Affiche Zabriskie Point

Critiques de Zabriskie Point

Film de (1970)

"I'm willing to die, but... not of boredom."

Il est assez aisé de faire des reproches à Zabriskie Point. Simplicité du propos, dénonciation facile, idéalisme naïf… à ceci près que le film date de 1969. Deux ans après Blow Up, qui a déjà fait sensation dans sa représentation d’un swinging London... Lire la critique de Zabriskie Point

57 1
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

There must be some way out of here

Zabriskie Point peut agacer, c’est sûr. (Mais un peu moins en 2015, à l’instant où on sort le fatras mystique de Valley of love, au titre par trop explicite, et où les silhouettes de Daria Halprin et de Mark Frechette ont cédé la place à celles, un peu différentes, de Depardieu et Huppert …) Zabriskie Point peut agacer. Pour son opportunisme,... Lire l'avis à propos de Zabriskie Point

35 10
Avatar pphf
7
pphf ·

Karl Marc

Sur le papier, Zabriskie Point est une œuvre magnifique à présenter : une affiche tape-à-l’œil, un titre qui sonne bien, un pitch intéressant qui prend place dans une époque pas moins intéressante des Etats-Unis et une musique composée par les Pink Floyd. Tout au long du film – et c’est là l’une des grandes forces du métrage -, l’esthétique est impeccable. Que ce soit sur les décors de la fin... Lire la critique de Zabriskie Point

27 9
Avatar Deleuze
7
Deleuze ·

Rêverie californienne

Partir...Un thème que ne pouvait pas mieux illustrer Zabriskie Point, film d’ouverture des Rendez-vous de l’Histoire, une oeuvre de 1970 qui, entre rêve hippie et mouvements contestataires, fait souffler comme un vent de fraîcheur sur le cinéma de son auteur, un Antonioni “juvénile” de 58 ans, que j’ai eu... Lire l'avis à propos de Zabriskie Point

82 80
Avatar Aurea
8
Aurea ·

Critique de Zabriskie Point par Kowalski

1ère remarque: adeptes d'un cinéma qui bouge, laissez tomber vous allez vous faire chier. C'est très lent et contemplatif On rentre ou pas dans Zabriskie Point. Moi, c'est pas tout le temps le cas avec ce genre de films, mais là, j'ai tout de suite accroché. 2ème remarque: j'ai bien fait de me lancer dans la liste des "1001 films à voir avant de mourir" (éditions Omnibus, allez un peu de pub,... Lire la critique de Zabriskie Point

15 26
Avatar Kowalski
8
Kowalski ·

De l'orgie à la destruction

Regarder Zabriskie Point longtemps (50 ans) après l'époque de sa sortie, marquée à la fois par l'aspiration à diverses émancipations et par le Nouvel Hollywood, permet d'en savourer tout le sel baroque. C'est un pur produit de son temps selon ces deux axes, et pourtant, il reste difficile à appréhender : comme scindé en deux hémisphères, partagé entre la critique sociale évidente et la... Lire l'avis à propos de Zabriskie Point

12
Avatar Morrinson
8
Morrinson ·

L'idée d'une époque. Mais juste l'idée.

Presque déçu par ce film dont j'attendais pas forcément plus mais en tout cas autre chose. Tellement cité comme fer de lance de la culture hippie, avatar d'une époque révolue, objet parfois culte (bon, je sais, ce mot...) que je me suis installé devant mon écran avec cette soif (qui me prend souvent en ce moment, une envie de retrouver l'esprit foutraque des sixties et seventies, me replongeant... Lire l'avis à propos de Zabriskie Point

12 4
Avatar guyness
6
guyness ·

A l'est d'Eden

Le compas sensuel de ses jambes bronzées fend le désert dans une grâce hypnotique. Lui, faux airs de James Dean, gamin mal élevé, voltige et tournoie comme un oiseau de proie, au-dessus de sa brune chevelure. Il fallait bien que ces deux solitudes se rencontrent. Étrange hasard qui veut que deux idéalistes en quête de sens et d'essence, désirant absorber la substantifique moelle de la vie se... Lire la critique de Zabriskie Point

8 9
Avatar Brune Platine
8
Brune Platine ·

Critique de Zabriskie Point par Truman-

Nous sommes en 1969 a Los Angeles et les temps sont durs, la jeunesse se révolte et subit une oppression policière violente . Mark va alors assister au meurtre d'un policier, de peur de se faire arrêter car il avait une arme il va fuir en volant un avion . En survolant Los Angeles, la liberté pointe le bout de son nez et nous quittons la révolution . Mark arrive alors dans le désert et... Lire la critique de Zabriskie Point

11 2
Avatar Truman-
7
Truman- ·

Critique de Zabriskie Point par K1000

Au milieu du film, le séduisant Marc Frechette affirme en substance qu'il faut voir le mal pour s'en délivrer. Serait-ce une métaphore pour désigner une révolution cinématographique ? Antonioni, qui avait déjà esquissé son manifeste esthétique avec L'Avventura et L'Ecclisse, atteint, avec Zabriskie Point, son point d'orgue : le "trip réaliste" dénigré par le héros marque clairement la rupture... Lire l'avis à propos de Zabriskie Point

6
Avatar K1000
6
K1000 ·