👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

The Northman : un récit nordique brutal et viscéral

Après The Witch et The Lighthouse, deux films prodigieux indépendants, Robert Eggers, le nouveau génie du cinéma de genre poursuit son exploration singulière du cinema fantastique (et folklorique) avec son nouveau film : The Northman, une super-production hollywoodienne.

Disposant de fort moyens, Robert Eggers nous propose une aventure médiévale nordique, on y suit Amleth, un jeune prince qui fuit son royaume après l’assassinat de son père et qui jure de se venger.
Les années passent et Amleth devient un berserkr, un guerrier viking violent, il rencontre une mage qui lui rappelle son vœu de venger son père et de récupérer son royaume …

The Northman est un film violent et sombre, Robert Eggers poursuit son exploration du cinéma fantastique et s’attaque aux « vikings », inspiré de la célèbre pièce de Hamlet de Shakespeare, le réalisateur américain toujours aussi consciencieux dans son approche mythologique et folklorique transpose à merveille cette célèbre pièce en un véritable film de vikings où la quête de l’héritage et de la vengeance sont au coeur du récit.
C’est un film cru, qui met en avant la bestialité d’un guerrier prêt a tout pour assouvir sa vengeance et contrairement à ses deux autres films dont la portée était intimiste, The Northman est un film susceptible de toucher un plus grand public, Eggers propose ici un film à grand spectacle mais le film reste fidèle au cinéma de Robert Eggers, la dimension mystique (la magie et la sorcellerie) est toujours présente tout comme le folklore (les scènes de rituels païens).
Visuellement, le film est époustouflant, les plans de nuit sont d'une beauté à couper le souffle et les scènes de combats filmé en plan-séquence sont d’une maitrise incroyable.
Robert Eggers démontre à nouveau son talent pour la mise en scène (lui qui m’a tant marqué avec The Lighthouse, une claque esthétique dont je me suis jamais remis) néanmoins comparé à ses deux oeuvres précédent où ses plans était cadrés au millimètres près, ici certains plans peuvent sembler assez brouillons.
Le scénario est solide, co-écrit avec le poète islandais Sjón Sigurdsson (également co-auteur du scénario de l’atypique Lamb), l’histoire d’Amleth est captivante même si il met du temps à démarrer et quelques scènes un poil poussif (je trouve).
Niveau distribution, Alexander Skarsgård est absolument surprenant, très surpris dans le bon sens de sa performance, il est une férocité effarant et son animalité en guerrier renfermé proche du loup assoiffé est effrayant à plusieurs reprises.
Il est très bien accompagné par les excellents seconds rôles, je pense notamment à Anya Taylor-Joy, la révélation de The Witch qui joue ici une magicienne et les courtes prestations de Willem Dafoe et Bjork sont également excellentes.
Enfin, les effets spéciaux sont magistrales, je pense à la scène de fin et aux visions d’Amleth sur son arbre généalogique qui ajoute une nouvelle touche mystique, propre au cinéma d'Eggers.

The Northman est brutal et viscéral, un véritable film d’ambiance, rarement la figure du viking aura été aussi immersive au cinéma.
C'est étonnamment le film le plus accessible d'Eggers, mais non moins immersif et authentique.
Avec ce film, Robert Eggers confirme qu’il est l’un des nouveaux auteurs les plus passionnants et intéressants du cinéma américain (avec Ari Aster), des œuvres qui concilie à merveille le spectaculaire violent et la métaphysique, en à peine trois films, Robert Eggers prouve qu’il a déjà l’étoffe des plus grands cinéastes et avec The Northman, il réalise un fabuleux voyage cinématographique où prônent l’étrangeté et la sauvagerie.
Tellement hâte de découvrir sa vision de Nosferatu !

lncjoa17
8
Écrit par

il y a 18 jours

13 j'aime

1 commentaire

The Northman
Redzing
9
The Northman

Northman, qu'y a-t-il de mieux au ciné ?

Attendu au tournant après l'étonnant et intimiste "The Lighthouse", Robert Eggers nous revient avec une aventure médiévale nordique, tournée pour plus de 70 millions de dollars. "The Northman" nous...

Lire la critique

il y a 1 mois

48 j'aime

10

The Northman
Sergent_Pepper
4
The Northman

Primal team

Alors qu’il s’était fait connaître dans le registre modeste du film de genre (The Witch) et du huis clos perché (The Lighthouse), Robert Eggers passe avec The Northman dans la cour des grands : un...

Lire la critique

il y a 7 jours

45 j'aime

4

The Northman
Moizi
2
The Northman

On garde deux trois décors, la musique et on brûle le reste

Bon je crois que le cinéma de Robert Eggers c'est vraiment pas pour moi, c'est long, c'est mou, c'est pompeux, ça se prend au sérieux alors que c'est totalement con et surtout c'est poseur. Disons...

Lire la critique

il y a 6 jours

39 j'aime

12

BigBug
lncjoa17
7
BigBug

BigBug : une caricature d’anticipation édulcoré

9 ans après son dernier film L'Extravagant voyage du jeune et prodigieux voyage de T.S. Spivet, Jean-Pierre Jeunet revient sur « petit » écran avec BigBug, une comédie satirique de SF qui...

Lire la critique

il y a 3 mois

6 j'aime

The Green Knight
lncjoa17
9

The Green Knight : une aventure fantastique digne de la légende

Tout d’abord, il faut savoir que The Green Knight était le film de 2021 que j’attendais le plus. Je voulais absolument le voir et je fais partie de cette minorité qui ont quitté la France pour aller...

Lire la critique

il y a 9 mois

6 j'aime

1

Aya et la Sorcière
lncjoa17
6

Aya et la sorcière : 1er film en 3D de Ghibli

Enfin vu ce premier film en image de synthèse de chez Ghibli sur le site du festival de Gérardmer. Alors c’est très différent, assez original mais j’ai pas accroché à l’histoire. Adapté d’un roman...

Lire la critique

il y a plus d’un an

4 j'aime