D'une postlogie n'ayant visiblement pas de squelette principal, d'une shitstorm à mi parcours via un fandom toxique qui n'accepte pas de voir ses jouets cassés par Rian Johnson et de partir sur de nouvelles pistes inintéressantes, nous voici arrivé à la conclusion de toute une saga.Tâche ardue car une nouvelle fois le fandom va râler, insulter, quoi qu'il se passe car les théories imaginées ne seront pas les siennes.

Attention, je ne dis pas que tout ce qui se déroule durant le film est Legit à mes yeux.
Principalement à cause de la problématique inévitable évoquée dans mon titre : Les McGuffins (Objets posés dans l'intrigue pour la faire avancer), l'obligation de raccorder non pas 3 films mais 9 films en un seul métrage d'un peu plus de 2 heures.

Le problème de ne pas avoir un squelette central assez solide est que l'on se retrouve à composer quelque chose de cohérent un peu dans l'urgence.

Et bien si pour moi JJ Abrams avait composé un épisode 7 plaisant mais un peu feignant en composant un mélange du IV revu et corrigé, ajoutant quelques petits détails pour rendre le tout suffisamment intéressant, la tâche annoncée de conclure tout un arc sur les Skywalkers était ultra casse gueule.

Les premières critiques d'AP faisant étant d'un Retcon massif du VIII, un sentiment d'obscure déception m'eu envahi. Malgré tout, un élan lumineux me poussa à m’asseoir avec optimisme. JJ Abrams a beau être un Yes Man, il est appliqué dans son travail et j'espérais quelque chose d'au moins aussi sympa que Le retour du Jedi (Bien, un peu claqué au sol par moment, mais emportant le tout avec une force positive dans son dénouement. Vraiment, rappelez-vous, des EWOKS avec des flèches, des cailloux et des troncs d'arbres détruisent l'Empire.)

Force est de constater que malgré des éléments qui m'ont fait lever un sourcil et pousser un "Quoi? Bon,ok." intérieur, il y parvient... un peu.

-Rose Tico (et sa romance avec Finn), virtuellement rayée de l'histoire, sacrifiée sur l'autel d'un fandom immonde.
-A quoi sert Dominic Monaghan ?
-La lame Sith ayant été taillée pour correspondre à une épave d'Etoile Noire
-La Stormtrooper black ayant aussi déserté les rangs qui apparaît de nulle part... mais ouf, on a échappé de peu au cliché nauséeux de Finn ne pouvant être amoureux de Rose et devant forcément aller avec quelqu'un qui lui ressemble...)
-Finn est tout d'un coup force sensitive et peut deviner quoi faire, THE MCGUFFIN
-Comment Palpatine est revenu ? Ou a t-il trouvé les fonds pour recréer une armée ? Est t il basiquement devenu Darth Plagueis II ? (Si oui, Rey aura du boulot dans 30 ans.)
-Chewie meurt? mais non ! C3PO "meurt" ? mais non on vous dit !
-Lando et ses potes ont fait un gros whatsapp à travers toute la galaxie pour arriver pile au bon moment.
-Apparemment si tu es noir, tu ne peux être attiré que par une femme noire.#TeamRoseTico

Le métrage est tout de même trop fouillis :

-Ça va vite, trop vite. Dès le début (Du texte déroulant aux premiers instants axés sur Kylo Ren) le film prends très peu de temps pour respirer, tout est un peu trop rushé pour tenter de répondre à un maximum de questions justifiant ce film , là ou si squelette d'écriture établie il y avait eu, certains de ces éléments auraient étés intégrés dans le VIII. En résulte alors 10 infos à la minute qu'il faut assimiler et accepter (L'empereur est de retour et a une armée, il y a des détecteurs du monde Sith, certaines aptitudes de Rey et Kylo qui sont devenus des personnifications de la force,Finn est maintenant un force sensitive "conscient", Snoke n'était qu'une création de Palpatine (tout comme le sont Anakin né sans explications et Rey devenue héritière légitime de l'empereur)

Reprenant des plans et événements importants des autres films pour judicieusement les intégrer dans le récit, à l'échelle générationnelle

-Luke devenant Yoda,corrigeant ses erreurs (autant son "c'est impossible" lorsqu'il lui fallu soulever son vaisseau hors du marécage que de rattraper son sabre laser et abandonner tout ce qui est bon face à Rey à cause d'une trop grande déception par rapport à ses propres valeurs), acquérant ainsi toute la sagesse d'un Maître en ayant compris sa dernière leçon (L'échec, affronter la peur)
-Un duel dans la même salle ou jadis Luke et Anakin se sont affrontés.
-Un écho à Kylo Ren et Han Solo.
-Chewi enfin reconnu comme héros de la Rébellion.
-L'empereur montrant à Luke/Rey ses amis se faire décimer dans l'espace.
Les répliques des Jedis pour "donner toute la force" nécessaire à Rey d'affronter "le mal absolu".

Le métrage récompensera par instant les fans en leur offrant des adieux, des hommages, des scènes émotionnellement chargées

Le casque incinéré de Dark Vador, L'X-Wing de Luke hors de l'eau, le casque de Pilote de Rey, La détresse de Chewbacca face au sacrifice de Leia, Le "véritable" propriétaire du Faucon Millenium de nouveau à bord,revoir Han Solo, les "adieux" de C3PO, Luke étant littéralement devenu le Yoda de L'empire contre attaque, de vrais combats au sabre laser dignes de ceux présents dans la prélogie, réentendre (entre autres) Mace Windu et Anakin Skywalker, la joie des Ewoks, Le foyer de Luke et le double coucher de soleil sur Tatooine...

qui, comme a su le faire Le retour du jedi à son époque, emportera (peut-être) la jeune génération découvrant Star Wars dans une vague de joie, d'optimisme, d'imaginaire et d'inspiration.

Au fond Star Wars cela a toujours été et restera ça : Apporter du rêve et raconter la sempiternelle histoire d'un voyage initiatique du héros, du monomythe Campbellien.

C'est un opus qu'il va falloir laisser mûrir dans un coin de son cerveau quelques temps. Il y a du bon mais TELLEMENT de choses qui sont soit mal amenées soit apportées à la truelle, du retcon abusif de gue-guerre entre réals fragiles, un manque certain dans les enjeux critiques (chewbacca et C3PO en tête), une résolution des love interests à l'ouest,possiblement une mauvaise exploitation de ce bon élément scénaristique qu'est la dyade.

Difficile de trancher d'un côté ou de l'autre de façon claire et précise. Tout n'est pas à jeter mais clairement tout n'est pas bon non plus... Le film aurait mérité d'avoir un peu plus de temps devant lui, d'oublier ses impératifs pécuniaires pour prendre le temps de peaufiner une histoire plus aboutie à cette Saga Skywalker.


"I'm Rey, Rey Essayeavecunautrescriptpourvoir"

4/10

Vilou
4
Écrit par

Le 4 mai 2022

1 j'aime

Star Wars - L'Ascension de Skywalker
lhommegrenouille
3

Star Tour - Episode IX

Ça y est. C’est fini. Le verdict est définitivement tombé désormais. Le côté obscur de la force l’a emporté. L’Empire Disney a triomphé. Certes c’était attendu. C’était écrit. Le retour de J. J...

il y a 3 ans

269 j'aime

54

Star Wars - L'Ascension de Skywalker
Sergent_Pepper
4

Back to their culture

Toute saga a une fin : arrivés à un certain point d’essorage, les studios et leurs team de scénaristes ont trouvé la parade ultime pour provoquer un sursaut d’intérêt : venez quand même, c’est le...

il y a 3 ans

212 j'aime

15

Star Wars - L'Ascension de Skywalker
Larrière_Cuisine
6

[Ciné Club Sandwich] Marche arrière à 12 parsecs sur l’autoroute spaciale de l’incohérence

DISCLAIMER : La note est une note par défaut, une note "neutre" qui correspond à la moyenne (arrondie) de l’oeuvre au moment où on publie la critique. Avant, on mettait 5 à tous les films mais il...

il y a 3 ans

170 j'aime

18

Color Out of Space
Vilou
7

No ! Not the fear ! NOT THE FEAAAAR ! AAH ! AAAH !

Lovecraft. Nic Cage en éleveur d'Alpagas & ambassadeur du cassoulet. Un géologue en guise de héros. Des pétages de plombs dignes de Volte/Face. Si avec ça vous n'êtes pas teasé sur ce film ! Il...

il y a 3 ans

18 j'aime

2

Nicky Larson et le Parfum de Cupidon
Vilou
7

Nicky Larson et la Bonne Adaptation

Comme pour beaucoup, la découverte de l'anime City Hunter c'est d'abord le choc pour un petit garçon. Fini l'enfance, les collégiens fous fous fous, les footballeurs de l'impossible ici le ton est...

il y a 4 ans

12 j'aime

8

Gotham
Vilou
4
Gotham

Bat-universe version "what if"

(Note et critique évolutive) Pour le loupage complet: Et si Pamela Isley était forcément la gamine d'un gars présenté dans le pilote? Et si on lui changeait le nom, juste pour le fun ? -Et si le...

il y a 8 ans

10 j'aime

11