Saint-Névrosé

Avis sur Yves Saint Laurent

Avatar Marinière
Critique publiée par le

Ce film nous présente la vie d'Yves Saint-Laurent. Ses défilés, leurs coulisses mais aussi sa vie intime. Il démystifie le créateur de haute couture, nous montre l'homme derrière le mythe. Je dirai même qu'il lui retire un peu de son sublime mais sans pour autant lui arracher sa dimension de héros tragique. Pendant tout le film, on sent le poids de la fatalité peser sur les épaules du personnage d'Yves Saint-Laurent.
Au début, on ressent de la sympathie pour cet homme qui a du mal à assumer sa sexualité. On se reconnaît dans sa peur de l'échec.
Cependant, le fossé se creuse entre le spectateur et le personnage : cette pseudo tendresse envers cet homme psychologiquement fragile et timide laisse place à l'incompréhension. En même temps, peut-on seulement comprendre un névrosé (sans avoir une licence de psychologie bien sûr) ? Toutes les réactions du personnage tombent dans l'excès, ses émotions sont exacerbées. On remarquera que c'est une caractérise récurrente chez les plus grand génie à l'instar de Nerval ou Edgar Allan Poe. Toutes ces émotions et cette fragilité sont magnifiquement retransmises par Pierre Niney.
Il transparaît également une réflexion sur le génie. Il serait inné et incompréhensible pour le commun des mortels. Si Yves Saint-Laurent sait qu'il faut travailler pour l'aiguiser, les autres personnages, semblent l'ignorer ; plus particulièrement sa secrétaire (ou coordinatrice, je ne sais pas trop à quoi elle sert à part déranger tout le temps le créateur) qui passe son temps à lui soumettre des questions pratiques, choses qu'elle est supposée gérer (même si de nos jours, un artiste doit savoir se vendre).
De premier abord, voir un film exposer aussi crûment un couple homosexuel est plutôt dépaysant, surtout quand on a été gavé de films réalisés selon le principe du "regard masculin". Autrement dit, la grande majorité des films est réalisée par des hommes hétérosexuels et représente tous leurs désirs et leurs fantasmes (d'où les plans insistants sur les attributs féminins et la relégation des femmes au rang d'objets). Plus on y est exposé, plus on s'y identifie. Ils font donc aujourd'hui partie de l'inconscient collectif cinématographique. Mais ma plus grande interrogation reste le fait qu'Yves déclare à Pierre Berger qu'il est l'homme de sa vie mais que en même temps, il en aime un autre. J'ai beau retourner le problème dans tous les sens, ça reste contradictoire pour moi ... (on va dire que c'est parce que le personnage est un peu voir très bizarre)
En un mot, un beau film illustrant bien l'atmosphère de la période ainsi que la psychologie du personnage principal, à la fois fantasque et grave, incarné par un Pierre Niney splendide. Mais je ne le qualifierais pas de "film à voir de toute urgence" ...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 206 fois
Aucun vote pour le moment

Marinière a ajouté ce film à 5 listes Yves Saint Laurent

Autres actions de Marinière Yves Saint Laurent