Critiques de La Femme des sables

Nushku
10

Sisyphe des sables

Un professeur propre sur lui arpente un désert à la recherche d'insectes rares ; il s'endort, rate le dernier bus et est obligé de dormir chez les locaux, dans une maison de bois cachée en bas d'une...

il y a 12 ans

Sergent_Pepper
9

Le grain et la peau.

[Série "Dans le top 10 de mes éclaireurs" : Amory, Confucius, Volte & Morrinson] Le prologue trompeur de La femme des sables nous met en prise avec un homme en pleine possession de ses moyens :...

il y a 8 ans

guyness
8

Les sables d’alone

Alors qu’à mon âge avancé et avec mon ancienneté ici je devrais commencer à jouer les vieux sages, je m’en fais encore régulièrement raconter par des petits jeunes venant tout juste de troquer le...

il y a 9 ans

SanFelice
10

Le sable y est

Considéré de nos jours comme un classique, Prix Spécial du Jury à Cannes en 1964, nommé pour l'Oscar du meilleur film étranger, La Femme des Sables, réalisation la plus célèbre de Hiroshi...

il y a 6 ans

bilouaustria
8

Dunes

Sisyphe, oui bien sûr. Mais ce qui compte surtout chez Teshigahara, c'est la dimension mythologique, qui apparaissait déjà dans "Traquenard" (1962) deux ans plus tôt. Un homme et une femme au pied...

il y a 10 ans

Deleuze
9

Le Marathon des sables

Un entomologiste navigue sur la houle sableuse du désert, foule et marque de son empreinte la surface instable. Avec son coucou, il immortalise les fascinantes bestioles objets de sa passion, dans un...

il y a 9 ans

Kobayashhi
9

Sablés mouvants !

Le sable, pas le petit bras attention, oubliez vite les décors paradisiaques, la lourdeur de celui qui se coince dans les sous vêtements après une balade sur la plage, très loin du sympathique...

il y a 8 ans

Velvetman
8

Une condition humaine ensablée

Inspiré du roman de Kobo Abe, Hiroshi Teshigahara flirte avec l’absurdité pour dessiner les contours d’une œuvre, allant de l’infiniment petit à l’infiniment grand. Pensant être seulement hébergé par...

il y a 8 ans

Morrinson
10

Sisyphe

Construction en miroir. Le parcours physique (déambulation du protagoniste, un leurre) en opposition au parcours mental (quête de soi pour trouver la liberté intérieure). Les tentatives de fuites...

il y a 7 ans

KingRabbit
7

Mad Max V - Le prisonnier au fond du trou

"La Femme des sables" m'évoque d'abord la série des 60's "le Prisonnier" de Patrick McGoohan, que je suis en train de découvrir avec intérêt, et qui illustre un paradoxe fascinant du récit, et que...

il y a 6 ans