Un peu décousu, le "lien".

Avis sur Your Name.

Avatar ℓiℓiputieη Fâché
Critique publiée par le

Que l'on ne me dise pas que j'ai pas de cœur, que je n'ai pas compris ou que ouin-ouin-ouin. Sinon c'est que vous êtes des guimauves et ce serait un peu péjoratif. On aime ou l'on aime pas.

D'ailleurs que vous aimiez ou pas, y'a des "Spoiler".

Visuellement, ca claque. C'est beau, c'est fluide, coloré, on a envie d'y vivre.
Musicalement, je suppose que ca colle avec le film, des paroles peut être un peu gnan-gnan. Parfois c'est joli, avec des sonorités plus mystiques.
Pas trop fan du générique de début, mais là c'est pas du tout le soucis. Le générique n'est pas le film.

L'idée de cette météorite est super original... J'ai beaucoup aimé le visuel, encore une fois.

Cependant je vois pas le rapport avec l'échange des corps. On ne sait pas trop quand est-ce que ca a commencé, on ne sait pas trop ou ca devrait vraiment bien mener.

Échange de corps expédié rapidement, sans explication. On aurait pû avoir des moments plus intéressant et développé, des situations plus réel (je veux dire, tu te réveils garçon, l'autre se réveille fille, et ils sont juste "bizarre" aux yeux de leur entourage.), mais rien du tout.

Cependant s'il en reste un coup de cœur visuellement, l'histoire les questions sans réponse affluent.
Des scènes parfois trop longues, des moments qui aurait pû être approfondi, en entendant parler de se film qui émeut et qui est super touchant, j'en suis sorti un peu dubitative et je l'ai trouvé finalement, bien que joli, exagéré et presque chiant.

Le début m'a paru super long. Ca traine en longueur et on apprend rien (malgré l'humour, un tout petit peu), c'est répétitif et finalement au bout d'une heure je n'ai toujours pas ressenti d'histoire principale. Entre les moments ou en fait on est un peu dans le passé, puis un peu dans un monde parallèle (pourquoi à la fin quand l'un retrouve l'autre, tout à coup l'autre disparaît?) , puis en fait l'un croit que c'est un rêve, et pas l'autre... C'est entremêlé comme un bracelet plein de nœud.

Et je ne trouve pas les personnages plus attachant que cela. Le père de la fille est un trou d'uk en puissance et le coup du "Je vais te faire interner" pour empêcher sa fille de sauver la ville, tombe comme par hasard de nulle part. What ? De suite dans l'extrême. On l'a déjà vu, ça, dans des millier de film : C'est toujours le groupe de personne Lambda qui a raison et veut sauver le peuple d'un volcan explosif, d'une tornade imminente, d'une invasion de zombie, et les "maires, les personnes puissantes" qui n'en on rien à faire et qui veulent "apaiser le jeu". Là, on touche le fond de l'excuse : "La pathologie psychiatrique doit venir de ta mère."... Euh. Alors que dans les flashback de la maman on voit juste qu'elle meurt après la naissance de la petite sœur et jamais un seul trouble psychiatrique n'a été relevé. Mais il fallait bien un personnage un peu pourri dans un film globalement qui est plus bisounours que dramatique, je trouve.

Par exemple, la fille pleure souvent en dormant. On en entend parler plusieurs fois, mais on a jamais d'explication. A quoi cela sert-il dans ce cas ? Pourquoi pleure -t-elle ? Pour un film qui traite de rêve, cela aurait pû être approfondi.

Oh, et tout à coup la grand-mère comprend que sa petite-fille, c'est pas vraiment sa petite fille mais un "inconnu qui a pris possession de son corps", lorsqu'il retourne dans le passé pour la sauver après avoir bu un saké sacré et fermenté. C'est un cheveux tombé sur la soupe qui sert juste à caler quelque chose qui face office de prétexte pour faire avancer le film avec une fausse "révélation". Mais elle ne surprend pas : elle enfonce le clou du "facile" et du ridicule.

Tout à coup les troubles de mémoires se multiplie, on a pas trop d'explication à cela alors que la grand-mère a vécu ça dans sa jeunesse et réagi pareil "j'ai vécu ça avec une personne mais je ne me souviens pas de son nom"... Mais a-t-elle des souvenirs d'autre chose? Qu'en sait-on ! Tout à coup les deux adolescents oublies le prénom du corps qu'ils habitent, entre seulement deux fois par semaine, et seulement la nuit... Oh, c'est intéressant...
Mais là aussi, on apprend rien. Ca s'arrête là et on passe à la scène suivante.

On a de faux flash-back : tout à coup le garçon se souvient avoir croisé cette fille il y a trois ans dans un tram, cela pour nous parler (nous rabâcher) l'histoire de se "lien" et que si l'on croise "cette personne", on s'en rendrait compte, forcément, les deux le disent dans le film, puis quand il la voit il réagit pas devant la fille qui elle pourtant avait les larmes aux yeux... Sauf quand elle déscend du trame, alors là, elle se retourne, défait le ruban de ses cheveux et le lui envoi. C'est de là pourtant que l'on comprend qu'autour du poignet il en ressort que c'est une tresse japonaise que la famille tresse depuis la nuit des temps et non le ruban de ses cheveux... Ou alors j'ai pas compris.

Par rapport à se souvenir très ajusté, cela voudrait dire que le garçon a vécu trois ans à Tokyo et qu'il n'a jamais été au courant qu'il y avait une météorite qui avait fait exploser une ville et il n'a jamais cherché plus alors qu'il n'avait plus de nouvelle ?

Eh bien, de là alors, le film passe dans la phase "enquête".

On aurait pu avoir plus de développement avec les personnages qui vont accompagné se garçon très déterminé à rencontré cette fille, mais rien. On ne sait pas trop ce que veut la collègue du jeune garçon, c'est fouillit. Il cherche et il cherche. Il va abandonné, le bougre, il veut rentrer chez lui après des heures et des heures de recherche, on se dit "il va forcément trouvé la réponse de toute façon"... Oh, tout à coup, il est dans un café, et une dame reconnait le dessin qu'il a produit de mémoire, lieu qu'il cherche à retrouver pour pouvoir rencontrer la fille... Évidemment alors on a trouvé une solution et on y va. Quelle surprise.

Bien entendu tout le film va se dénouer avec facilité et finalement cette histoire de lien, de coïncidence, moi qui y croit un peu -parfois-, là j'y crois même pas tellement que c'est lassant, gros comme la maison du voisin, et que c'est un peu décevant bien que joli.

Un film que je trouve globalement très décousu... Pour un film qui traite de lien et de rêve sans approfondir plus que ça, un peu comme "Tiens, prenons se sujet qui concerne tout le monde, et qu'ils se débrouille avec."

Et que dire de cette fin ou les deux se rencontre... Fin qui devrait être touchante, je crois, et que j'ai trouvé barbante ; Ils s'évite on ne sait pas pourquoi (lui il monte des marches, et elle, elle les descends, séparé comme toujours, par une barrière). Ca m'énerve. Et finalement y'en a enfin un qui réagit et il se demande leur prénom, enfin.

Fin.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 97 fois
1 apprécie

ℓiℓiputieη Fâché a ajouté ce film d'animation à 1 liste Your Name.

Autres actions de ℓiℓiputieη Fâché Your Name.