La CIA au front

Avis sur Zero Dark Thirty

Avatar Eorak
Critique publiée par le

Kathryn Bigelow, après un Démineurs exceptionnel, nous ressert le même décor et le même univers. Mais il faut bien avouer qu'elle manie d'une main de maître ces longs métrages sur l'armée américain au Moyen-Orient. Ces films sont poignants de réalisme, d'humanité avec un travail de recherche exemplaire, visibles par de nombreux détails.

L'histoire est toutefois ici plus centrée sur la traque anti-terroriste effectuée par les agents de la CIA à grand renfort d'interrogatoires et d'épluchage de dossiers, si vous cherchez un film avec de l'action passez votre chemin. A l'image d'Argo, le film repose sur la tension lié à son contexte et sur l'intelligence de ses protagonistes pour se sortir de situations compliquées en comprenant et discutant avec l'ennemi au lieu de tuer tout ce qui bouge. Un histoire qui traine donc peu être en longueur mais le réalisme des scènes n'en ressort que grandit et l'on ne s'ennui pas car le sujet du film nous laisse tendu de bout en bout.

Le film propose quand même un exutoire à cette tension accumulée en fin de film avec un scène d'action qui toutefois repose plus sur un soucis de réalisme et de morale humaine que sur du grand spectacle.

Zero Dark Thirty regroupe un très bon casting pour ses rôles principaux. Jessica Chastain délivre une interprétation poignante d'un jeune agent de la CIA qui part dans une quête sans concession, on a l'impression que l'avenir des Etats-Unis repose sur ses épaules, un personnage humain avec ses hauts et ses bas mais qui garde une volonté de fer et un charisme exemplaire jusqu'au bout. Je l'ai attendu et il ne vient que tard dans le film mais Joel Edgerton a toujours la classe. Mark Strong a récupéré des cheveux pour un rôle de gentil (que de changements), il est au mieux de sa forme pour gérer la boule d'énergie qu'est l'héroïne. Autre explosion capillaire : James Gandolfini qui après avoir été chef d'une famille de la mafia passe Directeur du FBI, on a la classe ou on l'a pas :). Et enfin Jennifer Ehle très jolie (Mary Elizabeth Winstead avec 15 ans de plus) en plus ou moins sidekick de Maya (l'héroïne), un rôle qui sert à merveille l'intrigue du film et qui renforce bien la force du casting féminin.

Kathryn Bigelow nous entraîne au cœur d'une traque qui a duré de nombreuses années et souvent été au cœur de l'actualité mondiale et nous fais découvrir les humains derrière ces évènements. Poignant et intriguant !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 292 fois
Aucun vote pour le moment

Eorak a ajouté ce film à 1 liste Zero Dark Thirty

  • Films
    Illustration Vu en 2013

    Vu en 2013

    Les films que j'ai vu en 2013, que ça soit au cinéma ou ailleurs

Autres actions de Eorak Zero Dark Thirty