Une fois encore, mon héros m'a fait vibrer. C'est ce matin que j'ai pu, par chance, visionner ce deuxième volet de l'adaptation du célèbre "The Dark Knight Returns" de Miller. Après avoir été très agréablement surpris par la première partie, c'est non sans une certaine impatience que je commençais à visionner ce deuxième opus. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est encore une fois une vraie réussite ! C'est même à mon sens, et sans contexte, un cran au-dessus du premier volet. L'histoire nous emmène dans les traits les plus sombres du chevalier noir, mais aussi de l'humain en général. Très vite pris par le rythme et l'ambiance, les questions se posent, la tension monte, et l'on se demande si le héros de Gothma City va oser, s'il finira par franchir sa limite, après avoir été poussé à bout par son plus vieil ennemi, revenu du diable Vauvert : Le Joker. On se retrouve embarqué dans un univers extrêmement noir, sans doute là où aucun long métrage, qu'il soit animé ou non, n'ai réussi a aller. Une véritable prouesse, surtout pour un animé, d'avoir réussi a retranscrire aussi bien cette noirceur propore au personnage de Bob Kane. On est véritablement happé par l'histoire, et par la qualité visuelle proposées aux spectateurs. Batman retrouve dans cette aventure un charisme qu'il n'avait jamais aussi bien porté dans un film d'animation, et il n'est pas le seul. Le Joker, Gordon ou encore Alfred offrent une vraie profondeur à leurs personnages respectifs, prenant encore un peu plus le spectateur en otage. Pour cela, on souligne bien évidemment la direction artistique, qui est particulièrement bien soignée, comme cela est le cas depuis déjà quelques années lorsque Warner s'attelle à nous concocter une aventure du chevalier noir, mais aussi par la qualité du doublage (en VO). Mais là où le film marque aussi un point important, c'est par la qualité de sa BO. De mémoire, je n'ai pas souvenir avoir entendue aussi bonne bande originale dans un animé dédié à Batman.

Cette seconde partie est donc sans conteste une véritable réussite, en tout point de vue, puisqu'elle réussie a surpasser sa prédécesseur, et a offrir aux amateurs de l'homme chauve-souris un univers plus sombre que jamais, et une histoire parfaitement retranscrite. Un chef d'oeuvre dans son genre.
Guistrom_R
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

Le 18 janvier 2013

15 j'aime

Batman : The Dark Knight Returns, partie 2
PierrR
8

Batman en force

*SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* *SPOIL* ...

Lire la critique

il y a 9 ans

23 j'aime

3

Batman : The Dark Knight Returns, partie 2
SubaruKondo
4

Bat-tea Party

Bon. Je n'aime pas vraiment chercher de messages politiques dans les histoires de super-héros : ce n'est pas ce que j'y cherche, déjà, et si j'apprécie de voir en filigrane un message, une idéologie...

Lire la critique

il y a 8 ans

17 j'aime

2

Batman : The Dark Knight Returns, partie 2
Guistrom_R
10

Batman au sommet de sa noirceur

Une fois encore, mon héros m'a fait vibrer. C'est ce matin que j'ai pu, par chance, visionner ce deuxième volet de l'adaptation du célèbre "The Dark Knight Returns" de Miller. Après avoir été très...

Lire la critique

il y a 9 ans

15 j'aime

Batman : The Dark Knight Returns, partie 2
Guistrom_R
10

Batman au sommet de sa noirceur

Une fois encore, mon héros m'a fait vibrer. C'est ce matin que j'ai pu, par chance, visionner ce deuxième volet de l'adaptation du célèbre "The Dark Knight Returns" de Miller. Après avoir été très...

Lire la critique

il y a 9 ans

15 j'aime

The Dark Knight Rises
Guistrom_R
10

Batman à la hauteur de sa légende (SPOILER)

-> ATTENTION : À ne lire que si vous avez déjà vu le film ! <- Il est difficile pour moi de faire une critique d'un film que j'attendais autant. Je l'avoue, la peur du manque d'objectivité est...

Lire la critique

il y a 10 ans

6 j'aime

2

Melancholia
Guistrom_R
1
Melancholia

Si j'avais su, j'aurais pas v'nu !

Ah, ce film. J'en ai tellement entendu parlé avant de ne le voir, tant un ami à moi me l'avait conseillé, qu'il avait réussi a me donner envie de le voir. Comme quoi, parfois il faut faire confiance...

Lire la critique

il y a 10 ans

3 j'aime

9