👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Your name ou le film le plus vu au cinéma par les japonais... En allant le voir sans grande conviction car peu motivé par une bande-annonce que je trouvais trop bruyante, je suis ressorti de la salle en ayant l'impression d'avoir vu un bon film.

Avant tout servi par un scénario des plus pertinents, le film est doté de quelques atouts indéniables. La musique, la majeure partie du temps, suit bien le propos mélancolique des relations entre les deux personnages dont l'amour semble impossible tant ils sont différents de par leur manière de vivre mais égal de par leur caractère respectif. Cette belle histoire d'amour nous plonge dans le coeur d'un Japon traditionnel, qui se retrouve confronté à un Japon bien plus moderne. Ce vieux Japon, fait de coutume et de tradition ancestral, permet de mettre un aspect historique, notamment dans la première partie, qui sert particulièrement le propos du film.

Sans être le chef d'oeuvre tant adulé par la majeure partie des spectateurs, on assiste à un scénario original qui permet de nous interroger sur la manière dont on réagirait, confronté à la même situation. Ce côté fantastique assumé durant la deuxième partie du film, est également pertinent.

Onirique à souhait, doté d'une mélodie enthousiasmante, le film souffre néanmoins de quelques défauts. Même si les paysages peuvent être magnifiques, je ne suis pas un fanatique des dessins japonais, même s'il faut leur reconnaître une certaine esthétique. La fin, manque d'esthétique, pourtant présent dans le film, de par une histoire très bien imaginée, ce qui fait qu'elle m'a paru très longue et peu pertinente. Finalement, cette recherche de l'autre est forcément attendue depuis dix minutes avant qu'ils ne se retrouvent. Enfin, je trouve que le film, bien que censé révolutionner le genre du film d'animation japonais, reste dans la continuité de ce qui a déjà été réalisé auparavant. Il est très esthétique, avec des images magnifiques, comme la comète ou les plans de montagne, mais il n'apporte pas ce côté exceptionnel auquel on était en droit de s'attendre tant les critiques étaient unanimes à son sujet.

Colinus33
7
Écrit par

il y a 5 ans

1 j'aime

Your Name.
Sergent_Pepper
6
Your Name.

A nos corps dépendants

Question : que dire d’un film qu’on a pas entièrement compris ? Option N°1, dite du melon : c’est n’importe quoi, ça ne veut rien dire. Option N°2, dite de l’humble : je suis limité...

Lire la critique

il y a 5 ans

126 j'aime

23

Your Name.
Behind_the_Mask
9
Your Name.

What is love ?

Romantique, mélancolique, lyrique, Makoto Shinkai est un peu tout cela à la fois. Mais de manière un peu trompeuse, à vrai dire. Ses moyens métrages répondent à l'ensemble de ces canons, tant 5...

Lire la critique

il y a 4 ans

111 j'aime

18

Your Name.
L_Otaku_Sensei
10
Your Name.

Your Name ou l'histoire d'une séance de cinéma que je n'oublierais jamais !!!

13 Janvier 2017....une journée qui commençait comme toutes les autres, ordinaire, j'avais enfin ce jour là l'occasion tant attendue d'aller voir Your Name, dernier long métrage en date. Succès...

Lire la critique

il y a 5 ans

86 j'aime

35

La La Land
Colinus33
9
La La Land

Une claque !

Le deuxième film de Damien Chazelle est une réussite étonnante. Alors qu'en y allant, je ne m'attendais à rien de grandiose, c'est-à-dire une comédie musicale des plus classiques avec une pâle...

Lire la critique

il y a 5 ans

2 j'aime

Paterson
Colinus33
8
Paterson

Ode à la vie

En sortant de la séance, une forme d'allégresse nous tient éveiller. Rares sont les films qui rendent hommage à une vie simple et belle, sans s'attarder sur les problèmes subis par le personnage...

Lire la critique

il y a 5 ans

2 j'aime

Passengers
Colinus33
3
Passengers

Inutile

Grand amateur de science-fiction, j'étais impatient d'aller voir ce film qui me semblait pertinent.... Quelle déception en sortant de la salle. On ne peut pas reprocher le fait que le film ne se...

Lire la critique

il y a 5 ans

1 j'aime