👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Si techniquement, ce film de Katsuhiro Ôtomo est une claque, le scénario, lui, est une catastrophe. Son manque de consistance est tant bien que mal dissimulé par des scènes psychédéliques d'un ennui mortel.
Tinou
3
Écrit par

il y a 11 ans

9 j'aime

Akira
Gand-Alf
10
Akira

Apocalypse now.

Nous sommes en mai 1991, je n'ai même pas encore sept ans et je m'apprête à vivre une des plus fracassantes expériences cinématographiques de mon existence. Découvert grâce à l'émission "Babylone"...

Lire la critique

il y a 8 ans

150 j'aime

7

Akira
Sergent_Pepper
8
Akira

Hérauts des hurlements

Akira est un double voyage dans le temps : c’est bien entendu celui d’une société futuriste (2019, qui s’approche à grand pas…), mais surtout le retour à un passé : de l’animation, et du manga. J’ai...

Lire la critique

il y a 8 ans

88 j'aime

14

Akira
Docteur_Jivago
9
Akira

Horreur chaotique

En adaptant son manga Akira (il écrivait en même temps le scénario du film et les premiers tomes de son oeuvre), Katsuhiro Ōtomo nous emmène dans un Neo-Tokyo en 2019 après la destruction de la...

Lire la critique

il y a 7 ans

88 j'aime

12

Zazie dans le métro
Tinou
5

Critique de Zazie dans le métro par Tinou

Si on est, au début du film, réjouit par son côté délicieusement absurde et par une mise en scène rappelant l'humour du cinéma muet, les partis pris de Louis Malle deviennent vite lassants et...

Lire la critique

il y a 11 ans

10 j'aime

Peter Pan
Tinou
10
Peter Pan

Critique de Peter Pan par Tinou

Dire que la dernière adaptation de l'œuvre de J. M. Barrie est un enchantement relève de l'euphémisme. P. J. Hogan parvient à retranscrire toute sa magie avec une mise en scène élégante, un casting...

Lire la critique

il y a 11 ans

10 j'aime

Akira
Tinou
3
Akira

Critique de Akira par Tinou

Si techniquement, ce film de Katsuhiro Ôtomo est une claque, le scénario, lui, est une catastrophe. Son manque de consistance est tant bien que mal dissimulé par des scènes psychédéliques d'un ennui...

Lire la critique

il y a 11 ans

9 j'aime