👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

"X-Men First Class" ayant réussi son parti de relancer la franchise X-Men au cinéma avec maestria, une suite est aussitôt lancé avec, comme de coutume, la même équipe. Sauf que voilà, Mathew Vaughn a la tête ailleurs, un autre projet ("Kingsman") le tente particulièrement au point de laisser sur le carreau la suite de "First Class" qu'il confie du coup à... Bryan Singer, ni plus ni moins que l'homme derrière les somptueux "X-Men" et "X-Men 2", par ailleurs producteur et co-scénariste du fameux "First Class".

De retour aux commande de sa franchise bien-aimée, Singer impose d'emblée ses conditions. Le scénario de cette suite devra, histoire de ramener un peu de cohérence au sein de la saga mutante plombé par "X-Men 3" et "X-Men origins Wolverine", faire intervenir les protagonistes de l'ancienne trilogie, soit Tornade, Wolverine, Shadowcat, Iceman, Colossus et... le professeur X et Magnéto âgé ! Oui mais... comment ? Et soudain, l'idée du voyage dans le temps fait office d'idée de génie dans la tête de Singer, envisageant d'ailleurs ce nouvel opus comme un film de science-fiction. Le voyage dans le temps servira donc de pont, en quelque sorte, entre le passé (dans lequel vivent donc les versions jeunes du Professeur X, Magnéto, Mystique, Beast, etc) et le futur (Wolverine, Tornade, etc). La nouvelle menace devra donc jouer sur les deux temporalités. Quoi de mieux que de montrer les Sentinelles, de terrifiants robots chargé de décimer l'entièreté de la race mutante, capables (dans le futur) de s'adapter aux pouvoirs des mutants pour mieux les mettre en pièces. Logan/Wolverine, de par son statut d'immortel, est logiquement choisi pour effectuer le voyage dans le passé. L'objectif de sa mission ? Faire réconcilier le Professeur X et Magnéto à une époque où, 10 ans après les événements de "First Class", les deux anciens amis en étaient venus à se détester.

Sur ce postulat scénaristique quelque peu complexe sur papier, Singer parvient à insuffler du rythme, de l'efficacité à une intrigue par ailleurs riche en suspense (il s'agit tout de même d'une course contre le temps) mais surtout, et c'est ce qui fait en partie du film un petit chef d'oeuvre, Singer apporte une vision profondément tragique, une tension dramatique extrême que n'avait jusqu'à présent encore jamais abordé aucun des films de la saga (pas même "X-Men 2"). Cette tension dramatique extrême atteint son paroxysme lors d'une séquence (incontestablement l'une des plus bouleversantes de tout la saga) durant laquelle le Professeur X jeune et le même Professeur X vieux se rencontrent et apprennent à se comprendre, le Professeur X expliquant à son "moi jeune" en quoi le fait d'accepter et surtout de surmonter d'endurer la souffrance, le désespoir des mutants peut constituer le plus beau des cadeaux.

Le dernier acte du film, riche en moments sombres (Magnéto jeune prenant le contrôle des Sentinelles afin de donner une "leçon" aux humains, les mutants du futur périssant un à un, Mystique bien décidé à commettre l'irréparable en envisageant de tuer Trask, le nain concepteur des Sentinelles) met en avant avec une puissance émotionnelle rares les grandes thématiques de la saga : l'acceptation de la différence de l'autre, .l'opposition entre pacifisme et extrémisme, la paranoïa galopante, etc.

Nettement plus sombre que les autres opus de la franchise, "Days of future past" n'en oublie pas pour autant une certaine légèreté dans l'humour (le côté ours mal léché de Wolverine, l'introduction de l'amusant Quicksilver) ainsi que des scènes d'action particulièrement spectaculaire (une scène d'évasion orchestré par Quicksilver qui, depuis, fait office de scène culte de l'ensemble de la saga; une autre montrant Magnéto jeune soulever littéralement un stade pour y emprisonner la Maison Blanche elle-même.

Dense, épique, tragique, émouvant, profond, ambitieux... "Days of future past", de par son récit faussement alambiqué et surtout très fouillé, permet à la fois de faire la synthèse des événements des 4 autres films de la saga, soit pour en modifier certains de manière légère (ceux d'"X-Men 1 et 2"), soit pour aller jusqu'à en supprimer purement et simplement d'autres (X-Men 3).

En un mot comme un cent, une réussite majeure en tous points et, pour l'instant, le chef d'oeuvre de la saga. UN MUST !!!

f_bruwier_hotmail_be
8

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Top 10 Films et Films X-Men : du meilleur au pire

il y a 6 ans

1 j'aime

X-Men : Days of Future Past
Hypérion
6

X-Men : Classe de rattrapage

Les histoires de voyage dans le temps, c'est toujours un peu le bordel scénaristique. Une histoire de voyage dans le temps adossé à un univers cinématographique étendu tel que celui de la franchise...

Lire la critique

il y a 8 ans

68 j'aime

13

X-Men : Days of Future Past
Before-Sunrise
7

"Je suis passé pour être présent dans ton futur"

Je dois admettre ma déception devant ce dernier opus consacré aux X-Men. Pourtant, la scène d’introduction, combat génial entre les X-Men du futur et les vilaines sentinelles, lance le film avec...

Lire la critique

il y a 8 ans

67 j'aime

24

X-Men : Days of Future Past
Vivienn
4

Case Départ

L'avantage de X-Men : Days of Future Past, c'est qu'il permet de se rendre compte à quel point X-Men : First Class était un excellent film. Rien qu'à l'annonce de cette suite, le retour de Bryan...

Lire la critique

il y a 8 ans

56 j'aime

Paterson
f_bruwier_hotmail_be
10
Paterson

L'homme tranquille

Jim Jarmush. Un nom. Celui d'un cinéaste. Où, pour le dire tout simplement, d'un auteur de cinéma. Soit un réalisateur américain qui, en déjà 35 ans de carrière, aura réussi à conserver son...

Lire la critique

il y a 5 ans

9 j'aime

2

Frantz
f_bruwier_hotmail_be
8
Frantz

A chacun sa guerre...

Cinéaste français prolifique de grand talent, François Ozon revient cette année avec un film atypique, comme il aime à en faire. Un mélodrame franco-allemand, tourné à la fois en langue française et...

Lire la critique

il y a 5 ans

9 j'aime

Batman
f_bruwier_hotmail_be
8
Batman

Et Burton (re)créa Batman !

Presque 30 ans après sa sortie en salles, ce (désormais) classique du film de super-héros (voir du cinéma tout court) demeure encore et toujours du grand art. A l'époque vendue comme la production...

Lire la critique

il y a 5 ans

8 j'aime