Loin de studio Ghibli

Avis sur Your Name.

Avatar carlota36
Critique publiée par le

J'ai tellement été fasciné par les films d'animations de Miyazaki puis par les autres films des studios Ghibli (tels La tortue rouge ou Le conte de la princesse Kaguya), tous dans des genres différents mais tous captivants, que j'ai du mal à apprécier ce film.
En effet, d'un point de vue esthétique, le film possède quelques qualités, notamment dans le choix de certaines prises de vues (si on peut employer ce terme pour un film d'animation). Concernant les graphiques, j'ai eu l'impression de voir un manga en version animée mais je n'ai pas été subjuguée (on est loin des dessins et aquarelles des studios Ghibli réalisés à la main).
Quant à l'histoire, elle est intéressante, un peu complexe mais c'est ce qui fait son charme : deux adolescents se réveillent certains matins de manière aléatoire dans le corps de l'autre. Ils découvrent alors un univers tout autre. D'une part, la vie agitée dans la grande ville qu'est Tokyo, de l'autre les rites ancestraux dans une province reculée, permettant ainsi au spectateur de découvrir deux aspects de la culture japonaise et le clivage qui peut exister entre ville et campagne et surtout entre éducation d'une jeune fille et d'un garçon. En effet, au delà, d'un changement environnemental, les deux protagonistes apprennent à appréhender le corps de l'autre (les moments où Taki s'éveille dans un corps féminin ne pouvant s'empêcher de toucher sa poitrine à répétition est d'ailleurs exaspérant, ou tout du moins très puérile). Peu à peu, ils mettent en place un système de communication afin de se repérer et surtout de ne pas trop déranger la vie de l'autre puisque leur entourage respectif s'inquiète de leur comportement. Puis tout s'arrête, Mitsuha mourant lors d'une catastrophe naturelle (une commette tombe sur son village). Taki, soucieux de ne plus entrer en contact avec Mitsuha entreprend alors un voyage pour la retrouver.

Il comprend alors que ces deux personnes ne vivent pas dans le même espace temps, les événements qu'ils pensaient vivre simultanément dans le corps d'un autre sont en fait décalés de trois ans. Taki décide alors de changer les événements passés et de sauver Mitsuha, en la prévenant à temps dans le passé.

Le synopsis est, à mon avis, bien trouvé car complexe tout en restant compréhensible.
Seule chose insupportable : les placements de produits qui n'ont à mon avis rien à faire dans un film d'animation (voire dans un film tout court). À plusieurs reprises, un gros plan sur le téléphone ressemblant fortement à un iPhone est effectué. De plus, la café dans lequel Taki rencontre les amis de Mitsuha à la fin du long métrage est un Starbucks (on voit le nom dans le reflet de l'enseigne sur les pavés, puis, tout en adoptant un autre nom à l'intérieur du café, on retrouve les gobelets rouges et blancs accompagnés du fameux logo vert). Bref, bien que ses allusions soient subtiles, j'ai eu l'impression que ce film faisait de la publicité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 364 fois
2 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de carlota36 Your Name.