Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? : Il faut que ça cesse...

«Qu’est ce qu’on a encore fait au bon Dieu ?» est la suite du précédent film que l’on ne présente plus avec ses presque 20 millions d’entrées dans le monde et ce malgré le fait que ce soit une comédie très moyenne. Toujours avec P. De Chauveron derrière la caméra que vaut donc cette suite ?


 «Qu’est ce qu’on a encore fait un bon Dieu ?» nous présente une nouvelle fois la famille Verneuil et leurs quatre couples cosmopolites dans un climat où tourne tout les clichés du monde. Cette fois ci, leurs quatre filles veulent partir de France pour différents pays comme Israël ou l’Algérie. Alors Claude et Marie Verneuil feront tout leur possible pour convaincre leurs petite famille de rester dans le pays qu’ils affectionnent tant.
Son immense budget (environ 20 millions d’euros) ne reflète absolument pas de la qualité du film. En effet on voit de part la qualité visuelle du film qu’une grande partie de ce budget a été directement reversé dans la poche des acteurs . Ces mêmes acteurs ne sont d’ailleurs pas exceptionnels, si l’on peut accorder à certains de bien s’imprégner dans leur rôle, l’ensemble de ces acteurs ne font pas d’immense efforts, ce qui est dommage sachant que beaucoup d’argent a été investit pour eux. Il y a également eu peu d’effort dans la mise en scène: on se retrouve avec des champs contre champs ultra-classique et des plans larges pour les arrivées des personnages. Nous avons ainsi une photographie digne d’un amateur propre au réalisateur que nous avons pu voir dans les films Ducobu par exemple et c’est encore une fois extrêmement dommage de se contenter du strict minimum. Là où le film excelle dans la nullité, c’est bel et bien dans son scénario. Nous avons encore une fois une image cliché au possible de la France qui certes fera rire un bon nombre de personne, mais qui encore une fois est téléphoné comme avec par exemple les scènes où le ‘’jardinier’’ de la famille apparaît. Nous avons donc encore une fois 1001 stéréotypes sur les noirs, les arabes, les asiatiques ou encore les juifs, sans aucun fond.

Ce qui est honteux avec ce film, c’est que le fond aurait pu être intéressant avec cette idée que malgré tout, la France est un pays magnifique avec de grandes qualités. Mais la forme est dirigé par des gens qui n’ont pas envie de faire évoluer le cinéma français et se contente de blagues douteuses au possible qui commence à être répétitive avec le temps. Le problème de ce film n’est pas unique, il se retrouve dans de plus en plus de production française alors que beaucoup de réalisateurs français mériteraient que l’on s’attarde sur leurs projets… Mais non on préfère donner 40 millions à des gens comme Dany Boon pour nous proposer une comédie déjà vus sans aucune ambition.


En bref, ce film est donc aussi fainéant que le précédent sans aucune ambition avec en plus un humour facile. Malheureusement ce film aura très probablement un énorme succès, on se retrouvera alors avec une énième suite dans 2 ans avec toujours aussi peu d’idées innovantes…

Teslax
3
Écrit par

Le 6 novembre 2019

7 j'aime

Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?
P-aCarriere
1

Qu'est ce qu'on a encore fait au cinéma Français ?

À la faveur d'une soirée maussade et qui s'annonçait calme, je me retrouve à accepter une invitation à une projection Label UGC en ce Mercredi 6 Décembre. Mais pour aller voir quoi...

Lire la critique

il y a 3 ans

18 j'aime

1

Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?
EricDebarnot
3

Rien !

Là, je sens qu'il faut que je m'explique un peu. En 2014, j'avais vu "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu" alors que j'habitais loin de la France, et j'avais été séduit, oui séduit, par cette idée...

Lire la critique

il y a 3 ans

10 j'aime

Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ?
xlr8
5

Bancal

Je me sentais très seul en sortant de la salle : ça a plutôt rigolé tout le long du film alors que moi, j'étais plutôt consterné pendant la première moitié du film. Entre Ary Abittan qui fait son...

Lire la critique

il y a 3 ans

9 j'aime

11

Midsommar
Teslax
9
Midsommar

Midsommar - Le drame ensoleillé.

A. Aster aura fait grand bruit l'année dernière avec «Hérédité», un film d'épouvante qui aura marqué les esprits de par sa terrifiante mise en scène et des scènes qui auront glacé le sang de plus...

Lire la critique

il y a 2 ans

4 j'aime

Le Traître
Teslax
8
Le Traître

Le Traître - Le renouveau italien !

Le cinéma italien a perdu de sa superbe depuis quelques années. Ce qui est évidemment bien dommage car c'est l'un des cinémas en Europe les plus intéressant. Nous avions alors de grand nom à l'image...

Lire la critique

il y a 2 ans

3 j'aime

Parasite
Teslax
9
Parasite

Parasite : Le chef-d'oeuvre du cinéma coréen.

Le Festival de Cannes s’est clos sur une note de bonheur pour le réalisateur B. Joon-ho qui remporte la Palme d’Or sur un avis absolu du jury et du public grâce à «Parasite». Habituellement les...

Lire la critique

il y a 2 ans

3 j'aime