👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Nous voici en présence du dernier film de Monsieur Scott et autant le dire tout de suite : ça va.

Non vraiment, rangez vos mouchoirs car aujourd'hui n'est pas le jour où Ridley va nous décevoir comme il l'avait fait avec Exodus : Gods and Kings.

Récapitulons :
Nous retrouvons une équipe en mission sur Mars depuis une vingtaine de jours, ceux-ci travaillent dans la bonne humeur jusqu'au moment où une vilaine tempête vient stopper les cabotinages de nos joyeux drilles.
Tout le monde rentre mais il leur faut ressortir juste un dernier instant pour aller chercher une chose sans importance. Ils sortent, Matt Damon se prend une parabole facétieuse dans le coin du nez et c'est ainsi que son équipe l'abandonne.

SAUF QUE IL N'EST PAS MORT. Et oui, Matt s'en sort et c'est là que notre film commence.


Entendons nous, Ridley Scott ne nous livre pas ici un chef d'oeuvre et le scénario n'est pas le but de ce projet. Bien évidement, le but est ici de nous faire vivre au côté de ce Robinson martien et de supporter avec lui tous les aléas de sa survie, aussi durs soient ils.

En cela, le film réussi très bien à nous embarquer pendant ses 2h20 et à nous faire ressentir toute la difficulté du héros à supporter sa solitude et l'épreuve qu'il subit.

Après Gravity et Interstellar on aurait pu se dire que Seul sur Mars aurait du mal à trouver sa place mais c'est une réussite tant son paysage atypique et son ambiance particulière le détache de ses prédécesseurs.

On notera le joli casting qui joue proprement son rôle même si parfois certains petits clichés se glissent de ça et là.

Au final, rien à redire de ce film, il est efficace mais cela s'arrête là. Si vous aimez les films de survie ou les films dans l'espace, Seul sur Mars vous donnera votre dose de tension spacial.

Oh et n'oublions pas le joli clin d'oeil en milieu de film qui s'illustre à merveille avec cette image
http://memegenerator.net/instance2/2632259

il y a 6 ans

2 j'aime

Seul sur Mars
mymp
5

Mars arnacks!

En fait, tu croyais Matt Damon perdu sur une planète inconnue au milieu d’un trou noir (Interstellar) avec Sandra Bullock qui hyperventile et lui chante des berceuses, la conne. Mais non, t’as tout...

Lire la critique

il y a 6 ans

157 j'aime

25

Seul sur Mars
Sergent_Pepper
7

La pomme de Terre vue du ciel.

Lorsqu’un cinéaste s’attaque à l’éternel silence des espaces infinis qui effrayait déjà Pascal, il tombe sous le poids d’une gravité insoutenable, celle du 2001 de Kubrick. On en a déjà beaucoup...

Lire la critique

il y a 6 ans

110 j'aime

9

Seul sur Mars
Samu-L
7

I'm gonna have to science the shit out of this

Il y a une espèce de malédiction concernant la planète Mars au cinéma. Même les réalisateurs les plus talentueux se sont cassés les dents sur les bancs de poussière de la planète rouge. De Palma, et...

Lire la critique

il y a 6 ans

104 j'aime

21

Seul sur Mars
Benjamin_Bataillard
7

Matt Damon, son histoire de patate.

Nous voici en présence du dernier film de Monsieur Scott et autant le dire tout de suite : ça va. Non vraiment, rangez vos mouchoirs car aujourd'hui n'est pas le jour où Ridley va nous décevoir...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime

The Lobster
Benjamin_Bataillard
9
The Lobster

Le homard est un excellent choix.

"Dans un futur proche, toute personne célibataire est arrêtée, transférée à l’Hôtel et a 45 jours pour trouver l’âme soeur. Passé ce délai, elle sera transformée en l'animal de son choix." La...

Lire la critique

il y a 6 ans

2 j'aime

Sicario
Benjamin_Bataillard
7
Sicario

Sicario ou la petite erreur de Villeneuve.

On retrouve Denis Villeneuve pour un tout nouveau film au sujet tout sauf évident à traiter. Comme tous les films de celui-ci, Sicario est un film à voir car comme toujours, Denis Villeneuve nous...

Lire la critique

il y a 6 ans

1 j'aime