son évolution est cohérente et la fin bien moins Deus Ex Machina que le film live où on voit son coté stratégique et son aspect meneuse. Bref, au moins du positif.

Animé avec des défauts, mais qui reste sympathique

Cet animé sur Wonder Woman est sympathique mais malheureusement bourrés de défauts. Il est dommage que le parti pris sur le traitement du personnage n'arrive pas à être captivant à cause d'une histoire pas si bien racontée que ça et des choix ... discutables. Cela reste regardable mais ce n'est pas la meilleur version de Wonder Woman à ce jour. Si vous voulez du bon Wonder Woman, son traitement de l'animée Justice League est mieux fait si on doit comparer 2 versions qui assument l'aspect mythologique, auquel on peut ajouter la version live pour l'aspect tout court. Par contre, je ne peux pas dire si c'est moins bon que la série Wonder Woman de 70, le pilote détesté du projet de série de 2011 ou le film de 1973 (oui , il y a eu 3 films Wonder Woman...on en apprend tout les jours

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 581 fois
Aucun vote pour le moment

Neo Cosmic a ajouté ce film d'animation à 8 listes Wonder Woman

Autres actions de Neo Cosmic Wonder Woman