Avatar gallu

Critiques de gallu

Versus
  Suivre
5.3

Critique de La Domination masculine n'existe pas par gallu

Sur les champs de bataille numériques, s’écharpent régulièrement des guerriers du gender croyant avoir percé les secrets de l’identité humaine. Quand on pense à la masse de compétences et de connaissances qu’il faut accumuler – biologie, théorie de l’évolution, sociologie, psychologie sociale – pour être à même d’avoir une opinion éclairée sur ces sujets, on se dit que ces convaincus-là sont... Lire la critique de La Domination masculine n'existe pas

10 3
Avatar gallu
5
gallu ·
4.9

Porc aux ânes

La domination masculine est un fait que l’on peut discuter scientifiquement : en rapportant des expériences de psychologie sociale, en établissant des parallèles entre les caractéristiques hormonales propres à chaque sexe et les différences comportementales relevées à travers les cultures… Mais s’il est un écueil, fatal aux digressions essayistes, que le sociologue médiatique s’efforce... Lire l'avis à propos de Descente au cœur du mâle

27
Avatar gallu
1
gallu ·
6.3

Pour faire du propre, il faut faire du sale

Le bouquin de Guillaume Pitron fait pas mal parler de lui chez les amateurs de géopolitique et d’économie depuis sa sortie en début d’année. Son intérêt est d’informer sur trois sujets : 1) L’arnaque des green tech, clean tech et autres merveilles du capitalisme vert Pitron nous montre en quoi la trentaine de métaux rares nécessaires à la « transition... Lire la critique de La guerre des métaux rares

11
Avatar gallu
7
gallu ·
-

Critique de Le goût de l'émeute par gallu

La société médiatique étant une société amnésique, on peut entendre chaque année la même complainte, habillant le dernier fait divers : la France aurait basculé dans une violence inouïe. Parce que, au choix : quelques jeunes encagoulés ont désossé un Mcdo, un cadre supérieur s’est fait arracher sa chemise, un CRS a tarté un lycéen, des paysans bretons ont crotté une sous-préfecture… Pauvre... Lire l'avis à propos de Le goût de l'émeute

20 1
Avatar gallu
8
gallu ·
7.5

L’art consommé de l’entre-léchage

Messieurs les ronds-de-cuir : le portrait croisé de bureaucrates trainant leur fainéantise et leur folie dans les couloirs de la Direction des Dons et Legs, une institution qui « sue son inutilité, la crie au passant convaincu ». « Mixte, bâtarde, équivoque, d’une austérité de monastère que mitigerait la banalité d’un magasin à fourrages (…) Stupide, de cette stupidité hurlante qui exaspère à... Lire la critique de Messieurs les ronds-de-cuir

11
Avatar gallu
8
gallu ·
6.2

Devenir tous aussi cons que Christophe Barbier, une ambition révolutionnaire

Asticoté sur ses nouveaux airs d’éditorialistes, depuis qu’il a débarqué sur Médiapart, Usul s’est fendu d’une petite chronique sur le sujet. Dans « Le dur métier d'éditorialiste », il semble vouloir nous expliquer en quoi sa totale reprise des... Lire l'avis à propos de Ouvrez les Guillemets

115 17
Avatar gallu
3
gallu ·
5.1

Évolutionnistes de tous les pays, unissez-vous (note d'étonnement)

Très intéressant de voir comment "l'évolutionnisme-finalisme" marxiste peut muter chez un ancien gauchiste [au sens léniniste, pas comme l'entendent aujourd'hui les droitards incultes qui s'épanchent dans les commentaires youtube] en un "évolutionnisme-finalisme" mondialiste. Deux citations de Cohn Bendit tirées du livre: "Je ne dis pas que l'Europe est, par elle-même, un... Lire l'avis à propos de Debout l'Europe !

7 2
Avatar gallu
1
gallu ·
7.4

Critique de Patterns par gallu

On a rarement filmé l’Organisation dans l’histoire du cinéma américain comme l’a fait Patterns. Dans le sillage de Vidor (The crowd) : Fielder Cook représente la grande entreprise intégrée en insistant sur la verticalité et le confinement : les contre-plongées sur les buildings et l’enfer urbain sont nombreux et dans les plans d’intérieur, les personnages sont saisis à distance, comme... Lire l'avis à propos de Patterns

6
Avatar gallu
9
gallu ·
7.0

[Qualité française]

Voilà un très bon film français, comme je les aime, c’est-à-dire : Truculent et gaillard – Avec ce jeune chirurgien qui se sert dans les décolletés de ses infirmières comme dans un bol à friandises. Dans un film français de la grande époque, ça tâte du mamelon sans prévenir, comme ça, comme pour dire bonjour. Le maître en la matière restant tout de même Noël Roquevert et ses attaques... Lire l'avis à propos de Un grand patron

4
Avatar gallu
8
gallu ·
7.5

Du travail de journaliste

Je me suis dit que ce livre, sûrement léger, me permettrait de réviser de façon un peu divertissante la consanguinité et l’imposture de nos élites intellectuelles, politiques et médiatiques. Même pas. La lecture est souvent fatigante, car les batailles d’égo entre parvenus du landerneau médiatiques se ressemblent toutes. Aude Lancelin a produit un travail de journaliste : son livre... Lire l'avis à propos de Le monde libre

11 4
Avatar gallu
3
gallu ·