The Disappearance of Eleanor Rigby : Him par Broyax Mutos

Il s’agit d’un triptyque ou d’un diptyque ? mais je me demande si j’ai commencé par le bon numéro, car on n’y comprend pas grand-chose, ou rien pour ainsi dire sauf vers la fin… si on a tenu jusque là… ce qui n’est pas gagné !


Mais on comprend éventuellement pourquoi sa copine se met à chier des pendules à toute heure tout-à-coup. C’est au moins l’occasion d’apprécier cette actrice pleine de charme et d’un talent certain, Jessica Chastain… parce que l’autre quiche McAvoy, c’est un peu la buse du 7ème Art : il serait mieux au sous-sol.


A part ça, on se fait quand même grave hyper chier dans cette sentimentalerie à deux balles, on se fait tellement chier qu’on se croirait… dans un psycho-mélo-drame… français !! Tiens, la preuve : y a même Isabelle Huppert dedans, si c’est pas un signe, ça !


Le chassé-croisé entre les deux imbéciles est particulièrement usant : Jessica revient, Jessica s’en va… puis elle revient et puis… gnagnagna. Le coup de grâce vient, pour sa part, des dialogues, lequels sont à s’attacher les balloches au cul d’une Glof TDI pendant le contrôle anti-pollution.

broyos
1
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste films de merde

Le 27 novembre 2023

Critique lue 5 fois

1 j'aime

Broyax Mutos

Écrit par

Critique lue 5 fois

1

D'autres avis sur The Disappearance of Eleanor Rigby : Him

The Disappearance of Eleanor Rigby : Him
Spry
8

The Disappearance of Eleanor Rigby (Him, Her & Them)

Il y a des films comme ça qui vous marque plus que d'autres. The Disappearence of Eleanor Rigby a eu cet effet là pour moi. Ma première rencontre avec ce film s'est faite par hasard, au détour d'un...

Par

le 30 déc. 2014

6 j'aime

The Disappearance of Eleanor Rigby : Him
broyos
1

Critique de The Disappearance of Eleanor Rigby : Him par Broyax Mutos

Il s’agit d’un triptyque ou d’un diptyque ? mais je me demande si j’ai commencé par le bon numéro, car on n’y comprend pas grand-chose, ou rien pour ainsi dire sauf vers la fin… si on a tenu jusque...

le 27 nov. 2023

1 j'aime

Du même critique

La Reine Charlotte : Un chapitre Bridgerton
broyos
1

Critique de La Reine Charlotte : Un chapitre Bridgerton par Broyax Mutos

La Reine Charlotte...? hein quoi, vous êtes sûrs ? dans une autre dimension parallèle alors ! ou bien dans le cerveau fêlé de la corpo woke Netflix et de ses scénaristes d'ultra-gauche racialisés.....

le 5 mai 2023

17 j'aime

10

Cyberpunk 2077: Phantom Liberty
broyos
3

Critique de Cyberpunk 2077: Phantom Liberty par Broyax Mutos

Décidément, quelque chose ne tourne plus rond chez CDPR… peut-être à cause de cette prétention permanente qui les habite, à moins que ce ne soit de la simple incompétence !… mélangée à la...

le 8 oct. 2023

7 j'aime

5

Baldur's Gate III
broyos
5

Critique de Baldur's Gate III par Broyax Mutos

De la part de Larian Studios, un jeu bourré d’ambitions (au pluriel !) et la résurrection (et suite en quelque sorte) d’une vieille franchise qu’on croyait morte et enterrée… mais sur la base -très...

le 7 nov. 2023

5 j'aime