👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Catherine Deneuve et André Téchiné pour dire Adieu à la nuit. Il y a déjà ici une marque de film a caractère. Catherine Deneuve peut décidément tout jouer avec un talent qui ne se dit plus, qui se constate chaque fois. Elle incarne ici une directrice de centre équestre, une femme terrienne avec un sens des valeurs et une éthique de vie simple pourtant fauché par le radicalisme qui emporte son petit-fils incarné par un Kacey Mottet Klein qui mériterait d’être nommé au prochain césar dans la catégorie espoir masculin. Pour la plus part des spectateurs, c’est une découverte de ce comédien de 20ans qui a pourtant déjà crevé quelque fois l’écran dans « quand on a 17ans », « L’echanges des princesse » ou « Comme des rois » avec Kad Merad. Il faut apprécié son jeu dans le film, il met de la retenue dans son personnage et sait lui donner une émotion pudique pour incarner pleinement Alex. Oulaya Amamra a, elle, déjà recu le césar de l’espoir féminin pour Divine. Elle Accompagne parfaitement bien Kacey et nourrit l’intrigue de l’intérieur de ce couple. Au dela du casting tres réussis, il y a surtout le scénario et la réalisation du film. Subtil et poétique par les image qu’il amène, le film bouscule profondément par son sujet et par la méthode. La radicalisation comme un cancer de la société qui s’infiltre sans bruit là où on ne l’attend pas. Une radicalisation qui démontre, s’il le fallait, a quel point le racisme est idiot. A nourrir une haine des accents ou des couleurs on s’aveugle du danger et on rend muet celui qui veut crier pour le dénoncer.. La radicalisation se nourrit de la bêtise des hommes et envahit la détresse d’une société. André Téchiné le met subliment en lumière dans cette arrière pays des Pyrénées. En nous proposant mieux qu’un témoignage il nous montre l’amour de cette grand-mère qu’incarne Catherine Deneuve. Elle est aussi touchante que son désarroi. Le même désarroi qui empare notre reflexion lorsqu’on quitte la projection dans le silence qu’elle nous a plonger.

YannisAnimateur
8
Écrit par

il y a 3 ans

L'Adieu à la nuit
Grard_Rocher
9

Critique de L'Adieu à la nuit par Gérard_Rocher

André Téchiné nous plonge au cœur des Pyrénées-Orientales dans un ranch tenu par Muriel au printemps 2015, l'une des année de triste mémoire en raison de terribles attentats. Le cadre est magnifique...

Lire la critique

il y a 6 jours

21 j'aime

18

L'Adieu à la nuit
AnneSchneider
8

Grand-mère Courage

Le 31 août 2018, l’écrivain algérien Boualem Sansal énonçait le paradoxe suivant : « Oui, l’Europe a peur de l’islamisme, elle est prête à tout lui céder »... En 2016, il écrivait déjà : « [ Les...

Lire la critique

il y a 3 ans

20 j'aime

10

L'Adieu à la nuit
EricDebarnot
6

Les nouveaux monstres

C'est certainement l'un des pires cauchemars pour des parents que de voir leur enfant devenir un criminel. En ce début maudit de 21ème siècle, nous avons droit à une variante particulièrement...

Lire la critique

il y a 3 ans

16 j'aime

2

Renoir
YannisAnimateur
6
Renoir

Critique de Renoir par YannisAnimateur

Les Renoir, l’un sur le déclin de sa vie (mais pas de son œuvre), l’autre qui se cherche à l’aube d’une grande carrière. Et entre les deux, une femme, ou plutôt les femmes… Un film tout en sensualité...

Lire la critique

il y a 5 ans

1 j'aime

Un plan parfait
YannisAnimateur
7

Critique de Un plan parfait par YannisAnimateur

Entre le Kenya et la Russie, ce film est un rendez-vous en terre pas tout à fait inconnu puisqu’on y retrouve avec bonheur toutes les ficelles de l’Arnacoeur. Pascal Chaumeil aurait-il trouvé la...

Lire la critique

il y a 5 ans

1 j'aime

Où va la nuit
YannisAnimateur
8

Critique de Où va la nuit par YannisAnimateur

Superbe adaptation du roman, super réalisation et Yolande Moreau... Rien à ajouter sinon qu'elle est toujours une excellente comédienne

Lire la critique

il y a 5 ans

1 j'aime

1