Attention : ce film est un teaser du prochain film, qui lui-même sera un teaser du prochain

Avis sur Zack Snyder's Justice League

Avatar Henzo
Critique publiée par le

Franchement, 4 heures pour raconter une histoire qui tient sur 10 lignes... Autant j'apprécie énormément un certain nombre de réalisations de Zack Snyder (dont 300 pour la gloire et son adaptation des Watchmen), mais là décidément, c'est du foutage de gueule complet vis-à-vis du spectateur. Et le pire, c'est que la majorité semble y avoir trouvé son compte !

Dans Batman v Superman, le réalisateur essayait de nous raconter une histoire travaillée avec des thèmes intéressants qui étaient dans la continuité de Man of Steel. J'ai bien écrit qu'il "essayait", car il fallait tout de même rester dans une logique de pur divertissement pour les masses (c'est beaucoup plus facile et rentable que d'élever le spectateur devant une histoire intelligente susceptible de le faire réfléchir).

Mais dans sa Justice League, Snyder n'a même pas essayé de nous présenter une histoire un tant soit peu travaillée, intelligente, intéressante, ou même fondamentalement différente de la version bêta de 2017.

Les nouveaux personnages (Flash et Cyborg notamment) bénéficient d'un développement bien trop superficiel pour espérer que le spectateur puisse s'identifier à eux. Tout est simpliste à l'extrême dans ce film. Les décors sont vides. L'histoire se résume à une tentative de conquête de la Terre par des envahisseurs extra-terrestres mise en échec par une bande de héros à la psychologie minimaliste. En dehors de l'aspect purement esthétique des scènes d'action, c'est le vide intersidéral. On aurait pu raisonnablement penser que 4 heures serait amplement suffisant pour creuser un propos plus ambitieux, mais aussi pour approfondir les personnages de manière à les rendre plus intéressants et attachants... Mais ce serait ne pas vouloir prendre le spectateur pour un imbécile !
En vérité, il ne s'agit rien de plus que d'un teaser de 4 heures pour annoncer un prochain film sur lequel seront reportées les attentes du public. Batman v Superman comportait déjà une scène qui servait de bande-annonce pour la Justice League, mais il a surtout servi à conditionner le spectateur à l'arrivée sur grand écran de Wonder Woman et d'Aquaman (pour la vente de prochains films qui leurs seront consacrés). Ainsi, comme chaque film sert de teaser pour le prochain, la Warner a mis en place toute une industrie lucrative qui ressemble davantage à de la campagne publicitaire qu'à du cinéma, ce qui nuit gravement à la qualité du contenu proposé.

Tous les moyens sont investis exclusivement dans les effets spéciaux et les scènes d'action, aucun effort n'est fourni sur le fond : L'histoire est cruellement manichéenne (d'un côté les gentils héros qui veulent protéger le monde et de l'autre les méchants extra-terrestres qui veulent le détruire). Les motivations du méchant ne sont pas abordées et sa psychologie reste très sommaire. Il est juste méchant. Et les héros sont justes gentils.
On croit que Superman devient méchant au bout d'un moment, mais ce n'est qu'une feinte ! Il est très gentil en fait. La scène du cauchemar dans Batman v Superman n'était pas un teaser pour ce film, mais bel et bien pour le suivant ! Qu'est-ce qu'ils sont fourbes Snyder et la Warner, ils nous ont bien eu quand même... Ils font durer le plaisir pour gagner plus de pognons, car ils ont compris que la publicité faisait plus vendre que la production de vrais films.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 439 fois
6 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Henzo Zack Snyder's Justice League