👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Never Let Me Go emprunte finalement si peu à la science fiction tellement il est humain et sentimental. Il réécrit l'histoire en nous expliquant qu'en 1952 on a trouvé cette solution et que depuis 1967 l'espérance de vie a dépassé les 100 ans.
L'action se déroule depuis 1978 jusqu'à 1994. Nous évoluons donc dans le passé, ce qui accentue la sensation de réalité au delà de la science fiction.

On y voit grandir ces 3 amis d'enfance dans 3 étapes de leurs vies et petit à petit on découvre l'humanité qui existe entre eux, la puissance de leurs sentiments qui sont refoulés dans leur profond intérieur pour ne pas contrer leur but.

La réalisation est sublime et est accompagnée d'une photographie magnifique et d'une bande son enivrante et merveilleuse.

Never Let Me Go est plus qu'un film de science fiction, c'est la réalité cruelle qu'elle implique dans son humanité la plus profonde.
Ryve
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Classement 2011

il y a 11 ans

26 j'aime

11 commentaires

Never Let Me Go
Rawi
8

Du don de soi

Never let me go est une adaptation d'un roman de l'écrivain japonais, anglais d'adoption, Kazuo Ishiguro dont l'oeuvre la plus connue reste "Les vestiges du jour" adaptée elle aussi mais par James...

Lire la critique

il y a 7 ans

34 j'aime

5

Never Let Me Go
Socinien
5

Rejet de greffe

Habituellement, je lis les livres dont sont tirés leurs adaptions cinématographiques après avoir vu le film. S'il est bon. Ce n'est pas sûr que j'aurai lu "Auprès de moi toujours" de Kasuo Ishiguro,...

Lire la critique

il y a 11 ans

27 j'aime

26

Never Let Me Go
Ryve
9

Critique de Never Let Me Go par Ryve

Never Let Me Go emprunte finalement si peu à la science fiction tellement il est humain et sentimental. Il réécrit l'histoire en nous expliquant qu'en 1952 on a trouvé cette solution et que depuis...

Lire la critique

il y a 11 ans

26 j'aime

11

Never Let Me Go
Ryve
9

Critique de Never Let Me Go par Ryve

Never Let Me Go emprunte finalement si peu à la science fiction tellement il est humain et sentimental. Il réécrit l'histoire en nous expliquant qu'en 1952 on a trouvé cette solution et que depuis...

Lire la critique

il y a 11 ans

26 j'aime

11

Rien à déclarer
Ryve
8

On va ptête quand même déclarer quelque chose

Vu en avant première ce soir (en mauvaise qualité, est-ce que ceux qui l'ont vu en avant première ont eu des défauts de son, une image pas terrible bourrée de tâches, tremblotante ?), j'avais un peu...

Lire la critique

il y a 11 ans

23 j'aime

10

Pirates des Caraïbes - Jusqu'au bout du monde
Ryve
9

Critique de Pirates des Caraïbes - Jusqu'au bout du monde par Ryve

Parce qu'à la fin du 2, si on voit pas le 3 on a un trou dans sa vie. Parce que c'est le dernier Pirates avec les 2 taches. Parce qu'on a de nouveau Barbossa dans le centre de l'histoire. Parce que...

Lire la critique

il y a 11 ans

23 j'aime

4