👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Posant momentanément ses caméras en Angleterre, le cinéaste Richard Fleischer continue dans le sillage de "L'étrangleur de Boston" et "L'étrangleur de la place Rellington", s'attardant une fois de plus sur les méfaits d'un détraqué mental adepte du meurtre.

Mineur par rapport aux oeuvres précédentes, "Terreur aveugle" permet cependant à Fleischer de transcender un script aussi épais que du papier cul, de maintenir notre intérêt grâce à une mise en scène implacable et intelligente, épousant parfaitement le point de vue de son héroïne non-voyante.

Empruntant au giallo, à l'époque encore balbutiant, ses aspects les plus marquants (le fétichisme autour des bottes du tueur) et esquissant déjà les futurs codes du slasher bien avant "Black Christmas" et "Halloween", la mise en scène de Fleischer joue merveilleusement avec le cadre, les meurtres étant exécutés hors champ et les cadavres judicieusement placés dans le décor comme de vulgaires objets.

Dommage alors que l'ensemble ai terriblement vieilli, mettant dix plombes à en venir aux choses sérieuses (avec sa musique funky, sa grange et ses campagnards rustaux, j'avais l'impression de regarder un porno des 70's) pour finalement ne pas raconter grand chose, jusqu'à une conclusion flinguant dans les grandes largeurs une belle tension accumulée.

Dans son rôle habituel de frêle victime, Mia Farrow est une fois de plus crispante mais vu tout ce qu'elle se prend dans la gueule tout au long du film (des meubles, des escaliers, des branches, une claque, de la boue...), on ne lui en tiendra pas compte pour saluer son implication physique.

il y a 8 ans

10 j'aime

1 commentaire

Terreur aveugle
Gand-Alf
6

Des étoiles plein les bottes.

Posant momentanément ses caméras en Angleterre, le cinéaste Richard Fleischer continue dans le sillage de "L'étrangleur de Boston" et "L'étrangleur de la place Rellington", s'attardant une fois de...

Lire la critique

il y a 8 ans

10 j'aime

1

Terreur aveugle
FrankyFockers
9

Critique de Terreur aveugle par FrankyFockers

Il faut s'arrêter deux secondes sur l'année 1971, année extraordinaire et incroyable dans la carrière de Fleischer, cinéaste qui l'est tout autant. Ce mec encore sous-considéré (même si c'est en...

Lire la critique

il y a 5 ans

7 j'aime

Terreur aveugle
Teklow13
8

Critique de Terreur aveugle par Teklow13

C’est une relecture très éloignée de Seule dans la nuit de Young, film médiocre au demeurant, dans lequel une aveugle, ici Mia Farrow, est confrontée à un tueur. Si le film n’évite pas quelques...

Lire la critique

il y a 9 ans

7 j'aime

Gravity
Gand-Alf
9
Gravity

Enter the void.

On ne va pas se mentir, "Gravity" n'est en aucun cas la petite révolution vendue par des pseudo-journalistes en quête désespérée de succès populaire et ne cherche de toute façon à aucun moment à...

Lire la critique

il y a 8 ans

264 j'aime

36

Interstellar
Gand-Alf
9
Interstellar

Demande à la poussière.

Les comparaisons systématiques avec "2001" dès qu'un film se déroule dans l'espace ayant tendance à me pomper l'ozone, je ne citerais à aucun moment l'oeuvre intouchable de Stanley Kubrick, la...

Lire la critique

il y a 7 ans

246 j'aime

13

Mad Max - Fury Road
Gand-Alf
10

De bruit et de fureur.

Il y a maintenant trente six ans, George Miller apportait un sacré vent de fraîcheur au sein de la série B avec une production aussi modeste que fracassante. Peu après, adoubé par Hollywood, le...

Lire la critique

il y a 7 ans

206 j'aime

25