Je me suis rendu compte que j'avais pris de l'âge le jour où ...

Je me suis rendu compte que j'avais pris de l'âge le jour où j'ai constaté que je passais plus de temps à bavarder avec le pharmacien qu'avec les patrons de bistro. (Audiard)


Du temps de la RTF ou de l’ORTF, on aurait viré un directeur de télé pour moins que ça, comme Pierre Sabbagh entre autres victimes.. !

Maintenant, tant qu’ils vendent du caca-cola ! Copinage, copinage...

Qu’importe ce qu’il y a sur l'écran pourvu que ce soit publicitaire et rémunérateur. Le pognon détruit l'art, le sport... tout. On se demande à quoi à servi un ministre de la culture pendant la covid. Pas a améliorer la télé sur le plan intello en tout cas ! Le reste hibernait, comme le ministre.

Le service public, peu imaginatif, nous refait le coup de Magellan ou Mongeville rangés à vie au placard, j'espère: sortir du musée Grévin des acteurs pour jouer des navets !

Prendrait-on les téléspectateurs pour des buses? C’est bientôt la Toussaint : va-t-on finir par exhumer des comédiens décédés pour jouer des navets ? Coluche le stigmatisait : "à la télé, ce sont tous des planqués !"

Avant que de songer à reculer toujours d'avantage la retraite (alors que l'informatique était censée l'anticiper) pourquoi ne pas l'attribuer à ceux qui la méritent vraiment, au prorata des capitaux versés sa vie active durant plutôt qu'une fuite toujours en avant ! Pendant la pandémie, on eut pu espérer que le ministre en charge de la culture eut mis son temps disponible à réfléchir à une télévision plus intello, enfin moins maternelle, d'autant qu'il en a été une grosse tête... Et que cinoches, théâtres, musées étaient en hibernation ! Le ministère aussi ?

Voici donc un film de vieux qui ne plaira pas aux vieux : trop compliqué, trop incroyable…

Denis Malleval, le réalisateur, 64 ans quand il sort ce navet, est de ceux qui affectent tant le service public enfin le « sévice public ! »

Tâcheron de la télévision depuis 26 ans. Le grand écran n’en voulait pas ou plus : on ne sait trop ce qu’il faisait avant. On s’attendait plutôt à le voir mettre en scène des Mongeville ou Magellan, téléfilms spécialisés dans la gérontologie », mais non : débuterait-il une nouvelle série de retraité avec Arditi ?

Pour tenter d' innover, de suivre la tendance, maladroitement, il s’essaie aussi aux drones dont on use et abuse beaucoup trop , tel un temps le « fishe-eyes », jadis le zoom...

Quand le talent n’y est pas, on use d’artifices ! Mais n'est pas illusionniste qui veut !

Le scénario est léthargique, pâteux, insipide, et j’ai eu un certain mérite à céder à l’envie de zapper : difficile de trouver moins palpitant que cette histoire neuneu, compliquée de plus…

Quand à Pierre Arditi, sa prestation me déçoit !

Le comédien que j'ai toujours apprécié, qui "portait plutôt beau", et m'a souvent enthousiasmé, apparaît ici sur le déclin, mal rasé, gueule à tout-va sans faire peur, et son rôle est aussi crédible que si je tentais de me faire passer pour une ballerine en tutu avec mes gros mollets poilus !

Jouer un rôle aussi peu subtil : on dirait qu’il accepte désormais les aumônes alimentaires !

Qu’un mec de 77 balais vienne à la rescousse de jeunes flics, c'est comme si on demandait à un mécanicien de locomotive à vapeur d'aider celui d'un TGV ! Et venant en bleu de travail avec sa coiffe, ses lunettes enveloppantes, son marteau et sa burette pour tester s'il y a de l'huile dans la boite d'essieux de la machine !

Ça a dû faire se marrer les jeunes OPJ de tous les commissariats de France et de Navarre, eux qui sont formés à toute l’évolution de la criminalité depuis le commissaire Bourrel des années cinquante ! Et passent leur temps désormais à arrêter des malfrats relâchés le soir même ! On prend les mêmes et on recommence, alors à quoi bon ?

Le ridicule ne tue pas, et Malleval a eu beau tourner quelques uns « des guignols de l'info », de là à nous prendre pour tels…

Déjà, dans "le sang de la vigne", Arditi, boulimique de travail, ne convainquait plus... Pourquoi désormais place-t-il la barre au ras du ridicule ? Mémoire trouble ?

France 3 le 20.09.2022-


270345
2
Écrit par

Le 25 septembre 2022

Il était une seconde fois
270345
4

Rendez-vous dans un monde où les séries TV sont meilleures ?

Youpie ! Guillaume Nicloux a réinventé le fil à couper le beurre ! Ou plutôt la machine à remonter le temps ! Déjà au début des années 60, le "Mickey" de la BD (le journal hebdomadaire de Walt...

il y a 3 ans

8 j'aime

4

Gorge Profonde - Quand le porno est sorti du ghetto
270345
2

Tu te laves toi après avoir fait l'amour ? Ben oui, pourquoi ? (suite ci-après)

Tu te laves toi après avoir fait l'amour ? Ben oui, pourquoi ? (suite ci-après Ben parce que tu devrais baiser plus souvent !Ce film commente deux choses : la sortie du film "Gorge Profonde" en...

il y a 5 mois

7 j'aime

13

La Baule-les-Pins
270345
3

La Baule ? Sans le punching !

La réalisatrice-co-scénariste (ça fait déjà beaucoup trop !) avait très mal vécu le divorce de ses parents quand elle avait douze ans... De là à faire de l'auto-thérapie pour panser ses cicatrices et...

il y a 2 ans

7 j'aime

6