Freudien en diable.

Avis sur Your Name.

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Après le carton atomique, deuxième plus gros succès d'animation au Japon, plus gros box-office mondial pour un film japonais, J.J. Abrams qui va produire (et réaliser ?) un remake américain, c'est peu dire que j'attendais de voir une nouvelle oeuvre de Makoto Shinkai.

Je reconnais avoir passé un très bon moment, les 1h40 passant à toute vitesse, mais j'y ai vu une adaptation animée de quelque chose qui est très courant dans le cinéma qui est l'étrangeté de Freud. A savoir cette sensation, qu'on a tous déjà eue, d'avoir déjà vécu une scène bien avant notre naissance, et qui résonne de manière particulière. Il y avait Déjà vu de Tony Scott, mais aussi et surtout Vertigo et Shining qui jouaient là-dessus.
Donc, rien de nouveau à mes yeux dans cette histoire où un garçon et une fille échangent leurs corps, et ont l'impression, sans ne s'être jamais vus, qu'ils se connaissent, ce qui va créer une forte connexion. L'un habite à la ville et l'autre à la campagne. Et tout cela sous fond d'une météorite.

La qualité du film est sans doute dans les audaces de la mise en scène dans un film d'animation, comme un plan à 360° vers le ciel, ou ces moments de pause qui sont un luxe que Makoto Shinkai, véritable autodidacte, peut se permettre. Ça reste par moments touchant, mais tout laisse penser que ça reste en suspension au niveau de l'émotion, et que ça hurle presque son non-dit. Je sais que c'est très japonais de ne pas exprimer ses sentiments, mais là, ça ajoute une espèce de froideur qui m'a un peu gêné. Alors que ça ne se gêne pas pour montrer la fille (dont le corps est possédé à ce moment-là par le garçon) tâter plusieurs fois sa poitrine, se déshabiller devant un miroir avec un gros plan sur ses fesses, ou alors jouer au basket avec les seins rebondis...

Je suis un peu sévère, mais j'attendais tellement de voir les digues de l'émotion céder qu'on en reste surtout à un concept de Freud déjà vu (ironie) ailleurs.
Par techniquement, il n'y a rien à dire tant c'est irréprochable, avec des milliards de détails à l'écran, et la chute de la météorite qui donne un spectacle visuel fabuleux.

Donc oui, Your name est un très bon film, mais NON, il n'a rien d'original, et ne me fera pas échanger mes barils de Hayao Miyazaki ou de Mamoru Hosoda.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 428 fois
7 apprécient

Autres actions de Boubakar Your Name.