Les frasques by YSL

Avis sur Yves Saint Laurent

Avatar Eve Marie Weiss
Critique publiée par le

On l'annonçait sensationnel, il nous promettait monts et merveilles et pourtant j'attend encore de découvrir la moindre pépite sur ce film.

Sur le papier c'était plutôt tentant.
Niney, le petit prodige de la comédie française en Saint Laurent
Gallienne, l'acteur en vogue du moment en Bergé
Charlotte le Bon, la miss météo à la plastique parfaite reconvertie en Victoire Doutreleau.

Sur le fond, l'histoire de Saint Laurent c'était aussi tentant, aussi bien pour le côté personnel que le côté professionnel qui fait encore rêver de nombreuses personnes.

Mais voilà, la sauce n'a pas pris.
Le film est une succession de frasques effarantes, entre scènes gays sur les quais de Seine qui manquent cruellement de réalisme, drogues, alcool et soirées à gogo, tout y passe même la guerre d'Algérie qui pour moi n'avait pas forcément sa place dans un tel film.
On y voit un Saint Laurent totalement perdu, absent, et décalé pour rapport au monde de la haute couture.
Quelques défilés par ci par là pour expliquer son ascension, bref le strict minimum.

L'infidélité d'YSL et de Bergé, mise en avant, rythme le film et nous permet donc d'assister à des scènes aussi bien virulentes que tendres.

Guillaume Galienne interprète son rôle à merveille et touche par sa justesse. Aussi bien en tant que directeur intraitable avec les mannequins lors des défilés, homme d'affaire sans scrupules pour gérer la carrière d'YSL, mais également un rôle de compagnon aimant, compréhensif et quelque peu paternel avec ce dernier.

Pierre Niney quant à lui manque de crédibilité et surjoue complètement son rôle. Il est comparable à un adolescent qui se contente seulement de dessiner des modèles, et de profiter de sa vie comme il l'entend.

Jalil Lespert a donc pour moi largement raté son adaptation qui reste sans saveurs et est largement sauvée par Guillaume Galienne qui lui surfe la vague de son succès Guillaume et les garçons à table.

Espérons que Saint Laurent (1er octobre 2014) de Bertrand Bonello avec Gaspard Ulliel sera plus captivant et bien plus enrichissant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 286 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Eve Marie Weiss a ajouté ce film à 1 liste Yves Saint Laurent

Autres actions de Eve Marie Weiss Yves Saint Laurent