Affiche Zardoz

Critiques de Zardoz

Film de (1974)

Jaieumadoz !

- Bon, Sean... tu permets que je t'appelle Sean ? Sean... Ce que je te propose, là, c'est, euh... comment dire, de passer 2 heures à l'écran en slip de drap rose et deux cartouchières de la même couleur. - OK. - Sinon, au niveau du look, tu seras magnifique: un catogan comme on en portera encore 20 ans grâce à toi et une moustache qui commence à faire fureur à New York ces derniers temps. - OK.... Lire l'avis à propos de Zardoz

45 7
Avatar guyness
6
guyness ·

L'éternité, c'est long, surtout vers la fin

Sean Connery et son slip rouge, Sean et ses cartouchières-bretelles assorties, pour une très belle barboteuse, Sean et son catogan tartare, ses moustaches triomphantes, son torse velu, son string et ses cuissardes – Ecce homo, On a compris – avec la redécouverte de Zardoz, l’occasion de sortir des analyses approfondies, historiques et longues des grands films des années 50 (une... Lire la critique de Zardoz

41 3
Avatar pphf
8
pphf ·

Une oeuvre incomprise et injustement nanardisée...

Cela faisait quelques années que j'avais ce film dans mes dossiers. Je l'avais maintes fois double-cliqué par curiosité, me demandant ce que pouvait être cet étrange objet cinématographique sur lequel j'étais tombé un soir par hasard, sans jamais l'avoir visionné de bout en bout. Les nombreuses critiques négatives ne cessaient de refreiner ma curiosité, mais malgré tout, le peu d'avis... Lire la critique de Zardoz

34
Avatar philogicae
9
philogicae ·

Zeus et l'érection : vous avez 1h45.

Senscritique m’a fait découvrir des perles et vivre de nombreuses expériences. J’ai compris que mes lacunes étaient énormes. Zardoz en faisait partie. Fan de SF, de Connery, de Boorman, je ne connaissais même pas cette œuvre. Fichtre, que c’est vieux ! Foutre, quel bordel ! Non de Zeus, que c’est intéressant ! Il est clair qu’il faut se faire violence pour rester accroché. Esthétiquement,... Lire l'avis à propos de Zardoz

25 4
Avatar Aqualudo
7
Aqualudo ·

OFNI soit qui mal y pense.

Aaaah, les délices d’une œuvre culte dont on ne connait que quelques images fugaces, et non des moindres : Sean Connery dans un accoutrement qui ressemble à un SMS envoyé par erreur un soir de biture, une statue volante en carton-pâte, et des masques antico-toc. Le débat est fécond, les rivaux marqués : œuvre visionnaire ou navet rutilant ? La vraie... Lire l'avis à propos de Zardoz

33 6
Avatar Sergent_Pepper
5
Sergent_Pepper ·

Le slip zardozien

Mon titre de critique est un peu ironique car il ne faut pas réduire le film à ce fameux slip de toile en froissé-négligé fièrement arboré par Sean Connery, c'est même son unique vêtement avec 2 cartouchières en bandoulière. Bon, ce film vaut plus que ça, mais j'avoue avoir été surpris la première fois que je l'ai vu car j'aime les films de Boorman, de Duel dans le Pacifique... Lire la critique de Zardoz

24 14
Avatar Ugly
6
Ugly ·

Sean Connerie

Dans 40 ans, Avatar ressemblera à Zardoz. Les effets spéciaux paraîtront complétement old school, l'histoire totalement incompréhensible, l'idéologie dépassée et l'écologie de pacotille. Mais il leur manquera toujours la vision virile de Sean Connery, cheveux longs natés, en slip orange et cuissardes qui fait des galipettes dans la boue, qui se balade avec un énorme masque grec sur la tête... Lire la critique de Zardoz

53 14
Avatar Socinien
6
Socinien ·

Very good trip.

Bien moins connu que les films phares de son réalisateur John Boorman (Excalibur, Delivrance) Zardoz est une délicieuse claque. Une expérience cinématographique unique, perpétuellement surprenante, une plongée dans un univers à nul autre pareil. Un chef-d’œuvre du cinéma d'anticipation, toujours aussi fascinant pour le spectateur d'aujourd'hui.... Lire l'avis à propos de Zardoz

23 4
Avatar Ramlladu
8
Ramlladu ·

Un trip avec Sean Connery en slip !!

(Z)Sean Connery en slip rouge, cartouchière et bottes de cuir, avec une moustache à faire pâlir Joaquin Phoenix dans Her (de Spike Jonze), a malgré tout un air bestial, mais est savamment intelligent et va donc se retrouver dans une sorte de paradis de l’immortalité, conditionné par des bobo-hippies immortelles et sans pitié, laissant apathiques (malades entre statues et zombies) et... Lire l'avis à propos de Zardoz

11 3
Avatar needleMOU
8
needleMOU ·

Une bonne 'Doz' de Zarbi...

The gun is good, the penis is evil. John Boorman (Excalibur, La forêt d'émeraude) est un réalisateur esthète particulièrement dérangé. Zardoz est probablement l'un des films de science-fiction les plus étranges du milieu des années 70. A la fois Dieu et narrateur de l'histoire, qu'il décrit lui-même comme étant une pure fiction, Zardoz remet... Lire la critique de Zardoz

7 6
Avatar RedDragon
8
RedDragon ·