Chromosome X.

Avis sur X-Men

Avatar Gand-Alf
Critique publiée par le

Si l'on excepte les aventures cinématographiques de Batman et de Superman (tous les deux de chez DC), les super-héros peinaient encore à atteindre nos écrans de cinéma il y a à peine quinze ans. Grâce au succès surprise du premier "Blade", la Marvel tente le tout pour le tout: transposer l'univers complexe des X-Men de Stan Lee et Jack Kirby, ce qui aura pour conséquence l'éclosion du super-héros sur grand écran, jusqu'à l'overdose.

N'y connaissant pas grand chose au genre de son propre aveu, le cinéaste Bryan Singer va cependant prendre son sujet très au sérieux, adaptant à sa propre sauce le comic-book original tout en conservant sa substance, son identité, encrant son film dans un univers bien tangible et crédible. Hantée par les fantômes de l'holocauste, cette première aventure se veut avant toute chose une parabole pertinente sur la ségrégation et le droit à la différence, sur la lutte pour les droits civiques, le cinéaste et ses scénaristes établissant un parallèle entre le combat Charles Xavier / Magneto et l'opposition idéologique entre Martin Luther King et Malcolm X. Dans le rôle de ces deux figures importantes, Patrick Stewart et surtout Ian McKellen sont formidables, apportant chacun une véritable profondeur à leurs personnages.

Un scénario habile et bien construit, témoignant d'une époque où l'on ne se contentait pas de balancer deux ou trois séquences d'action en guise de plat principal, mais bien de raconter une histoire. Un récit certes simple mais humaniste, parfois même terrifiant lorsqu'il nous renvoi une image peu flatteuse de notre propre société, soupçonneuse et sectaire, n'ayant visiblement rien apprit de son histoire.

Mais "X-Men" reste avant tout un film de super-héros et offre donc au spectateur ce qu'il est venu chercher, à savoir un spectacle calibré mais efficace, peut-être encore timide en matière d'action mais offrant quelques scènes impressionnantes (Magneto tenant en respect les forces de l'ordre), grâce notamment à des effets spéciaux encore potables aujourd'hui et à la mise en scène de Singer, classieuse et iconique, jouant énormément sur les ombres.

Jonglant avec un nombre conséquent de personnages, "X-Men" choisit de s'attarder principalement sur Wolverine, anti-héros culte et populaire auprès des fans, sorte de passerelle entre les spectateurs et l'univers décrit ici, auquel un Hugh Jackman encore inconnu prête son charisme et son talent, saisissant toutes les nuances d'un franc-tireur extrêmement complexe. A ses côtés, si Famke Janssen, Anna Paquin et Rebecca Romijn sont convaincantes grâce à des rôles un tant soit peu étoffés, le reste du casting souffre de protagonistes soit fonctionnels (Storm et Cyclop), soit carrément ratés, à l'image des piètres incarnations de Toad ou Sabretouth, réduits à de simples méchants d'opérette.

Imparfait car presque précurseur en la matière, ce premier volet de la saga "X-Men" étonne toujours autant par son sérieux, par sa volonté de ne pas prendre son public pour un con, spectacle grand public en adéquation totale avec son époque et n'ayant pas peur de plonger à nouveau dans les heures sombres de l'histoire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1692 fois
55 apprécient · 1 n'apprécie pas

Gand-Alf a ajouté ce film à 11 listes X-Men

Autres actions de Gand-Alf X-Men