(...)

Tentant de se démarquer par une mise en scène audacieuse, Xavier Dolan se complait dans le ralenti esthétisant sans aucune nécessité, paraît très fier de sa bande son hétéroclite et multiplie les références à ce qui paraissent être ses modèles (Gus Van Sant, Gregg Araki et autres réalisateurs jeunistes). On s'en amuse au début, puis cela devient ennuyeux, puis agaçant. Cependant on ne pourra pas lui reprocher sa photographie et ses couleurs, qui sont superbes.

Sur le fond, même si Dolan traite son thème sans aucune nouveauté (Barthes avait déjà écrit tout ça dix ans avant sa naissance), il réussit souvent à en faire quelque chose de drôle, notamment grâce à Monia Chokri, son excellente actrice principale, et lors de longues séquences d'interviews parsemées tout au long du film, indépendantes de l'histoire mais liées à son sujet, universel, les amours contrariées.

Dommage que l'on s'ennuie aussi souvent que l'on rit, dans ce film qui souffre d'un certain manque d'humilité de son auteur. L'esthétique est là, il manque le fond.
toutestneutral
5
Écrit par

Le 10 octobre 2010

8 j'aime

2 commentaires

Les Amours imaginaires
Aurea
7

Un fantasme incarné

Il a 21 ans et c'est son deuxième film : doué ce jeune réalisateur, même si ce long métrage fait un peu figure de cinéma expérimental. Maladroit parfois mais tout de même si inspiré, car finalement...

Lire la critique

il y a 10 ans

123 j'aime

29

Les Amours imaginaires
Anonymus
7

Critique de Les Amours imaginaires par Anonymus

Pour aimer "Les Amours imaginaires", je pense qu'il ne faut pas avoir peur du ridicule. Ce ridicule adolescent, que je connais à la perfection, mieux que moi-même, qui a été mon grand ami et que j'ai...

Lire la critique

il y a 10 ans

119 j'aime

4

Les Amours imaginaires
takeshi29
9

Quand des corps se frôlent au ralenti sur The Knife

Xavier Dolan confirme et même un peu au-delà. Son premier film, "J'ai tué ma mère", était étonnant et prometteur, mais ici on va bien plus loin avec un mélange risqué, presque prétentieux entre...

Lire la critique

il y a 11 ans

61 j'aime

3

Potiche
toutestneutral
6
Potiche

Critique de Potiche par toutestneutral

(...) Adaptant une pièce de théâtre de Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy (en deux mots l'histoire d'un PDG macho qui se fait remplacer par sa femme à la tête de son entreprise), le réalisateur de...

Lire la critique

il y a 11 ans

11 j'aime

Exode
toutestneutral
6
Exode

Ça démarre pas mal, et puis patatras

Livre très hétérogène, avec toujours ce style minimaliste, très premier degré, tout en répétitions. Toute la première partie, qui constitue l'exode à proprement parler, est assez animée et cool :...

Lire la critique

il y a 5 ans

8 j'aime

5

The Dinner
toutestneutral
3
The Dinner

Critique de The Dinner par toutestneutral

Sorti dans 9 salles en France, The Dinner est visiblement boudé par les distributeurs. On peut le comprendre car en plus d'être le remake d'une des meilleures comédies françaises du XXe siècle (ce...

Lire la critique

il y a 11 ans

8 j'aime

3