Réveille-toi, Alan, et ne te rendors plus jamais !

Avis sur Alan Wake's American Nightmare sur PC

Avatar auty
Test publié par le
Version PC

Après le chef d’œuvre Alan Wake se terminant sans fournir toutes les réponses aux questions posées, Remedy décide de remettre le couvert avec American Nightmare. Pas officiellement une suite d'après eux, mais un spin-off. Et pourtant l'intrigue reprend bien la suite de événements décrit dans le jeu et dans les DLCs. Ces messieurs de Remedy n'assumeraient-ils pas leur nouveau rejeton ? On peut le comprendre tant le niveau baisse de plusieurs crans. Le mode histoire fait mal. Pas par sa difficulté, inexistante même en "Nightmare", grâce aux réserves de munitions réapparaissant à gogo. Ni pour son IA ennemi à peine améliorer, les différents types d'adversaires offrant un poil de stratégie. Mais surtout pour sa qualité d'écriture au ras des pâquerettes. C’est simple, si Alan Wake faisait preuve d'une maitrise exceptionnelle à ce niveau-là, American Nightmare sent le réchauffé, la série B. Les quelques discussions entres protagonistes ne volent pas haut, ne nous apprennent pas grand chose, et du coup, ne passionne guère. Pire, l'intrigue se déroule sur trois pauvres lieux différents dont on a vite fait le tour et le scénario utilise une vieille combine maintes fois vu dans les films, séries TV et autres romans pour nous faire bouffer les mêmes zones encore et encore. Et cerise sur le gâteau, le final et expédié en une pauvre minute chrono.

Le jeu fait un peu pitié, malgré les pages de romans plutôt intéressantes, les graphismes aussi bons que son ainé et les doublages impeccables, permettant de savourer les interventions radios. La bande-son se fait plutôt discrète, et on retiendra surtout le nouveau tube des Old Gods of Asgard qui envoie la sauce. Reste les séquences télévisuelles avec l'acteur faisant un boulot remarquable. Alan est toujours aussi raide dans ses déplacements, mais on notera qu'il a gagné en endurance, pouvant cette fois courir plus longtemps qu'une grand-mère asthmatique. Mais au final, pas grand chose à signaler, on reste sur sa faim, déçu d'une telle régression.

Le mode arcade sauve un peu les meubles. Passé le moment de surprise, tant la rigidité d'Alan, et surtout l'orientation prise par l'opus original ne s'y prête guère, on découvre les maps ou les vagues d'ennemis nous assaillent et où l'on doit joué du colt, du fusil et de la lampe torche pour enchainer les kills. C'est amusant pendant un moment, assez stratégique pour qui vise un bon classement dans le Leaderboard avec le scoring, les maps en version "Nightmare" pousse le joueur dans ses retranchements et offre le seul véritable challenge du jeu en jouant avec nos nerfs et nos capacités. Mais comme le "Story Mode", c'est vite plié, et hormis pour le ranking, on passe à autre chose une fois les trois étoiles débloqués partout. Pas solide le contenu, à l'image du jeu, au goût d'inachevé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 193 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de auty Alan Wake's American Nightmare