Déjà mondialement connu pour avoir réalisé la trilogie Indiana Jones mais aussi E.T. l'extraterrestre et Les Dents de la Mer, Steven Spielberg s'impose ici avec un drame de guerre historique relatant des événements de la 2e Guerre Mondiale. Sur la même année (1993), Spielberg réussi a pondre 2 grands chef-d'oeuvres mais aussi classiques du cinéma à savoir, Jurassic Park et La Liste De Schindler. 2 genres totalement différents, mais 2 réussites ! Travaillant à la fois sur un projet plus "amusant" (Jurassic Park), il arrive cependant à rester concentré sur son autre sujet dramatique.
La Liste de Schindler est une pure réussite, il n'y a pas de mots pour le décrire ! Au delà de nous prouver une fois de plus qu'il sait y faire au niveau de la réalisation, Spielberg nous montre également tout son talent pour mettre en scène des faits réels dans un film de plus de 3 heures ! Et où il réussi l'exploit, c'est que son film est passionant de bout en bout ! A aucun moment on ne s'ennuie, peut-être des infimes longueurs, mais rien de plus et en aucun cas dérangeantes. Il prouve également sa maitrise en optant de faire son film en noir et blanc qui a première vue peu paraître dérangeant pour nous, habitué aux couleurs mais encore une fois, c'est une surprise ! Notre crainte du choix des couleurs s’apaise très vite, car l'on se rend compte que c'est un excellent choix artistique opéré par Steven ! Un choix qui s'avère payant, et qui renforce notre immersion dans l'époque. C'est à ce moment là qu'on se dit comment avons-nous pu avoir des craintes de la part de Spielberg.


Le film raconte la vie d'Oskar Schindler, industriel allemand également membre du parti nazi qui n'a qu'une obsession, se faire de l'argent ! Et comment se faire de l'argent si ce n'est en employant des Juifs du Ghetto. Il profite donc de la guerre pour s'installer, mener sa vie et s'enrichir. Petit à petit, il va se rendre compte de l'horreur que subisse les Juifs, et va les aider à sa manière jusqu'à risquer sa vie pour eux..


Voilà le petit résumé du film, et l'on se demande pourquoi les 3 heures sont nécessaires pour raconter cette histoire. C'est bien entendu avant de regarder le film car une fois visionné, on se dit qu'elles n'étaient pas de trop ! Steven prend son temps sans toutefois nous lasser. Il présente d'abord les personnages, leur milieu de vie, et l'horreur de cette guerre montre petit à petit jusqu'à en arriver au point crucial. Cette narration fluide est complétée par la réalisation simple mais efficace.


Le film tient en partie grâce à la richesse des dialogues, des plus doux aux plus horribles qu'ils soient. Un point auquel on ne s'attend absolument pas, c'est l'humour. Attention, je ne dis pas qu'il est présent tout au long ou qu'il est à se tordre de rire, mais juste des toutes petites touches d'humour apparaissent au début du film et détendent l'atmosphère encore calme...
Arrive "enfin" le déclenchement ! On passe de l'humour, à la peur puis la tristesse puis le malheur, bref pleins d'adjectifs qualifiant les différents états/ressenti auxquels passent le spectateur.


Après un grand nombre stars hollywoodiennes telles que Harrison Ford, Mel Gibson ou encore Kevin Costner, Steven choisi l'acteur Irlandais Liam Neeson pour interpréter Oskar Schindler. Quelle bonne décision ! C'est sans doute le rôle de sa vie, Liam n'a jamais été aussi parfait, crédible, que dans ce film ! Déjà jeune, il a su montrer l'étendue de son talent et pour les mécontents, il a prouvé qu'il n'était pas seulement capable de jouer dans des films d'actions. Il incarne le rôle d'Oskar Schindler à la perfection ! Son visage transmet les émotions, et son personnage se révèle être bon. Il a pitié pour les Juifs et décide de les aider quoi qu'il advienne. Un oscar (sans mauvais jeu de mot) du meilleur acteur aurait été largement mérité ! Cependant, c'est un sérieux concurrent qui n'est autre que Tom Hanks qui l'a remporté pour Philadelphia. Tommy Lee Jones a quant à lui remporté celui du meilleur second rôle masculin pour Le Fugitif.
L'autre grosse pointure de ce casting est Ben Kingsley interprétant Itzhak Stern. Ayant vu peu de ses films, je ne pouvais pas me faire une bonne idée de son talent, mais ici, il a prouvé qu'il était un immense acteur ! Sans voler la vedette à Liam, il nous bluffe également par son interprétation. Durant le tournage, Ben Kingsley a gardé dans sa poche une photo d'Anne Franck qu'il utlisait lors des moments forts du film. Voir cette photo lui donnait la force nécessaire, la crédibilité et le ton juste à rendre lors de ces passages. Son choix est efficace et lui a permis de ne pas se mettre en retrait face au duo des 2 autres acteurs principaux. Le dernier, le méchant (petit mot pour le qualifier après avoir vu son comportement envers les Juifs) est joué par Voldemort ! Ah non, ça c'est autre chose, il est interprété par Ralph Fiennes (Amon Goeth). Cet acteur a un immense potentiel et surtout, lors des interprétations des méchants de films. Que ce soit dans La Liste de Schindler ou dans Harry Potter, il est excellent ! Il a obtenu divers prix du meilleur acteur dans un second rôle mais malheureusement pas l'oscar ! Son interprétation est une fois de plus grandiose, mais surtout horrible ! C'est LE personnage le plus détestable, cruel du film ! Il n'a aucune pitié, il abat de sang froid et lorsque l'on croit qu'il pardonne à certaines personnes, la minute d'après on les retrouve abattues.
On a donc compris, ce chef-d'oeuvre n'aurait sans doute pas eu lieu d'être sans ce trio magistral !


Lorsqu'on pense à un film de Spielberg, on sait déjà qui sera à la composition. On retrouvre le compositeur John Williams attitré à Steven ! Il signe ici une de ses bandes originales les plus touchantes, et le thème principal Schindler's List est magnifique ! Un des plus beaux et émouvants thème ! Ses différents morceaux, s'apprêtent bien à l'univers de la guerre, et parcoure le film en apportant la dose d'émotion nécessaire. Encore une fois, on a affaire à un des gros points essentiels de ce film.
Janusz Kamiński, le directeur de la photographie a fait un boulot remarquable ! Il a même reçu l'oscar de la meilleure photographie.
Reconnu, critiqué et apprécié mondialement, La Liste de Schindler a reçu pas moins de douze nominations aux oscars en 1994 et a gagné sept statuettes.
Spielberg a effectué un très bon choix en tournant d'abord Jurassic Park et ensuite La Liste de Schindler et le réalisateur a affirmé qu'il n'aurait pas été capable de réaliser Jurassic Park après La Liste de Schindler. De toute manière, tout est bien qui fini bien, il a réalisé 2 chef-d'oeuvres et s'est encore révélé être un grand parmi les grands ! Très peu de réalisateurs ont ce talent de ne jamais me décevoir, les 2 autres sont, le grand Clint Eastwood et Christopher Nolan !


La Liste de Schindler est avant tout un drame poignant, triste, réel et qui est un des films les plus émouvants. Une belle et grande réussite ! Un point de plus pour Steven ! Il aura marqué les esprits et les générations.Et même si certains spectateurs n'accrochent pas, ils ne peuvent dénier le travail et la recherche effectué autour de ce monument du septième art ! Un film a voir au moins une fois dans sa vie, et ce ne sera pas 3 heures de perdues ! L'ayant vu il y a très longtemps, et ne me souvenant plus de grand chose j'ai été une fois de plus agréablement surpris et je ne regrette pas de l'avoir revu !

Créée

le 4 mai 2015

Critique lue 1.4K fois

23 j'aime

7 commentaires

Rcan

Écrit par

Critique lue 1.4K fois

23
7

D'autres avis sur La Liste de Schindler

La Liste de Schindler
MatthieuS
10

Une œuvre à Oskar

Ce film multi-oscarisé traite de l’œuvre d’Oskar, homme contrasté qui finit par sauver la vie de plusieurs centaines de juifs de la solution finale échafaudée par la sauvagerie nazie. Et c’est le...

le 23 mars 2018

65 j'aime

22

La Liste de Schindler
Norn
5

Steven recherche Osk(c)ar(s)

Steven(*) est gentil. Très gentil. Tout le monde le sait, alors quand il fait un film, le film est gentil aussi. Mais cette fois, Steven en a marre de cette image qui lui colle à la peau. Fini les...

Par

le 23 mars 2014

56 j'aime

8

La Liste de Schindler
Fatpooper
3

"I like to make lists... that's why Steven chose me to do it" - Liam Neeson dans Life's too short.

En revoyant Shindler's list 11 ans après ma découverte à la télé, je comprends mieux le discours de Terry Gilliam autour du film: Spielberg semble passer outre l'horreur qu'était vraiment...

le 23 janv. 2012

45 j'aime

67

Du même critique

Zootopie
Rcan
9

"Et Flash, je t'en raconte une bien bonne?"

Zootopie, dernier né du célèbre studio Disney, était annoncé comme le Disney le plus drôle depuis Kuzco (faut vraiment que je le vois celui là!). La première bande annonce du paresseux était juste...

Par

le 11 févr. 2016

79 j'aime

19

Miss Peregrine et les enfants particuliers
Rcan
8

Eva, cette Miss PereGreen

Tim Burton, réalisateur sous-estimé depuis les années 2000, revient ici avec un genre qui lui correspond à merveille. Dès l'introduction, Burton nous plonge dans son univers, nous raconte cette...

Par

le 1 oct. 2016

62 j'aime

12

Split
Rcan
9

Le nombre 24

Magnifique! Un grand Shyamalan. Split est un thriller haletant de bout en bout qui surprend plus d'une fois. L'originalité du scénario fait plaisir à voir. Au-delà de l'aspect thriller, il y a ce...

Par

le 26 févr. 2017

58 j'aime

18