A blague tale : Incontinence

Avis sur A Plague Tale: Innocence sur PC

Avatar Payn
Test publié par le
Version PC

J'avais vu passer ce jeu en développement il y a 2 ans et le concept donnait envie, contrôler des enfants pour échapper à l'inquisition et à une épidémie de peste, le tout avec comme force de frappe principale la gestion et la tempérance des rats. Autant dire que j'étais plutôt hype !

HISTOIRE ET CONTEXTE :

  • Notre aventure scriptée se déroule en France durant la grande peste aux côtés d'Amicia et sa famille qui vont passer leurs temps à fuir, et à se demander "oh lala, je me demande bien quel est le rapport entre mon petit frère qui a des migraines et une invasion de rat démoniaque, quel mystère incroyable"... sans avoir besoin de spoiler au delà du synopsis même du jeu, vous connaissez déjà la fin et l'intrigue si vous avez plus de 10 ans. C'est ultra convenu, les méchants sont caricaturaux avec des grosses voix bien grasse et n'ont aucun autre trait de caractère que d'être des gros enculés puissance 1000 en riant de façon sadique... un peu comme les méchants dans les power rangers ou les série genre M.A.S.K... donc difficile de prendre les antagonistes au sérieux, quand aux gentils de l'histoire, ils sont oubliable, survolés, ont des évolutions trop rapides ou complétement stupide (va m'expliquer qu'une fille de 14 ans d'un seigneur au moyen-age se transforme en broyeuse de chevalier avec un lance-pierre au bout de 1h de cavale, c'est totalement con). Le seul qui s'en sort c'est Hugo, qui se contente d'être un enfant un peu autiste et timide, et vite fais le petit lucas, beaucoup trop intelligent pour se monde de merde. On va d'intrigues foireuses en intrigues foireuses, avec des adultes tous plus cons les uns que les autres, et c'est insupportable... le sentiment de fragilité et de vulnérabilité de nos avatars sont inexistants (grâce à la fronde magique qui éclate des crânes mieux que ne le ferai un fusil à pompe). Côté réalisme et immersion, on repassera, et fiabilité historique bin... on est bien plus proche de l'univers de Game of Thrones que de notre propre Histoire, une véritable arnaque dans son contexte. On a des femmes alchimistes, des enfants prodiges qui font des potions explosives, des prophéties ect, ect... Sans rire même Assassin's Creed est plus crédible et mieux narré, alors que c'est de la SF !

GRAPHISME ET DIRECTION ARTISTIQUE :

  • Pour un projet AA et un petit studio c'est vraiment magnifique, les décors sont soignés et ont traverse parfois des paysages qui sont de véritable tableaux de maître en 3D, c'est super beau, super propre et l'ambiance glauque est là. Sauf que les animations faciales sont extrêmement rigides, renvoyant tout le monde à l'aube de la ps3 et la xbox 360, les tenues sont anachroniques voir fantaisistes (sans pour autant être féru d'histoire, ça saute aux yeux !), par exemple je ne vois pourquoi Amicia se mettrai à porter un corsage en cuir, un pantalon (putain de merde !) et une pièce d'armure uniquement sur le coude, ça n'a aucun sens mais passons ! Les chevaliers ont des armures plus proche de ce qu'on trouve dans Warhammer, qu'en France au moyen-age, mention spécial pour le premier bad guy avec son look de sith de star wars. D'ailleurs il est assez amusant de se rendre compte que le jeu aurai pu se dérouler dans n'importe quel pays d'europe tellement les lieux sont généraux, communs, passe-partout et dénué de personnalité propre (même si c'est beau), je n'ai eu a aucun moment l'impression d'être en France, car on ne visite pas de lieu nommé ou connue de notre histoire, et le plus étonnant... c'est l'absence TOTALE de croix chrétienne (c'était pour beaucoup une époque très pieuse et la religion avait une place énorme dans la vie des gens), des croix d'une inquisition anachronique qui n'a jamais existé vous en verrez de partout, mais il n'est fait mention de dieu, du diable, d'anges ou de punition divine à aucun moment, tout le monde est étonnamment pragmatique et lucide, du grand n'importe quoi, le premier reflexe de n'importe quel pégu du moyen age serait d'invoquer la parole de dieu toute les deux minutes, ici il est totalement absent ! (c'est comme si le studio en voulait à la religion) On rentre dans des cathédrales et y'a pas un bout de crucifix ! Le seul que l'ont voit dans tout le jeu c'est un chapelet en bois derrière un banc.

GAMEPLAY :

  • C'est là le point critique, le défaut principale du titre et qui m'a fait arrêter le jeu un peu avant la fin... A plague Tale n'est pas un jeu vidéo, c'est un walking simulator avec des mécanique aussi rigide qu'il est possible de le faire. Aucun choix scénaristique, aucune liberté d'action pour vaincre les ennemis (cons et lents), aucune réflexion nécessaire pour venir à bout de ce que je vais appeler péniblement et injustement des "énigmes", à base de caisse à pousser, de cailloux à lancer sur les seuls endroit de la zone où il est possible de le faire. Il n'y a pas de gameplay, c'est encore plus dirigiste et crispé que les plus mauvais jeux de Quantic Dream (qui eux, au moins, offraient un semblant de liberté narrative) c'est littéralement un téléfilm sur M6 qui dure beaucoup trop longtemps et qui se fait passé pour un jeu. Même le "craft" est une blague, on doit ramasser toutes les merdes qui trainent sur le chemin comme un aspirateur, et cocher ce qu'on veux, sauf que ce que l'ont débloque n'a aucun effet ni sur nos actions, ni sur le feedback, c'est une feature maladroite qui n'a aucun intérêt si ce n'est de juste "être là". Vous l'aurez compris il n'y a pas le moindre intérêt à y jouer puisque la principale interraction du titre c'est de marcher tout droit.

DURÉE DE VIE ET REJOUABILITÉ :

  • Il vous demandera une dizaine d'heures (chiantes) pour le terminer, mais comme il n'y a pas de variation possible dans l'histoire, pas de difficulté, pas de gameplay, pas de défi et que le seul petit plaisir que l'ont peut s'offrir (subir) c'est de trouver des objets osef derrière des caisses en bois pour une description de wikipédia correspondante... Bin vous y jouez une seul et unique fois, et vous pouvez le désinstaller/le revendre.

BRUITAGE ET SON :

  • Finalement le seul bon argument du titre, des musiques de toutes beautés, tantôt stressante, tantôt poétique amenant le joueur à la contemplation quand l'OST se joue sur des panorama magnifique, je pense que A plague tale est un meilleur album atmosphérique qu'un jeu vidéo. Du côté des doublages on s'en sort très bien, sauf pour les antagonistes, comme je l'ai dis plus haut ça force sur la voix et ça sonne pas naturel une seconde.

LA CONCLUSION :

Historiquement faux de A à Z, animations moisie, IA datant de 1985, aucune interaction autre que la marche à pied... Ça ne vaut pas le coup de l'acheter, regardez le sur youtube car il n'y a pas de phase de jeu, si ce n'est se trainer accroupi dans les fougères ou dans des couloirs en suivant à la lettre les directives du metteur en scène tout en jetant des cailloux sur des objets en surbrillance. L'enrobage est bien, les musiques sont cool, mais ça ne justifie pas le prix ou le temps investi. Pourtant vu le sujet et l'époque choisie, on aurai pu avoir un jeu extraordinaire mêlant angoisse, survie, enquête et thriller... bin pas du tout. Grosse déception pour moi.

Les plus :

  • bande originale magnifique
  • graphiquement impeccable
  • originalité du contexte

Les moins :

  • pas de gameplay
  • dirigiste à l'extrême
  • histoire mal écrite
  • protagonistes/antagonistes ridicules
  • anachronique
  • IA absente
  • craft inutile
  • puzzles trop simple
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 866 fois
9 apprécient · 7 n'apprécient pas

Autres actions de Payn A Plague Tale: Innocence