Affiche Zero Theorem

Critiques de Zero Theorem

Film de (2013)

Même Pythagore et Thalès se sont cassés les dents !

J'ai une tendresse particulière pour le bon vieux Terry, je lui dois même beaucoup. C'est en découvrant ses légendaires Monty Python que j'ai pu m'apercevoir du potentiel comique anglais jusqu'alors insoupçonné, c'est en partie grâce à lui si je me suis intéressé à la culture Britannique et qu'à l'adolescence, j'écoutais les Clash et Bowie en boucle. Par la suite, c'est le réalisateur qui... Lire l'avis à propos de Zero Theorem

85 8
Avatar Gwimdor
7
Gwimdor ·

Zero est égal à 100%

Je pense qu'on peut m'accuser de ne pas être objectif face à Terry Gilliam et à son nouveau film. Ben vous savez quoi, l'objectivité, je l'emmerde! Les acteurs sont excellents (Christoph Watlz est carrément époustouflant), la réalisation de Gilliam au taquet, le scénario, profond comme une chute sans fin! Ce film est intriguant, bizarre, bordélique, frappadingue, qualifiez le comme... Lire l'avis à propos de Zero Theorem

81 13
Avatar Samu-L
8
Samu-L ·

Black holes and (no)revelations

Terry Gilliam qui remet le pied à l'étrier de la SF, je ne pouvais pas passer à côté. Une fois la séance achevée, je me suis retrouvé bien en peine de démêler mes impressions sur ce Zero Theorem. Un peu vain, enfonçant les portes ouvertes du sous-genre dystopique, mais délicieusement Gilliamesque, qui fait qu'on lui pardonne beaucoup. Car c'est avec un plaisir non feint qu'on... Lire la critique de Zero Theorem

49
Avatar Hypérion
6
Hypérion ·

Le serpent qui se mord la queue.

Aaaahhh Zero Theorem, ma plus grosse attente de l'année 2014 par un réalisateur qui enthousiasme. C'était pourtant bien parti avec une ambiance sombre et cynique, un individu perdu et solitaire tranchant avec un univers ultra connecté, ultra observé et complètement aliéné, ou comment réinventer Big Brother et 1984 mais en l'encrant dans un univers plus proche de notre folie contemporaine et... Lire l'avis à propos de Zero Theorem

18 4
Avatar Crillus
5
Crillus ·

Critique de Zero Theorem par cloneweb

Chaque long-métrage de Terry Gilliam est un phénomène en soi tant le réalisateur est connu aussi bien pour ses univers délirants que pour ses problèmes de production. Et plus le temps passe, plus il a bien du mal à sortir des films que les distributeurs ne savent pas vendre. Huit ans après Tideland, que personne n’a vu, le Monty Python revient avec une histoire particulière pour lui puisqu’il... Lire la critique de Zero Theorem

16 3
Avatar cloneweb
6
cloneweb ·

Youporn, Boulot, Dodo.

Travaillant jour et nuit devant un écran, entre un plat micro-ondé sans saveur et une séance de cybersexe, Qohen (Christoph Waltz) s'éloigne progressivement de lui-même. Dépourvue de sens, sa vie incarne la parfaite illustration du projet qui lui est confié par "le directeur", qui est de résoudre une théorie visant à prouver l'absence de finalité de l'existence. C'est un film sur l'isolement... Lire la critique de Zero Theorem

35 5
Avatar Roberto Salvador
8
Roberto Salvador ·

Il n'y a pas de néant. Zéro n'existe pas. Tout est quelque chose. Rien n'est rien.*

Ah Terry ! Toi et tes univers décalés vous m'aviez vraiment manqué. Pendant plus d'1h30 Zero Theorem m'a transporté dans un monde fascinant où technologie et sens de la vie se mêlent et s’emmêlent pour accoucher d'une fable ouvrant la réflexion sur des sujets de société comme l'isolement et la recherche individuelle du bonheur. Et en cela je dois remercier le Monty Python car il est, à mes yeux,... Lire l'avis à propos de Zero Theorem

16 1
Avatar MarlBourreau
7
MarlBourreau ·

Le trou noir existentiel

Génie désocialisé, dépersonnalisé, fondu dans une masse déshumanisée, entre conscience et non-conscience de cette quasi-existence, Qohen Leth ne veut plus, ne peut plus, affronter, pour le temps qu'il lui reste, le monde extérieur. Il veut désormais travailler, rester chez lui pour attendre. Attendre l'appel, celui qui répondra à LA question. Comme toujours Terry GILLIAM me fait revisiter de... Lire l'avis à propos de Zero Theorem

11 8
Avatar Agyness-Bowie
10
Agyness-Bowie ·

Brazil 2.0

"Je voulais que mon film ne ressemble à aucun autre sorti récemment", c'est un doux euphémisme de la part de Terry Gilliam, en ce début d'été, peu propice à l'audace dans les salles. En revanche, pour peu que l'on connaisse les classiques de l'auteur, cette dystopie féroce à l'univers steampunk, n'est pas une première. Si l'affiliation à Brazil est évidente, nous ne sommes plus vraiment dans la... Lire l'avis à propos de Zero Theorem

12 1
Avatar Wake_Up_Donnie
6
Wake_Up_Donnie ·

Dysenterie philosophique

Je craignais ce film un petit peu e tpuis en fait c'était bien. Pas si "Brazilien" que ça en fait. Gilliam a déclaré que ce film termine son triptyque commencé avec "Tideland" et "Imaginarium of Doctor Parnassus" ; trois films qui parlent de la difficulté à s'adapter au monde dans lequel on vit, trois films qui parlent du sentiment d'insécurité de Gilliam face à l'industrie du cinéma qui le... Lire la critique de Zero Theorem

8 2
Avatar Fatpooper
7
Fatpooper ·