Un point pour San Francisco, deux pour le jazz et trois pour une Cate Blanchett qui ne tient qu'à un fil, et dont la voix à elle seule fait apparaître l'émotion du film. Bien heureusement, car tout le reste y était inutile.
Marianne_Morin
6
Écrit par

Le 10 octobre 2014

Critique lue 140 fois

Blue Jasmine
guyness
8

Bleu de surchauffe

Faut-il voir un rapport entre le fait que Woody ait -enfin !- lâché les milieux exclusivement bourgeois, très aisés, et le fait qu'il ait réalisé son premier vrai bon film depuis une éternité ? Blue...

il y a 10 ans

65 j'aime

35

Blue Jasmine
Rawi
8

Critique de Blue Jasmine par Rawi

Alors j'entends déjà les remarques du genre : "Mais tu n'es pas objective !" Et ben oui, j'avoue ! Cate Blanchett mérite 8 points à elle toute seule. Sa performance sur le fil du rasoir, à la limite...

Par

il y a 10 ans

57 j'aime

16

Blue Jasmine
Sergent_Pepper
4

Réunion de famille

Woody Allen, j’y vais de toute façon chaque année ; une petite fidélité fétichiste, une façon de retrouver l’homme qu’on a aimé, en dépit d’un manque certain d’inspiration depuis quelques décennies à...

il y a 10 ans

46 j'aime

7

Douze Hommes en colère
Marianne_Morin
5

Six contre six

Qu'il est douloureux de ne pas aimer un réputé "chef d'oeuvre", surtout lorsqu'on s'apprêtait à s'en régaler, autour de toute une mise en scène à base de couvertures et de coussins moelleux pour un...

il y a 9 ans

17 j'aime

5

ZABA
Marianne_Morin
10

Au chaud !

Petite bombe de chaleur découverte dans le creux de l'hiver, cet album est celui qui m'a fait découvrir le groupe Indie Glass Animals. Entre un univers électronique quasi-tribal, exquis, des...

il y a 9 ans

13 j'aime

3

Lucy
Marianne_Morin
6

"C'est bon, mec, j'ai ramené du poulet"

Trente minutes pour voir le film démarrer, trente autres pour décider si on l'aime ou pas, et les vingt dernières se vivront en fonction de cette décision. Lucy est sans nul doute un film de Besson :...

il y a 9 ans

12 j'aime

1