Si vraiment, vraiment, vous ne supportez pas le film, dîtes vous juste que les 5 dernières minutes sont ce que le ciné français a produit de plus WTF en 2013. Mais bon, les 90min précédentes sont über chiantes - sauf quand Amalric parle. Et comme il parle une fois sur 2, ça fait que 45min insupportable in fine. Ce qui reste beaucoup.

Le 15 novembre 2013

1 j'aime

La Vénus à la fourrure
Rawi
8

Quand "Je" est un "Jeu"...

Polanski est un réalisateur aux multiples facettes. Ici, dès les premières minutes, avec cette avancée dans la pluvieuse avenue parisienne jusqu'à l'entrée du théâtre on est dans le mystère...

Lire la critique

il y a 8 ans

52 j'aime

6

La Vénus à la fourrure
Grard_Rocher
9

Critique de La Vénus à la fourrure par ♥ Gérard Rocher ♥

Thomas est un metteur en scène peu chanceux car toute la journée il n'a cessé de faire passer des auditions afin de trouver une comédienne pour sa nouvelle pièce : une adaptation très personnelle de...

Lire la critique

il y a 7 ans

51 j'aime

35

La Vénus à la fourrure
guyness
8

Avec ma verge je la frappais, et ma nue, elle saignait

(Petite touche introductive: mater un film traitant de perversion, de fétichisme et de sadomasochisme aux côtés d’un des plus grands adorateurs vivant du genre (je veux bien sûr parler de Kenshin,...

Lire la critique

il y a 8 ans

46 j'aime

12

Source Code
Alexandre_Hervaud
7
Source Code

La fin justifie le "moyen"

Le film aurait mérité 8 (au moins) sans ses 10 ultimes minutes qui gâchent une potentielle fin géniale avec ce qui aurait pu être un des plus beaux plans de fin vus en salle dernièrement ([spoiler]...

Lire la critique

il y a 11 ans

82 j'aime

22

Scream 4
Alexandre_Hervaud
7
Scream 4

Screamadelicouille

[tu sais très bien que je vais pas te sortir l'identité du/de la/des tueur(s) ici, hein, mais je suis obligé d'éventer UN MINIMUM le film pour en causer, hein. OK] Alors Scream 4 coco ça vaut quoi ...

Lire la critique

il y a 11 ans

41 j'aime

Prometheus
Alexandre_Hervaud
7
Prometheus

Critique de Prometheus par Alexandre_Hervaud

Imparfait scénaristiquement, mais tellement maîtrisé d'un point de vue formel, avec des visions durables à la fois référentielles (H.R. Giger FTW) et innovantes dont on parlera encore dans 30 ans...

Lire la critique

il y a 10 ans

31 j'aime

4