"L'emm., c'est la rose !" (Th. le Luron)

Oui, parce qu'on ignore quel cerveau génial aux méandres tortueux a commis ce titre mais il n'a rien à voir avec ce policier genre roman-photos du temps jadis !
Je ne suis déjà pas un fanatique des récits de Mary Higgins Clark mais alors à la sauce Elsa Marpeau, ça vire au supplice chinois ou à la nourriture anglaise selon ce que vous préférez subir !
La scénariste tente en effet de cacher son absence de talent derrière une complexité consternante de ses récits genre BAC + 10, dans lesquels on se demande si notre QI à nous, pauvres français moyens, n'a pas régressé ! (C'est elle la génitrice entre autres de "Mystères...(et Boules de gomme)" Elle a complètement oublié cet apophtegme : "Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !" et d'écouter les conseils de Gabin...
Bref, France 3 ne s'est guère améliorée en ce début 2018 en recourant à ses tâcherons habituels inféodés aux films low-cost sans ambition...
Non pas que cette affaire soit ennuyeuse, mais on est parti de rien et on est arrivé à pas grand-chose après force cadavres dont un entouré de pétales de roses. Et nous, comme au tour de France, on pétale, on pétale, dans la semoule en essayant de comprendre quelque chose. On hésite à croire à Hélène Noguerra en proc' adjoint de la république, mais elle a tellement de charme qu'elle peut s'identifier à tant de rôles ! Philippe Magnan est également "vilain méchant maître-chanteur" à souhaits (ah ! ces politiques !) mais mériterait des rôles plus consistants.
Bref, de ces roses, on n'aura eu que les épines !

270345
3
Écrit par

Créée

le 10 janv. 2018

Critique lue 557 fois

1 j'aime

270345

Écrit par

Critique lue 557 fois

1

D'autres avis sur Ce que vivent les roses

Ce que vivent les roses
270345
3

"L'emm., c'est la rose !" (Th. le Luron)

Oui, parce qu'on ignore quel cerveau génial aux méandres tortueux a commis ce titre mais il n'a rien à voir avec ce policier genre roman-photos du temps jadis ! Je ne suis déjà pas un fanatique des...

le 10 janv. 2018

1 j'aime

Du même critique

Gorge Profonde - Quand le porno est sorti du ghetto
270345
2

Tu te laves toi après avoir fait l'amour ? Ben oui, pourquoi ? (suite ci-après)

Tu te laves toi après avoir fait l'amour ? Ben oui, pourquoi ? (suite ci-après Ben parce que tu devrais baiser plus souvent !Ce film commente deux choses : la sortie du film "Gorge Profonde" en...

le 19 août 2022

8 j'aime

13

La Baule-les-Pins
270345
3

La Baule ? Sans le punching !

La Baule ? Sans le punching !La réalisatrice et aussi co-scénariste (ça fait déjà beaucoup !) avait très mal vécu jadis le divorce de ses parents quand elle avait douze ans... De là à faire de...

le 20 janv. 2021

8 j'aime

13

Nell
270345
8

La femme, même sauvageonne, sera toujour un sujet sur lequel j'aime m'étendre...

Malgré toutes mes recherches, je n'ai pas réussi à savoir pourquoi ce si beau film avait été affublé d'un titre aussi neuneu ! C'est même la seule chose ratée dans cette oeuvre ! Certes, l'histoire...

le 21 déc. 2019

8 j'aime