Avis sur

World War Z par Notry

Avatar Notry
Critique publiée par le

Eh mais j’ai déjà vu ce film y a longtemps, ça s’appelle euh … Je suis une légende je crois ! Ah non ça c’est un autre film… Bof c’est à peu près la même histoire, oui voilà ça revient au même en fait.

Pour tous les amateurs de zombies, World War Z vous ravira, cela ne fait quasiment aucun doute, mais penchons-nous un peu plus sur le sujet. Que vaut véritablement ce film si nous le comparons à beaucoup d’autres ? Eh bien finalement pas grand-chose. Et c’est bien ce que la bande-annonce avait le malheur de laisser présager, des zombies c’est cool, ça mange pas de pain (what ?) ; des zombies qui courent c’est encore plus cool, mais… c’est tout ? Ben grosso modo : Oui.

Premièrement, pourquoi j’ai immédiatement pensé à « Je suis une légende » ? Déjà les deux films sont des adaptations de livre, chacun comporte une guest qui campe le rôle principale (Will Smith pour le premier et Brad Pitt pour le second), les deux sont globalement sur le même thème (Oui bon le premier met en scène des « infectés »… vous n’allez pas chipoter), le début est exactement le même, c’en est terrifiant et les deux rôles principaux comportent plus de points communs que de différences (oui bon l’un est noir l’autre blanc). Bien évidemment les comparaisons s’arrêtent là.
On peut rajouter ici (et cela est sûrement de même dans le bouquin, mais comme je l’ai pas lu) qu’ils n’hésitent pas à parler de zombies et non d’« infectés » comme ils le prétendent si souvent. Dans World War Z, le zombie est une espèce vivante (quoique morte) assumée, et ils mettent pas 35h avant de comprendre qu’il faut leur faire gicler la cabosse pour les abattre. Dès leur apparition les héros (et notamment les nombreux survivants) en connaissent déjà une partie sur les morts-vivants et continuent d’en apprendre sur eux tout au long du film. En ce sens on bénira la scène dans l’hôpital où les protagonistes se voient chacun affublés d’une arme blanche dont le choix est pertinent, malgré une batte de base-ball qui n’a rien à faire ici mais on pourra être transigeant suite au handicap notoire de sa porteuse (bon à contrario le coup des lance-flammes vers le bas… j’ai jamais essayé, mais m’est avis que ça fait tout sauf fonctionner comme ils le montrent).

Un autre point m’a étonné dans ce film, ce sont les clichés de ce type de films. En règle générale il y a toujours des clichés, qui rendent chaque film égaux au précédent et toujours de plus en plus lassant. Ici, étrangement, le cliché de base est évité pour laisser place au « cliché de second plan » comme je l’appelle. Prenons l’exemple de la scène dans l’avion : [Spoiler] Les places réservées pour les passagers sont séparées en 2 compartiments. Dans la cabine des toilettes du compartiment arrière s’est dissimulé un zombie qui n’a pas acheté son billet. Il sort de sa cachette et commence à mordre tout le monde, c’est la débandade. Brad Pitt, qui se situait lui dans le compartiment avant, entend le vacarme à l’arrière. Les passants commencent à s’inquiéter quand une femme s’apprête à exploser de peur juste avant que Brad fasse immédiatement comprendre à tous qu’il faut se taire. Alors que je m’attendais à voir la fille hurler de terreur, pas un mot, un silence de mort, quasiment improbable. Il leur ordonne ensuite d’utiliser les valises pour constituer un barrage et tout le monde s’exécute. C’est à ce moment que le « cliché de second plan » intervient lorsqu’un manchot (pas un vrai manchot mais un homme gauche, maladroit, un boulet quoi) fait tomber une valise de l’autre côté et alerte par conséquent les zombies. [/Spoiler]. Et voilà, on a esquivé un cliché, mais on en a mit un juste après. Idem pour le coup du téléphone portable avec lequel ils se troll eux-mêmes : « On a mis un cliché simplement pour mieux le dénoncer », et y en a à la pelle des comme ça. Cette démarche m’a semblé un peu étrange, le film n’est donc pas exempt de clichés, ils sont simplement là où on ne les attend plus.

Pour en revenir plus précisément au film, il ne vend ni plus ni moins que ce que peut vendre la définition du terme « Film de Zombies ». Loin d’être foncièrement mauvais, il n’est pas particulièrement innovant (à la limite y a plus de survivants qu’à l’accoutumée) et il n’est guère énormément plus intéressant. Mais il contentera facilement quiconque aime les films de zombies. Il y a également peu d’affrontements concrets contre les zombies, ce n’est donc pas un vulgaire film de guerre où le déchiquetage en masse de chair morte est de vigueur.
Petit bémol, la fin laisse le champ libre à une suite potentielle, qui a peu de chance de relever le niveau de l’histoire. Quant au dénouement, on pourra trouver innovant le moyen trouvé pour combattre la menace, c’est dommage que ce moyen soit testé par le héros pour la raison la plus absurde qui soit lors d’une scène intégralement dénuée d’épique et des moins poignante et émouvante qui existe. Y a de quoi gueuler et insulter de tous les noms ce cher Brad Pitt quand, en tant que spectateur, on voit venir la bourde à 100 km, et de quoi rager encore plus quand il la commet.

Bon en dehors de tout ce bric à brac, il en résulte un film moyen mais sympathique qui détend en ces temps de chaleur éphémère. Bien trop loin de ce que promettait le réalisateur (bon, on s’y attendait un peu) mais loin de la catastrophe aussi. Un film de zombies quoi.
Du côté des acteurs en dehors de Brad Pitt, on a l’honneur de retrouver David Morse qui campe son rôle comme il se doit, Peter Capaldi qui ne m’a guère convaincu mais dont la présence n’est pas insupportable et Pierfrancesco Favino qui signe une très bonne performance. Brad est toujours aussi bon acteur, mais lui demander de jouer ce genre de rôle c’est un peu comme demander à un grand cuisinier de préparer des pâtes au jambon, le plat sera certes excellent, mais ça ne sera ni plus ni moins que des pâtes au jambon. Autant dire un potentiel nettement sous-estimé, et je le préfère dans des rôles bien plus originaux.

À voir pour tous les amateurs de ce genre de film, pour ceux qui recherchent le film qui relèverait le niveau, je crains que ce ne soit pas encore celui-ci, malgré un léger mieux. Mais ça détend, ça fait du bien, c’est rigolo, que demander de plus à un film de zombies ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 278 fois
1 apprécie

Notry a ajouté ce film à 1 liste World War Z

Autres actions de Notry World War Z