A ta place

Avis sur Your Name.

Avatar letitmec
Critique publiée par le

L'animation japonaise, ce n'est pas que Hayao Miyazaki ou Mamoru Hosoda. C'est aussi le moins connu Mamoto Shinkai et autant dire que c'est aussi bon.

"Your name" est à l'animation ce que "Fight Club" est au thriller : un film psychologique, tordu, complexe, qui comporte sa part de magie et une bonne dose de réflexion.
Et point de Tyler Durden qui dicte ses règles, bienvenue à Mitsuha et Taki, deux lycéens qui n'en ont qu'une seule, de règle : ne jamais révéler à personne qu'ils peuvent échanger leurs corps, leurs identités, leurs vies, le temps d'une journée. Le temps d'un sommeil. Le temps d'un rêve ?

Rien n'est moins sûr, ou plutôt tout n'est pas vrai, ou bien rien n'est complètement faux. "Your name" arrive à nous déphaser et à nous plonger dans un état second.
Entremêlant deux destins, deux époques, et deux lieux, le tout saupoudré de l'au-delà, Mamoto Shinkai nous tient par la main et nous lâche au moment où nous nous y attendions le moins. Parfois, tout n'est pas compréhensible, c'est l'effet "premier visionnage". Au bout du 20e, on sera peut-être rodés.
Mais au bout du premier, les montagnes tranquilles se mélangent aux lumières de Tokyo et il est parfois difficile de repérer l'espace-temps dans lequel on évolue. C'est peut-être l'inconvénient du film mais à la fois sa plus grande force. Il a en cela quelque chose de mystique, qui a le don de prolonger le temps à l'infini, de désorienter grâce aux mots de quelques personnages colorés.
C'est déjà le propre de nombre de films d'animations japonais d'être oniriques et symboliques, "Your Name" ne fait que tirer un peu plus sur la corde.

Shinkai ne révolutionne pas le genre mais joue aisément avec. De cette histoire simple au concept déjà-vu, il en fait une jolie fable qui passionne et déchaîne les cœurs. Mais une fable sans morale, juste à la conclusion libre de droit. C'est vous qui choisissez votre mot d'esprit, votre regard sur l'oeuvre. Et avec un peu de chance, vous vous prendrez à rêver à votre tour d'une autre vie...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 241 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de letitmec Your Name.