L’Italie ? Non, l’Espagne. Il fait chaud en Italie… et puis… Et on va faire quoi de la petite ? Toi t’aimes bien l’Italie ? Ah oui, c’est beau. Surtout le sud. Mais le nord, aussi. Et l’Espagne ? Tout le monde va en Italie. D’ailleurs, ce n’est pas un voyage en Italie, ce sont des Voyages en Italie. Le leur, le tien, le mien. Probablement à peu près le même, au fond, comme n’importe quel voyage. Surtout en couple. Un peu fâché, un peu banal, un peu amoureux, mais pas trop. Il n’y a rien de plus banal dans le dernier Letourneur que l’insignifiance moribonde que la vie du couple qu’elle peint ; il n’y a pourtant rien de plus singulier que de faire de ce quelconque odieux, indigeste et exacerbant un objet de cinéma. Chaque cadre, ordinaire, semble être celui qu’on aurait pu inventer en quelques minutes, sur un coin de ferry, de son propre voyage. C’est d’ailleurs une impression agréable, presque familière : celle que tout ceci a été vécu comme il a été filmé, un road trip devant et derrière la caméra, sans volonté de mettre trop en scène, comme si la scène n’était finalement qu’un surplus grossier, vulgaire, prétentieux.


Nait alors une sensation déplaisante : celle de reconnaître des gestes, des paroles. Comme un miroir. Un drôle de miroir, certes. Entre l’absurde et la mise en lumière. Une situation vécue, un lieu commun, comme une évidence, qu’on aurait jamais vu sur un écran : ces petits déplaisirs, ces petites contrariétés qu’on ne synthétise même pas, qu’on ne prendrait jamais le temps de transformer en matière filmique. Pourtant Letourneur, dans cette recherche d’un comique nouveau, réinvente les formes, retourne les représentations. Voyages en Italie, c’est du Godard 60s dopé à TripAdvisor, du Rosselini shaké Bruno Dumont, du HSS supplément glace granita – kitsch, indifférent, drôlissime, dérangeant, monumental et familier. De film en film, la naissance d’une cinéaste qui est en train d’écrire l’une des filmographies les plus invraisemblablement jubilatoires du XXIème siècle.

Vivienn
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Films (re)vus en 2023 et Les meilleurs films de 2023

Créée

le 12 sept. 2023

Critique lue 126 fois

5 j'aime

Vivienn

Écrit par

Critique lue 126 fois

5

D'autres avis sur Voyages en Italie

Voyages en Italie
Guimzee
8

Souvenirs

Sophie Letourneur a toujours cette idée maligne de jouer avec le réel et les petits moments du quotidien un peu nuls de la vie pour nous offrir une intimité puissante et un burlesque vraiment drôle...

le 17 mars 2023

8 j'aime

Voyages en Italie
Vivienn
7

In Another Country

L’Italie ? Non, l’Espagne. Il fait chaud en Italie… et puis… Et on va faire quoi de la petite ? Toi t’aimes bien l’Italie ? Ah oui, c’est beau. Surtout le sud. Mais le nord, aussi. Et l’Espagne ...

le 12 sept. 2023

5 j'aime

Voyages en Italie
ariel34134
6

réalisme au second degré

Le banal sur grand écran fait du cinéma.c'est le dogme qui sert de mantra à Sophie Letourneur, avec une fraîcheur et une qualité de direction d'acteurs réelle, mais sans éviter la communication de...

le 11 avr. 2023

3 j'aime

Du même critique

Mr. Robot
Vivienn
10

Whitehat

USA Network n’a pas vraiment le pedigree d’une HBO ou d’une Showtime. Avec son audience vieillissante et ses séries sans prises de têtes, on peut dire que Mr. Robot ressemble à une anomalie dans la...

le 4 sept. 2015

273 j'aime

16

Avengers - L'ère d'Ultron
Vivienn
3

Nos héros

Le nouveau film MCU biannuel est donc le très attendu Avengers 2 – et encore, c’est un euphémisme. Après un premier volet (ou était-ce le sixième ?) globalement maîtrisé dans le style Marvel Disney,...

le 22 avr. 2015

228 j'aime

32

Stranger Things
Vivienn
4

Stand By Us

Dès sa longue introduction et son générique, Stranger Things donne le ton : on connaît cette musique, ces geeks à vélo et cette incursion du surnaturel dans le quotidien d’une campagne américaine. La...

le 15 juil. 2016

195 j'aime

19